Psychologue : qui, quand et pourquoi consulter ?

Un psychologue analyse les situations pour repérer les troubles et conseiller des modalités d'aide psychologique comme par exemple une thérapie. Prix des consultations, remboursements, formation... Voici ce qu'il faut savoir quand on veut consulter un "psy".

Psychologue : qui, quand et pourquoi consulter ?
© 123RF- Katarzyna Białasiewicz

Qu'est-ce qu'un psychologue ?

Le psychologue n'est pas un médecin. L'usage du titre professionnel de psychologue est réservé à des personnes qui sont "titulaires d'un diplôme ou d'un titre sanctionnant une formation universitaire fondamentale". La liste est établie par décret en Conseil d'Etat. Les psychologues sont enregistrés sur un registre "ADELI". "Nous sommes très vigilants à ce que ce numéro soit communiqué aux usagers. Il doit être accessible au public (consultable auprès des ARS) puisqu'il garantit la qualification des psychologues" précise Benoît Schneider, co-président de la Fédération Française des Psychologues et Psychologie (FFPP).

Ses lieux d'exercice : hôpital, institutions publiques ou privées, associations, centres de santé, entreprises et bien sûr cabinet privé en libéral.

Quelles différences entre le psychologue et le psychiatre ?

Quand consulter un psychologue ?

La consultation chez un psychologue est nécessaire quand les troubles de la personne l'empêchent d'avoir une vie sociale satisfaisante. Cela concerne aussi bien les relations professionnelles que personnelles. Il n'est pas nécessaire d'avoir une prescription médicale pour consulter. Mais le médecin traitant peut indiquer au patient qu'il nécessite des soins auprès d'un psychologue.

Comment se passe un premier rendez-vous ?  

Difficile de répondre à cette question tant les pratiques des psychologues et psychiatres sont variées. Globalement, il ne faut pas appréhender cette consultation. Il s'agit d'un premier contact qui va permettre au psy de faire un premier point : il cherchera avant tout à savoir pourquoi la personne consulte. Peut-être posera-t-il aussi des questions sur l'histoire du patient afin d'avoir des repères.

Côté patient, c'est également l'occasion de vérifier que le psy qu'il a choisi lui convient. Il est indispensable en effet de se sentir à l'aise, de pouvoir parler librement, en quelque sorte d'avoir un bon feeling avec son psy. Et si ce n'est pas le cas, nul ne vous oblige à reprendre rendez-vous. Ce n'est pas parce qu'on prend rendez-vous une fois, que l'on est engagé.

Comment choisir un psychologue ?

Le choix d'un psychologue se fait en fonction de sa spécialité. Au cours de sa formation, le psychologue se spécialise dans un domaine : neuropsychologie, psychopathologie générale, psychologie du travail... Cette spécialisation conditionne ensuite son champ d'intervention. Par exemple, le "psychologue clinicien", qui s'est ainsi orienté vers la psychopathologie pendant son cursus universitaire, propose des psychothérapies à ses patients, alors que le "psychologue cognitif" est formé aux thérapies comportementales et cognitives. Il est important d'orienter sa sélection avec cette première information. Il est possible de demander à son médecin traitant les professionnels avec lesquels il a l'habitude de travailler. C'est rassurant et cela permet un bon suivi. 

Quelle que soit leur spécialisation, tous les psychologues titulaires de ce titre s'engagent à respecter le Code de déontologie des psychologues. Ils sont notamment soumis au secret professionnel. Par ailleurs, les psychologues ont obligation de s'inscrire dans un registre départemental, que l'on peut consulter en s'adressant à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS). C'est la garantie de leur identité professionnelle et de la possession d'un diplôme universitaire. Contrairement au psychiatre, le psychologue ne peut pas prescrire de médicaments.

Que fait un psychologue ?

Lors des séances, le psychologue analyse les situations pour repérer les troubles et conseiller des modalités d'aide psychologique. Selon ses affinités, ses influences, sa formation et son affiliation à telle ou telle école, le psychologue va préférer mettre en place certaines psychothérapies plutôt que d'autres (psychothérapie de soutien, psychothérapie d'inspiration psychanalytique, etc.). Comme les psychiatres, les psychologues peuvent également être psychanalystes. Certains psychologues utilisent des outils, comme les tests de QI, les tests de personnalité ou les tests de mémoire afin de mieux cerner les difficultés de leurs patients.

Quels prix et remboursements ?

Les tarifs pratiqués varient d'un psychologue à l'autre et d'une région à l'autre. Lorsque le psychologue consulte en cabinet privé, le prix des consultations (entre 50 et 70€) n'est pas remboursé par l'Assurance Maladie, mais par certaines mutuelles. En revanche, s'il s'agit d'un thérapeute en milieu hospitalier ou scolaire, les consultations sont prises en charge dans le cadre du service public. 

A savoir : il existe des réseaux régionaux de prise en charge pluridisciplinaire de certaines pathologies, des centres spécialisés dans la prise en charge des maladies neuro-dégénératives (comme la sclérose en plaques), aux centres spécialisés dans la prise en charge de la douleur par exemple. Via ces réseaux, il est parfois possible de bénéficier gratuitement d'un certain nombre de séances avec un psychologue libéral de ville.

Comment trouver un psychologue ?

  • Le médecin généraliste : il peut vous orienter vers un confrère psychologue ou psychiatre.
  • Le bouche-à-oreille peut aussi être une bonne solution lorsqu'on ne sait pas quel psy consulter. Cependant, il est préférable de ne pas consulter le même psy que son mari ou que sa femme pour des raisons évidentes, qui ne faciliteraient pas le travail du psy...
  • Via les services psychiatriques et les structures du secteur psychiatrique, notamment les centres médico-psychologique (CMP), qui eux aussi disposent généralement de contacts.
  •  S'il s'agit d'une consultation pour un enfant ou un adolescent, on peut utiliser le bouche-à-oreille également avec les parents de l'école ou contacter directement l'établissement scolaire. Au mieux, le psychologue scolaire, s'il y en a un, pourra orienter. Sinon les assistantes sociales ou les infirmières ont généralement aussi des contacts psychologues dans leur réseau.

Comment devenir psychologue ?

Pour exercer le métier de psychologue, il faut suivre une formation universitaire en 5 années, (licence de psychologie, master de psychologie, stages définis par la réglementation).

Psychanalyse, psychothérapie et thérapies comportementales

Il s'agit des différentes méthodes employées par les psychologues ou les psychiatres lors des séances. Le choix de thérapies cognitives ou de psychothérapies familiales est fait en début de traitement, en accord avec le patient.

Merci à Benoît Schneider, Professeur de psychologie, psychologue et co-président de la FFPP

Psychologue : qui, quand et pourquoi consulter ?
Psychologue : qui, quand et pourquoi consulter ?

Sommaire Qu'est-ce qu'un psychologue ? Différence psychologue et psychiatre Consulter un psychologue Choisir un psychologue Rôle du psychologue Prix et remboursements Trouver un psychologue Devenir psychologue ...

Autour du même sujet