Les effets du tabac sur la santé

Le tabac est la première cause de mortalité évitable dans le monde. Un fumeur a plus de chances de développer une maladie des poumons, un cancer, une attaque cardiaque... mais aussi de subir les effets silencieux la cigarette sur sa peau, ses dents, son cerveau... Liste des méfaits avec l'addictologue Anita Diu.

Qu'est-ce que le tabac, où le trouve-t-on ?

Le tabac est une plante qui est essentiellement consommée sous forme de cigarettes. Les feuilles de tabac (Nicotiana tabacum) sont séchées et vendues directement sous forme de cigarette ou de tabac à rouler. C'est un produit psychotrope extrêmement nocif, puisqu'il est responsable de nombreuses pathologies, essentiellement à cause du goudron qui se crée par la combustion. Néanmoins, les nombreux additifs toxiques qui rentrent dans la composition des cigarettes participent également beaucoup à la nocivité du tabac. " Le tabac est à l'origine de nombreux cancers, pas seulement du poumon, mais aussi de la gorge, de la langue, ainsi que de la vessie, ce que peu de gens savent ", explique l'addictologue clinique Anita Diu. Le tabac déclenche également de nombreux de troubles ORL (laryngites et toux chroniques), des pathologies cardio-vasculaires (apparition d'athéromes, angor, infarctus, AVC...), favorise l'infertilité et l'impuissance, etc. Il causerait ainsi environ 80 000 morts en France chaque année, sans compter les personnes touchées par le tabagisme passif, c'est-à-dire qui inhalent involontairement de la fumée de tabac et en subissent les conséquences.

Tabac et cancer

" Le tabac cause deux grands effets très importants : les risques de cancers, ainsi que les risques cardiovasculaires ", commence l'addictologue. Parmi les risques de cancer, les plus importants sont le cancer du poumon et de la vessie, ainsi que de nombreux cancers ORL (affections de la " sphère " oreilles-nez- gorge- larynx). La fumée et les produits cancérigènes vont également se déposer dans une grande partie des organes, par l'intermédiaire de l'inspiration ou de la salive.

"Il y a un risque, quel que soit le nombre de cigarettes fumées."

Ainsi, le tabac favorise également les cancers de l'œsophage, de l'estomac, du colon, du foie, du pancréas, du col de l'utérus… "Il y a un risque, quel que soit le nombre de cigarettes fumées : cela dépend avant tout de la durée pendant laquelle on a fumé ". Ainsi, de nombreuses personnes qui estiment que la cigarette leur sera inoffensive parce qu'elles fument peu, mais elles se trompent : " Fumer une cigarette par jour suffit à maintenir la dégénérescence cellulaire." Mais il faut également savoir que les effets sur la peau et le teint, ainsi que les effets sur le cœur (essoufflement, accélération du rythme cardiaque) " peuvent s'en aller très vite après l'arrêt, en quelques jours. En revanche, le risque de cancer lui, perdure assez longtemps ", précise la spécialiste.

Tabac et risques cardio-vasculaires

Un quart des décès liés au tabac sont à l'origine d'effets cardiovasculaires avec davantage de risques d'infarctus du myocarde, d'accident vasculaire cérébral (AVC), d'anévrisme de l'aorte abdominale, d'artérite (régressivement progressif des artères) et d'arythmie sont doublés chez les fumeurs. "Cela est en grande partie dû au monoxyde de carbone, qui va se fixer sur les globules rouges à la place de l'oxygène, entraînant une diminution du taux d'oxygène dans le sang ainsi qu'un défaut d'oxygénation des tissus et des organes. Pour compenser, le corps va augmenter la fréquence cardiaque et la pression artérielle, ce qui accroît les risques d'accident cardiovasculaires", explique la spécialiste.

Effets du tabac sur la peau

Le tabac cause l'apparition de rides : en effet, il est responsable de la dégradation des fibres élastiques de la peau, d'un teint moins éclatant, de l'aspect cireux, d'une couleur légèrement grisâtre. Mais ces symptômes sont rapidement réversibles après l'arrêt du tabac.

Effets du tabac sur le cerveau

La nicotine va entraîner, en plus de l'effet addictif, une impression d'apaisement et de facilitation de la concentration en augmentant l'éveil. En réalité, ce sont de fausses impressions qui augmentent l'addiction. En dehors de cette addiction, qui devient rapidement aussi forte qu'une addiction à l'héroïne, peu d'effets à proprement parler sur le cerveau ont été observés. Une étude a néanmoins prouvé que fumer endommagerait la région du cortex cérébral qui gère la mémoire, l'attention et la concentration du sujet au bout de plusieurs années de tabagisme. Mais cela serait réversible.

