Comment devenir médecin ?

Pour devenir médecin, il faut entreprendre des études médicales qui durent au minimum 9 ans après le baccalauréat et qui se répartissent en 3 cycles. La formation débouche sur le DE (diplôme d'État) de docteur en médecine, obligatoire pour exercer.

Comment devenir médecin ?
© Wavebreak Media Ltd - 123RF

Combien d'années d'études pour devenir médecin ?

En France, les études de médecine font partie des études supérieures les plus longues tous cursus universitaires confondus. 9 années de formation sont en effet nécessaires pour devenir médecin généraliste. Les études de santé deviennent les études MMOP : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie. Pour y accéder, plusieurs voix sont désormais possibles :

  • Licence majeure santé "Portail Santé" via Parcoursup (60% des places) : première année spécifique de l'enseignement supérieur avec une majorité d'enseignements en santé (similaires à la PACES) + un enseignement "mineur" dans une autre discipline, afin de faciliter la réorientation si le cap de la sélection n'est pas passé. Il y a une possibilité de poursuivre les études en licence de l'enseignement mineure choisi.
  • Licences à "mineure santé" (40% des places) : intégrer une licence universitaire classique (droit, histoire, biologie, …), avec option " mineure santé ". Puis quand l'étudiant se sent prêt en L1 L2 ou L3, il pourra se présenter aux admissions de la deuxième année de médecine, pharmacie, odontologie, Sage femme.  (MMOP)
  • Filière utilisée principalement comme seconde chance pour les étudiants ayant échoué au "Portail Santé". Pas de redoublement possible, mais si l'étudiant valide son année de licence, il pourra à nouveau candidater en fin de L2 ou L3.
  • Passerelle d'auxiliaire médicale à médecine : formation de 3 ans amenant au diplôme d'auxiliaire médicale (comme infirmier), puis passerelle vers les études médicales.

Premier cycle d'études

Le premier cycle vise à apporter les connaissances scientifiques nécessaires à l'exercice d'une profession médicale et à étudier l'homme sain et l'homme malade. Au programme : sémiologie (étude des signes cliniques et des symptômes des maladies), physiologie, anatomie, microbiologie….

Première année, concours et numerus clausus

"La première année d'études de santé (PACES : Première Année Commune aux Etudes de Santé) est commune aux études universitaires de médecine, kinésithérapeute, pharmacie, odontologie, et à la formation initiale de sage-femme", explique le Dr Rachel Collignon-Portes, Médecin généraliste.

Composée de deux semestres, elle associe enseignements théoriques (unités communes aux quatre filières) et dirigés (dont le nombre dépend de chaque faculté). Elle se termine par un concours spécifique à chaque filière. L'admission en deuxième année dépend du rang du candidat dans le classement produit à l'issue du concours. Un numerus clausus (nombre fixe d'étudiants admis) est imposé chaque année pour limiter les admissions des étudiants en deuxième année.

"Dès la rentrée 2020, dans le cadre de la réforme "Ma Santé 2022", la première année d'études de santé va être modifiée, poursuit notre interlocutrice. Par exemple, le numerus clausus va être supprimé et remplacé par le numerus apertus : les facultés de médecine fixeront le nombre d'admissions en 2ème année en fonction des besoins territoriaux et en lien avec l'ARS", explique notre interlocutrice. Le redoublement ne sera désormais plus possible.

Deuxième et troisième année (DFGSM 2 et 3)

Accessible sur la base de la réussite au concours, la deuxième année de médecine comporte :

  • Un stage hospitalier de quatre semaines (stage infirmier).  A effectuer entre la 1ère et la 2ème année.
  • Des enseignements fondamentaux : anatomie, biochimie, histologie, neuroanatomie, pharmacologie, radiologie, etc.
  • Des enseignements dirigés plus nombreux qu'en première année.
  • Début des stages hospitaliers en observation dès la DFGSM 3 (3ème année)

Deuxième cycle d'études (4-5-6 ème année) : Externat

Le deuxième cycle d'études médicales comprend trois années : DFASM (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales) 1/2/3.
Ces trois années comprennent 11 modules d'enseignements dits transversaux qui correspondent au début de l'apprentissage clinique. "En réalité les modules (appareil locomoteur, appareil digestif…) peuvent commencer dès la 2e année de médecine, soit DFGSM 2, précise le Dr Manuel Vincent, médecin généraliste. Au fur et à mesure des années, l'enseignement est approfondi dans chaque module, puis effectivement de nouveaux modules apparaissent chaque année".

Ces trois années permettent d'appréhender différentes familles de pathologies, et d'envisager le patient dans sa globalité (prise en charge des aspects humains). Les enseignements théoriques sont entrecoupés de stages hospitaliers évalués relativement longs (deux à quatre mois en fonction des facultés), où l'étudiant se familiarise avec différents secteurs (pédiatrie, gériatrie, urgences…). Il y assume ses premières responsabilités en tant que praticien sous le contrôle de l'équipe médicale et paramédicale dans laquelle il est intégré (externat). "Chaque année du cycle est sanctionnée par des examens : l'enseignement des 11 modules est ainsi validé", précise le médecin.

Épreuves nationales classantes (ou ECN)

Le passage des "Épreuves nationales classantes" (ex concours d'internat) ponctue le second cycle et permet d'accéder à une spécialité (44 spécialités y compris la médecine générale), dont le choix et la région d'affection sont conditionnés par le rang de classement.

Troisième cycle et diplôme : Internat

Cette dernière phase des études de médecine, qui comporte l'exercice de fonctions hospitalières (internat) à plein temps organisées en stages rémunérés de six mois dans différents services associés à des enseignements théoriques, est également appelée "troisième cycle de spécialité". Deux filières sont possibles :

  • La médecine générale, avec un cursus de trois ans.
  • Une spécialité, avec un cursus qui dure quatre années pour la plupart des disciplines, voire cinq ans pour les disciplines chirurgicales, la médecine interne ou la radiologie.

Ce cycle d'internat aboutit au Diplôme d'Études Spécialisées (DES), qui se décline en une quarantaine de DES distincts. Il peut être complété par une formation complémentaire préparée en deux ans (Diplôme d'études spécialisées complémentaire, DESC). "Avec la réforme de 2017, beaucoup de DESC sont devenus des DES. Ce ne sont plus des formations complémentaires, mais des spécialités à part entière à choisir suite aux ECN", précise le Dr Delphine Blanpied, médecin généraliste. Une fois l'internat réussi, les étudiants doivent soutenir une thèse devant un jury, pour obtenir le Diplôme d'Etat de docteur en médecine.

Merci aux Dr Rachel Collignon-Portes, Médecin généraliste et responsable du département pour la Formation médicale initiale (FMI) au sein de la SFMG (Société Française de Médecine Générale), Dr Manuel Vincent, médecin généraliste et maitre de conférence associé à la faculté de médecine d'Amiens et Dr Delphine Blanpied, médecin généraliste remplaçante.

Professionnels de santé