Tests de QI : faut-il vraiment s'y fier? Pour faire le test, passez par un psychologue

pour faire un test de qi, prenez rendez-vous avec un psychologue, il est le seul
Pour faire un test de QI, prenez rendez-vous avec un psychologue, il est le seul habilité pour cela. © Thinkstock / iStockphoto

De deux choses l'une : soit vous avez pris l'initiative de ce test, auquel cas c'est à vous de trouver un praticien pour vous le faire passer, et à vous de régler les sommes demandées. Soit on vous a préconisé ce test et il vous suffit alors de suivre les instructions. "Beaucoup des personnes qui viennent passer un test de QI chez moi sont envoyées par un organisme social, comme le centre communal d'action sociale", explique Sabine Chavarot.

Dans tous les cas, c'est à un psychologue qu'il convient de s'adresser. Attention, tous ne les font pas passer. Mais en vous adressant à une association ou à un organisme de professionnel, vous obtiendrez facilement les coordonnées d'un psychologue proche de chez vous, habilité pour ce type d'épreuve. Dans tous les cas, un psychologue attitré possède un numéro Adeli, qui correspond à son enregistrement auprès de sa préfecture. Il doit pouvoir le communiquer quand on le lui demande. A défaut, méfiance : vous n'avez peut-être pas affaire à un psychologue habilité à faire passer le test.

Entre 200 et 300 euros

Le coût peut bien sûr varier beaucoup d'une région à l'autre mais, d'une manière générale, la démarche est relativement onéreuse. Normal : les psychologues doivent acheter le test qu'ils font passer. En outre, les épreuves, l'analyse et l'annonce des résultats sont vraiment chronophages. Compter environ 5 h mobilisées par le praticien. "Suivant les psychologues et les régions, je dirais qu'il faut compter entre 200 et 300 euros." Il y a des moyens de faire baisser la facture. Ainsi, pour les ados et les jeunes adultes, il existe des consultations psychologiques gratuites. Certaines sont probablement habilitées à faire passer des tests de QI.

Quant aux adultes, ils peuvent passer par les centres médico-psychologiques (CMP), des structures rattachées au CHU de chaque ville. Tous les psychologues des CMP ne pratiquent pas les tests, mais à charge pour chacun d'appeler le CMP de son choix et de demander s'il y a une possibilité.

Bon à savoir en ce qui concerne les autres consultations : le psychologue n'est pas un médecin et n'est pas rattaché à l'Assurance maladie. Ses consultations ne sont dont pas prises en charge par la sécurité sociale. En revanche, certaines mutuelles prennent en charge une partie de ces dépenses. Renseignez-vous auprès de la vôtre avant d'entamer les démarches.

Sommaire