Effets du tabac sur les muscles

Le tabac a aussi un effet sur les muscles du corps. On constate ainsi que les taux de myostatines, la protéine qui permet la croissance des muscles, est moins importante chez les fumeurs. À l'inverse, l'enzyme MAFbx, responsable de la décomposition des protéines, est plus importante.

Effets du tabac sur les dents

Le tabac entraîne, en plus d'une haleine désagréable, un jaunissement des dents et une moins bonne cicatrisation des gencives. "À long terme, cela cause de vrais problèmes dentaires : des gingivites chroniques par exemple", précise la spécialiste.

Effets du tabac sur les cheveux

La nicotine a pour effet de resserrer les vaisseaux sanguins, ce qui induit un volume de sang plus restreint qui arrive à la racine des cheveux. Le résultat est un cheveu de couleur terne et grisâtre. D'autres composants, comme le monoxyde de carbone, rendent les cheveux plus secs et moins volumineux.

Effets du tabac sur les poumons

Le tabagisme entraîne une diminution de la capacité respiratoire, ainsi que de nombreuses bronchites chroniques chez les gros fumeurs. Les symptômes sont un essoufflement qui arrive de plus en plus rapidement, une toux grasse survenant essentiellement le matin, des épisodes de bronchites à répétition… La bronchite chronique est responsable de plus de 2,5 millions de morts chaque année dans le monde. L'aggravation vers une insuffisance respiratoire (essoufflement au moindre effort, nécessité de recevoir de l'oxygène à domicile, hospitalisations fréquentes...) s'observe chez les grands fumeurs. Le tabac provoque également la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), ainsi qu'un gros risque de cancer du poumon.

Chez les hommes, le risque d'impuissance est multiplié par… 27 !

Effets du tabac sur la sexualité et la fertilité

Le tabac entraîne de nombreux effets sur la sexualité et la fertilité. Ainsi, la fécondité des fumeuses est réduite jusqu'à un tiers à cause du tabac, ce qui double le temps nécessaire pour concevoir. Le tabagisme provoque des modifications hormonales, mais peut aussi avoir des conséquences sur la réserve ovarienne (le nombre d'ovaires disponibles). Chez les hommes, le risque d'impuissance est multiplié par… 27 ! Elle engendre aussi une baisse de la libido. De plus, le tabac réduit la quantité et la qualité des spermatozoïdes, diminuant leur nombre et leur mobilité, ce qui réduit donc les chances de fécondation.

Chez la femme enceinte, le tabac entraîne des complications gravissimes : le risque de fausse-couche précoce serait multiplié de 1,5 à 3 fois selon la consommation de la femme enceinte, allant jusqu'à 5 pour une femme fumant plus de 30 cigarettes par jour en début de grossesse. Le risque de rupture des membranes avant 34 semaines d'aménorrhée serait, lui, multiplié par 3. Hématome rétro placentaire, saignements lors du troisième trimestre… de nombreux risques existent pour la maman, mais il y en a également pour le bébé : à cause de la plus faible oxygénation du fœtus, il est exposé à des complications comme le retard de croissance intra-utérin (RCIU) (sachant que plus le nombre de cigarettes fumées quotidiennement est élevé, plus ce retard est accru). Un risque de malformation fœtale accrue, de maladies congénitales et d'accouchement prématuré existe également.

Autres effets du tabac

En plus de tous les effets cités précédemment, le tabac a des effets sur les performances sportives.

  • Essoufflement, difficulté à monter les escaliers… Il est difficile de maintenir une activité sportive en fumant. De plus, le sportif fumeur est particulièrement exposé au risque d'infarctus par spasme coronaire. Les sportifs devraient donc éviter de fumer une heure avant et deux heures après un entraînement ou un match.
  • En plus de tout cela, fumer augmente le risque de thrombose veineuse (obstruction des veines par un caillot sanguin). Ce risque de thrombose veineuse est multiplié par 40 chez les femmes fumeuses, âgées de plus de 40 ans et prenant la pilule. Ce risque n'est toutefois pas proportionnel à la quantité de cigarettes fumées. Enfin, fumer augmente le risque de rhinite et de conjonctivite allergique, en raison de son effet irritant. Le tabac aggrave et déclenche des manifestations allergiques chez les personnes déjà allergiques. Il en est de même pour l'asthme : il aggrave la fréquence, le rythme et l'intensité des crises d'asthme.

Merci à l'addictologue Anita Diu.

Les effets du tabac sur la santé
Les effets du tabac sur la santé

Sommaire Définition Cancer Risques pour le coeur Peau Cerveau Muscles Dents Cheveux Poumons Sexualité, fertilité Grossesse Qu'est-ce que le tabac, où le trouve-t-on ? Le tabac est une plante qui est...