Que faire en cas de crise de foie ?

Médicalement parlant, la crise de foie n'existe pas. Pourtant, cette expression continue à être fortement utilisée en cas de nausées et douleurs à l'estomac, particulièrement quand les symptômes se manifestent après un repas très copieux. Voici comment soigner une "crise de foie".

Que faire en cas de crise de foie ?
© 123RF-choreograph

Définition

"Pour commencer, les troubles auxquels on attribue communément le terme de 'crise de foie' n'ont rien à voir avec le foie, mais plutôt avec l'estomac" explique le Dr Frédéric Cordet, hépato-gastro-entérologue à Bordeaux et secrétaire général du Syndicat National des Médecins de l'Appareil Digestif (Synmad). En fait, il s'agit généralement de symptômes "consécutifs à un remplissage de l'estomac plus important qu'habituellement, continue-t-il, parce qu'on a mangé plus et surtout, des aliments qui ralentissent la vidange gastrique, comme l'alcool, des produits gras, des plats en sauce, etc".

Différencier une crise de foie et une gastro-entérite

Attention à ne pas confondre la crise de foie avec une gastro-entérite. Si elle peut donner à peu près les mêmes symptômes, cette dernière est "une infection virale ou une intoxication alimentaire microbienne qui surviendra un peu à distance d'un repas non forcément abusif, parfois accompagnée de fièvre et de douleurs musculaires et qui va durer de 24 à 48 heures". Mais crise de foie comme gastro-entérite connaissent de manière générale toutes deux une évolution favorable, le plus souvent spontanément.

Durée d'une crise de foie

Après une crise de foie provoquée par un repas trop riche, il est conseillé de se mettre à la diète et de boire de l'eau. En général, les symptômes s'estompent rapidement et au bout de 24 heures, la crise de foie est passée.

Symptômes

Classiquement, les symptômes associés à une crise de foie comportent "des nausées voire des vomissements, une pesanteur voire une douleur de la région épigastrique ("creux de l'estomac"), des remontées acides, voire des céphalées ou des sensations de malaise liées à une importante distension de l'estomac", énumère le Dr Cordet. Non dangereux, ces symptômes peuvent toutefois être douloureux et gênants.

"L'évolution est spontanément favorable"

Causes

Souvent liée à une consommation excessive de sucre (comme le chocolat !), la crise de foie est plus globalement provoquée par la prise d'un repas trop copieux et trop riche, associée à une consommation excessive d'alcool. Il n'est donc pas étonnant que de nombreuses crises de foie surviennent pendant les fêtes, notamment durant les repas familiaux de Noël.

Traitements

Inutile de consulter un médecin ou de prendre des médicaments en cas de crise de foie. Il suffit d'un peu de patience. "L'évolution va être spontanément favorable simplement avec une diète hydrique", préconise le Dr Cordet. Boire de l'eau, des tisanes ou des bouillons semble être le meilleur (et l'unique) remède.

A éviter en cas de crise de foie 
  • Le café.
  • Le tabac. Contrairement aux idées reçues, la cigarette n'aide pas à la digestion. Au contraire, fumer perturbe la digestion et favorise les remontées acides.
  • Il n'est pas conseillé de s'allonger en fin de repas, en pleine crise de foie, pour éviter l'apparition de remontées acides.

Que manger après une crise de foie ?

Après une crise de foie, évitez de manger à nouveau des aliments gras et riches. Pensez plutôt à déguster des légumes et des fruits, des protéines et des aliments à base de céréales complètes. Par ailleurs, prenez le temps de manger plus lentement, paisiblement et sans stress. Manger trop rapidement ne laisse pas le temps nécessaire à l'estomac de se rassasier et conduit à trop manger.

Merci au Dr Frédéric Cordet, hépato-gastro-entérologue.

Que faire en cas de crise de foie ?
Que faire en cas de crise de foie ?

Sommaire Définition Différence entre crise de foie et gastro Durée d'une crise de foie Symptômes Causes Traitements Que manger après ? Définition "Pour commencer, les troubles auxquels on attribue communément le...