Fumer avec un patch : est-ce dangereux ?

Le patch fait partie des substituts nicotiniques indiqués dans le traitement du sevrage tabagique. Après avoir été posé sur la peau, le patch libère des dosages dégressifs de nicotine dans le sang pendant 24 heures. Quels sont ses réels effets ? Faut-il l'enlever lorsqu'on fume ? Réponse de Bernard Antoine, addictologue et tabacologue.

Fumer avec un patch : est-ce dangereux ?
©  andreypopov-123RF

Peut-on fumer avec un patch ? 

"On peut fumer avec un patch, mais ce n'est pas conseillé pour autant", répond Bernard Antoine, addictologue et tabacologue.

Quels sont les risques du patch ? 

Fumer en portant un patch comporte plusieurs risques :

  • Une saturation nicotinique. "La nicotine est un vaso-constricteur et un psychostimulant : si vous fumez et que vous portez un patch, vous risquez de développer des céphalées, des maux de tête… C'est également déconseillé pour les personnes ayant des troubles cardiaques, car le cœur peut s'emballer", explique Bernard Antoine ;
  • Un risque de dépendance : "10 % des gens peuvent développer une dépendance nerveuse à la nicotine, même si cela reste rare", précise l'expert. 

"La véritable question est de savoir si le patch est utile pour arrêter de fumer", questionne-t-il. Selon lui, la réponse est non. "La nicotine seule n'est pas addictive ; c'est la nicotine mélangée à un certain nombre de substances présentes dans le tabac qui engendre une addiction". Chez quelqu'un qui souhaite arrêter de fumer, le patch de nicotine ou autre substitut nicotinique va fonctionner pendant deux ou trois jours au maximum. "Cela permettra d'éviter le 'craving' (envie irrépressible de fumer) mais ensuite cela ne sert plus à rien", affirme Bernard Antoine. "La nicotine seule n'a jamais été un substitut à la nicotine présente dans la cigarette. Cela peut, à la limite, avoir un effet placebo". "Quant à la cigarette électronique, je suis totalement contre", déclare l'addictologue. "C'est une solution bancale qui maintient le fumeur dans la dépendance comportementale et psychologique. Je reçois tous les jours des personnes qui viennent consulter pour arrêter de vapoter. Je propose plutôt d'arrêter de fumer et de ne jamais commencer la vapote, afin d'éviter d'avoir un tremplin inutile. De plus, la cigarette électronique contient des substances qui peuvent être dangereuses pour la santé :  propylène glycol, glycérine…".

Fumer un joint avec un patch anti-tabac : quels risques ? 

"Fumer un joint ou fumer une cigarette revient au même, et les risques sont les mêmes", explique Bernard Antoine. "En revanche, le tabac est beaucoup plus addictif que le cannabis. Et comme il est mélangé au cannabis dans le joint, une addiction se crée". Ainsi, une personne qui fume un joint est plus dépendante du tabac que du cannabis. 

Doit-on enlever son patch si on veut fumer ?

La réponse est oui. "Comme je l'ai dit précédemment, il est déconseillé aux personnes portant des patchs de fumer en même temps, pour toutes les raisons citées", rappelle l'expert. "Encore une fois, je pense qu'il veut mieux éviter de porter un patch tout court lorsqu'on souhaite arrêter de fumer"

Merci à Bernard Antoine, addictologue et tabacologue.