Porter des vêtements trop serrés : pourquoi c'est mauvais ?

Vous adorez mettre des jeans slim ou skinny ? Des jupes ou shorts taille haute et des soutien-gorges bien serrés ? Portés à outrance, ces vêtements compriment le corps et ne sont pas sans risque. Problèmes de digestion, mauvaise circulation, mycose... Tour des méfaits santé avec nos experts.

Porter des vêtements trop serrés : pourquoi c'est mauvais ?
© lightfieldstudios - 123RF

Les vêtements moulants sont à la mode, galbent la silhouette et épousent les formes. Mais portés en permanence, ils présentent des risques pour la santé. Irritations, infections, brûlures au niveau de la vulve, problèmes circulatoires ou digestifs... Liste des conséquences des vêtements trop serrés et conseils de nos experts pour les éviter.

Des irritations

"Outre le fait d'être désagréables à porter et de limiter les mouvements, les vêtements trop serrés au niveau de l'entrejambe (sillon inter-fessier, grandes lèvres), surtout les pantalons en cuir ou les jeans, peuvent entraîner des phénomènes inflammatoires comme des irritations", indique le Dr Isabelle Rousseaux, dermatologue-vénérologue à Lille. Le tissu frotte contre la peau, ce qui altère à terme la barrière protectrice de l'épiderme et augmente le risque de rougeur, de brûlure et de picotements au niveau de l'entrejambe. 

Une tension au niveau du dos

Votre soutien-gorge doit faire une ligne droite horizontale dans le dos et se situer au milieu de la zone dorsale.

"Le port d'un soutien-gorge trop serré peut entraîner des stress mécaniques au niveau de la zone dorsale, ce qui favorise les dysfonctionnements articulaires et les tensions musculaires au regard de la colonne dorsale (entre les omoplates, mais aussi au niveau des épaules)", nous explique Charlène Chéron, chiropracteur. La colonne ne risque pas de "se déformer", mais elle subit des tensions qui sont douloureuses, surtout à la fin de la journée. "Il est donc important de choisir un soutien-gorge qui assure un bon maintien de la poitrine, mais qui ne soit pas pour autant trop serré. Pour cela je donne ce conseil à mes patientes : le soutien-gorge doit faire une ligne droite horizontale dans le dos et se situer au milieu de la zone dorsale, et on doit pouvoir inspirer profondément sans ressentir de gêne dans le dos", préconise l'experte. 

Une mycose vaginale

"Portés quotidiennement, les vêtements ou les sous-vêtements trop serrés frottent au niveau des muqueuses et des poils et peuvent entraîner des infections vaginales comme des mycoses, d'autant plus s'ils sont en matières synthétiques", prévient notre dermatologue. En effet, ils empêchent à la peau et aux muqueuses de respirer, favorisent la transpiration et la macération des fluides corporels, créant ainsi un environnement humide et chaud propice à la prolifération de bactéries et des germes. Les premiers symptômes d'une mycose vaginale sont des démangeaisons au niveau de la vulve et de l'entrée du vagin, des pertes blanches épaisses et crémeuses ou l'apparition de brûlures pendant les mictions. 

Des douleurs au niveau de la vulve

"Les vêtements trop moulants favorisent les frottements et donc les brûlures au niveau de la vulve", observe le Dr Odile Bagot, gynécologue. On appelle ces douleurs des "vulvodynies" qui se caractérisent par des sensations de brûlures, de picotements, de tiraillements ou d'écorchures au niveau de la vulve et l'entrée du vagin ainsi que des douleurs à la miction. 

Une mauvaise circulation sanguine

"Le port de vêtements trop serrés (jean, collants, chaussettes, sous-vêtements..) au niveau des creux de l'aine, de l'arrière des genoux (au niveau du muscle poplité) et des chevilles peut également causé des problèmes circulatoires. Ces vêtements compriment trop les veines au niveau de ces zones, qui risquent de ne pas être correctement oxygénées. Le sang aura tendance à stagner au niveau des membres inférieurs", tient à préciser le Dr Rousseaux. Ce mauvais retour veineux est appelé une "insuffisance veineuse". Elle se traduit par une sensation d'engourdissement au niveau des membres inférieurs, des enflures (œdèmes localisés souvent au niveau des chevilles), des pieds froids, des jambes lourdes, une peau d'orange (signe typique de la rétention), voire une apparition de varices si les veines sont dilatées. "Si on souffre de problèmes circulatoires ou si on a des antécédents familiaux, il est déconseillé de porter des vêtements trop serrés. En revanche, sans souci de santé particulier, ces vêtements ne présentent un risque que s'ils sont portés très longtemps, tous les jours", rassure le Dr Guillaume Stalnikiewicz, médecin vasculaire.

Des problèmes de digestion

Porter un pantalon, une ceinture ou une jupe trop serrés ou taille haute peut comprimer l'abdomen. Et à cause de la pression générée sur le ventre, l'estomac travaille plus lentement et la digestion ne peut se faire correctement. Des problèmes de digestion se manifestent notamment par des douleurs abdominales, des ballonnements ou une constipation. En cas de digestion difficile, le port de vêtements taille haute sont donc à éviter.

Que mettre idéalement ?

Optez pour des sous-vêtements à votre taille et en coton.

  • Évitez de porter quotidiennement des jeans slim ou skinny et alternez avec des pantalons plus larges et fluides au niveau de l'entrejambe (coupes "mom", "carotte", "slouchy", "palazzo"...)
  • Privilégiez les collants tissés en mailles assez fines, qui laissent respirer la peau et réduisent le risque infectieux.
  • Préférez les sous-vêtements de type culotte, shorty ou tanga plutôt que les strings qui favorisent les frottements et donc les risques d'infection. Côté matière, optez pour des sous-vêtements en coton qui laisse la peau et les muqueuses respirer.
  • Ne vous basez pas uniquement sur la taille inscrite sur l'étiquette (un 38 dans une marque n'équivaut pas toujours à un 38 dans une autre marque) et essayez-les avant de les acheter. Portez des vêtements à votre taille et changez de taille si le bouton du jean ou les coutures laissent des marques sur votre peau, particulièrement à la fin de la journée.
  • Messieurs, attention aux jeans trop moulants au niveau de l'entrejambe portés en permanence qui compriment les testicules, les maintiennent à une température plus élevée que la normale, ce qui peut à terme réduire la production de spermatozoïdes et entraîner des problèmes d'infertilité.

Merci aux Drs Isabelle Rousseaux, dermatologue-vénérologue, Guillaume Stalnikiewicz, médecin vasculaire, Odile Bagot, gynécologue et Charlène Chéron, chiropracteur.