Auxiliaire de vie : sociale, Ehpad, définition, rôle, formation

Aider, accompagner, écouter… L'auxiliaire de vie est au service des personnes en perte d'autonomie ou de fragilité. Quel est son rôle au quotidien ? Quelles différences entre les auxiliaire à domicile, scolaire, en Ehpad, de nuit ? Quelle formation pour le devenir ? Quel salaire ? L'essentiel sur ce métier.

Auxiliaire de vie : sociale, Ehpad, définition, rôle, formation
© paylessimages

Définition : qu'est ce qu'un(e) auxiliaire de vie ?

Ce métier fait partie de ce que l'on appelle les "services à la personne". Autrement dit, un(e) auxiliaire de vie est quelqu'un qui porte assistance aux plus fragiles : les enfants, les personnes âgées ou handicapées. "Si elles peuvent être employées par des associations ou travailler au sein d'un établissement de santé, la majorité d'entre elles travaillent à domicile sur le mode gré à gré c'est-à-dire l'emploi direct : un particulier employeur emploie directement son aide à domicile", précise Julien Corfa, Directeur de l'Association Familles-Services. En général, elles n'œuvrent que quelques heures par jour.

Rôle : quelles sont ses missions ?

Les missions sont très larges et tout dépendra des besoins de la personne auprès de laquelle elle officie. Cela peut être :

  • préparer les repas,
  • entretenir la maison,
  • faire les courses,
  • assister la personne fragile dans les actes de la vie de tous les jours, notamment la toilette,
  • l'aider à prendre ses médicaments au besoin…

Ainsi, elle facilite la vie quotidienne. Par sa présence, elle est réconfortante pour les familles et par son écoute, elle apporte du réconfort à la personne malade ou fragilisée. En revanche, l'auxiliaire de vie n'est pas une infirmière et elle n'assure pas d'actes de soin.

Auxiliaire de vie sociale

L'auxiliaire de vie sociale est le titre de la personne qui intervient directement au domicile des personnes fragilisées ou en perte d'autonomie. Il a pour rôle de les accompagner dans leurs tâches quotidiennes. 

Auxiliaire de vie en Ehpad

Elle réalise les mêmes tâches que l'auxiliaire de vie sociale mais cette fois dans un établissement de santé destiné aux personnes âgées. 

Auxiliaire de vie scolaire

L'auxiliaire de vie scolaire ou AVS est en charge d'accompagner les élèves handicapés dans le cadre de leur vie scolaire et parascolaire. Contractuel de l'Education nationale, il travaille le plus souvent au sein d'établissements scolaires accueillant des enfants handicapés.

Auxiliaire de vie de nuit

Ils se rendent chez la personne fragile le soir et y passe toute la nuit, effectuant une veille permanente à côté de la chambre de la personne pour pouvoir intervenir au besoin. Sa présence permet également de sécuriser la personne fragile lors de ses déplacements pendant la nuit afin de prévenir les chutes.

Etudes : quelle formation pour devenir auxiliaire de vie ? 

Il est nécessaire d'obtenir le diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAES). Il comprend une formation théorique et une formation pratique dispensée grâce à des stages. C'est une certification de niveau 3 (niveau CAP). Cette formation peut être suivie avec ou sans le bac.

Quel est le salaire ?

Le salaire d'un(e) auxiliaire de vie est un peu au-dessus du SMIC (environ 1 554€ brut soit 1 231€ net). "Mais selon Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l'autonomie, et grâce à un nouveau texte de loi rendu publique en avril 2021, les aides à domicile intervenant chez les personnes âgées et handicapées bénéficieront dès le 1er octobre 2021 d'une augmentation salariale allant de 13 à 15 %, précise Julien Corfa. Les évolutions démographiques sont telles (de plus en plus de baby-boomers âgées en perte d'autonomie) que davantage de moyens sont nécessaires et évidemment attendus".

Merci à Julien Corfa, Directeur de l'Association Familles-Services.

Professionnels de santé