Les bienfaits du gingembre pour la santé

Réputé pour être un aphrodisiaque, le gingembre possède également de nombreuses vertus très intéressantes pour la santé. Digestion, rhume... Le point sur ses propriétés, mais aussi sur son utilisation et les précautions d'emploi.

Gingembre : la plante

Le gingembre est une plante qui pousse dans la plupart des régions tropicales et ensoleillées, en particulier en Asie. Sa racine, aussi appelée rhizome, est très apprécié en gastronomie pour le goût qu'elle procure, mais elle est aussi réputée pour être aphrodisiaque et posséder plusieurs propriétés thérapeutiques.

Vertus

Aphrodisiaque ?

Depuis l'Antiquité, le gingembre est utilisé comme une épice pour agrémenter les plats, mais aussi pour sa réputation d'aphrodisiaque. "Ce n'est pas un aphrodisiaque à proprement parler. C'est-à-dire qu'il n'augmente pas la libido. Mais c'est une plante énergisante et c'est en cela qu'elle stimule la sexualité" nuance Evelyne Chartier, médecin généraliste et nutritionniste, membre du Syndicat des médecins libéraux.

Rhume, maux de gorge

Le gingembre est aussi apprécié car il prévient et soigne des maladies. Entre autres bienfaits, cette plante médicinale est antibactérienne, aide à réchauffer l'organisme, stimule le système immunitaire, est antiallergique et antipyrétique (elle lutte contre la fièvre). En réchauffant le corps, le gingembre permet de lutter efficacement contre les actions du froid comme le rhume ou la grippe.

Antioxydant naturel

Qu'il soit mangé cru ou cuit, le gingembre est un antioxydant naturel, c'est-à-dire qu'il protège les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Lorsqu'il est consommé en association avec de l'ail et/ou de l'oignon, il devient redoutable pour les radicaux libres.

Spécial digestion

Par ailleurs, il permet une digestion plus rapide en favorisant la sécrétion biliaire. Surtout, le gingembre est un anti-nauséeux qui limite les vomissements, notamment ceux liés aux transports et chez les femmes enceintes. En effet, les principes actifs que renferme le rhizome de gingembre exercent une action sédative sur la muqueuse gastrique. Ils permettent de traiter les gastrites et les troubles gastro-intestinaux tels que les nausées, les vomissements, les ballonnements et les douleurs abdominales. Les phénols présents dans la résine seraient responsables de la désactivation du mécanisme qui entraîne les nausées.

Arthrite

Dans les pays occidentaux, le gingembre est également utilisé pour diminuer les manifestations inflammatoires des rhumatismes et de l'arthrite, notamment sous forme d'huile essentielle à appliquer directement sur les zones douloureuses, deux à trois fois par jour. "Grâce à ses apports en zinc, béta-carotène, vitamines B et C, le gingembre a en effet des effets anti-inflammatoires et antioxydants", résume Evelyne Chartier.

"Le gingembre est utilisé pour maigrir"

Gingembre et grossesse

Connu pour être un anti-nauséeux naturel et redoutable, le gingembre est fort apprécié par les femmes enceintes sujettes aux nausées et aux vomissements, notamment lors du premier trimestre. Pour soulager vos nausées matinales, vous pouvez consommer du gingembre en infusion.

Mais véritable plante miracle, le gingembre pourra vous accompagner tout au long de votre grossesse. En effet, au deuxième trimestre, son action sur la digestion aidera à lutter contre les brûlures d'estomac et les reflux gastriques dus aux changements hormonaux.

Sans oublier son côté anti-inflammatoire pour faire face aux différentes douleurs rencontrées lors d'une grossesse.

Et après l'accouchement, "il est utilisé pour maigrir", continue Evelyne Chartier. Son action brûleur de graisse et ses propriétés digestives aideront à retrouver un poids de forme. La racine de gingembre favorise en effet le fonctionnement du métabolisme en élevant la température du corps, ce qui permet de brûler plus de graisse.

Utilisation : frais, cru, poudre

Le gingembre peut se consommer sous plusieurs formes. Il peut se manger dans sa forme première, frais (cru ou cuit), en prenant bien soin de l'éplucher, à raison de 500mg par jour. On peut le mélanger à d'autres fruits pour faire des smoothies. Son goût étant particulièrement prononcé, mieux vaut ne pas en mettre beaucoup. Le gingembre cru se conserve au réfrigérateur.

Il peut aussi être consommé sous forme de sirop à rajouter aux sauces ou sous forme de poudre à saupoudrer sur les plats. Telle une sucrerie, le gingembre confit au sucre se cuisine comme un fruit confit à ajouter aux cakes et gâteaux… mais peut aussi être consommé tel quel.

Le gingembre s'achète aussi en comprimés à avaler avec un verre d'eau, mais aussi en teinture-mère avant les repas (10 à 20 gouttes).

Cette plante peut aussi être utilisée en usage externe. Vous pouvez vous frictionner avec l'huile essentielle de gingembre ou la teinture mère, directement sur la partie à traiter, ou bien soigner les maux de gorge en vous gargarisant avec une cuillère de teinture à l'eau tiède. Par précaution, demander l'avis d'un pharmacien pour l'utilisation d'huile essentielle. Généralement elles sont contre-indiquées chez l'enfant et la femme enceinte ou allaitante.

"Il ne faut pas prendre du gingembre en continu"

Effets secondaires

En cas de surdosage de gingembre, il est possible de voir apparaître certains effets secondaires indésirables, mais non dangereux, comme des brûlures et des maux d'estomac, des gaz et des ballonnements, des nausées, des diarrhée et des menstruations plus abondantes pour les femmes.

Certaines personnes peuvent également être allergiques au gingembre et déclarer une éruption cutanée suite à sa consommation.

Dangers et précautions d'emploi

Le gingembre peut être consommé par tous (peu importe l'âge) et sous n'importe quelle forme. Attention toutefois à respecter les précautions d'emploi et les doses thérapeutiques énoncées par votre médecin, conseille toutefois Evelyne Chartier. Notamment lorsque le gingembre est consommé sous forme d'huile essentielle, qui peut provoquer des irritations cutanées.

Par ailleurs, il est déconseillé de consommer du gingembre avant une opération à cause de ses propriétés anticoagulantes. Les personnes souffrant de problèmes de coagulation doivent aussi demander l'avis à leur médecin avant de consommer du gingembre.

De même, si vous êtes sous traitement, mieux vaut vous renseigner auprès d'un professionnel de la santé avant d'en prendre pour éviter toute interaction médicamenteuse. Enfin, "je dirai qu'il ne faut pas en prendre en continu, mais faire des cures courtes", conclut Evelyne Chartier.

Merci au Dr Evelyne Chartier, médecin généraliste et nutritionniste, membre du Syndicat des médecins libéraux.

Les bienfaits du gingembre pour la santé
Les bienfaits du gingembre pour la santé

Sommaire La plante Vertus • Aphrodisiaque • Rhume • Antioxydant • Digestion • Arthrite Grossesse Utilisation Effets secondaires Précautions d'emploi Gingembre : la plante Le gingembre est une plante...