Cancer de la thyroïde : symptômes, stades, marqueurs

Le cancer de la thyroïde est rare et reste sa survenue reste principalement due à une exposition à des radiations ou à des carences ou apports excessifs en iode. Symptômes, diagnostic, prise en charge, on fait le point avec le Docteur Alain Scheimann, endocrinologue.

Définition : qu'est-ce qu'un cancer de la thyroïde ?

Des nodules sous le larynx et développement de ganglions peuvent signaler un cancer de la thyroïde, parmi d'autres symptômes : difficultés à parler, respirer ou manger, modification de la voix.

Rôle de la thyroïde

La thyroïde est une glande qui sécrète des hormones, T3 et T4. Ces hormones sont synthétisées à partir de l'iode provenant de l'alimentation et régulent des fonctions importantes de l'organisme. Le Docteur Scheimann rappelle l'importance fondamentale de la thyroïde : "Elle produit des hormones qui facilitent le travail des cellules et interviennent à tous les niveaux de l'organisme : le coeur, les yeux, le cerveau, les muscles". Elles agissent en effet sur de nombreuses fonctions : régulation de la température du corps, du rythme cardiaque, du système nerveux, du tube digestif, de l'appareil génital mais également sur la peau, les cheveux et les ongles.

Stades du cancer de la thyroïde

L'endocrinologue explique qu'il existe deux cas de figures : "Soit le cancer est strictement localisé dans la glande, soit il s'agit d'un cancer avec extension et une atteinte ganglionnaire".

Age moyen du cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde peut survenir à n'importe quel âge et n'atteint pas plus les personnes jeunes que les personnes âgées.

Symptômes

© lightwise - 123RF

Le cancer de la thyroïde qui reste rare et représente 1% des cancers se manifeste en général par la présence d'un nodule à la base du cou. Ce nodule est généralement très dur et s'accompagne d'une inflammation des ganglions du cou. 5 à 10 % des nodules thyroïdiens sont des cancers de la thyroïde. La multiplication et la performance des examens radiologiques permet de révéler de plus en plus de tumeurs de plus en plus petites. Mais attention, nodule n'est pas synonyme de cancer systématique. 5 à 10 % seulement sont de nature cancéreuse. Et lorsque le traitement est indispensable, celui ci est très efficace.

Diagnostic et marqueurs

Le diagnostic du cancer de la thyroïde s'effectue dans la grande majorité des situations à l'aide d'une échographie cervicale, d'une cytoponction du nodule et de l'examen anapathologique des cellules. Un scanner, une IRM ou une scintigraphie thyroïdienne peuvent être pratiqués dans certains cas.

Le Docteur Scheimann précise que "suite à l'opération, pour s'assurer qu'il n'y a plus rien, on va doser la thyroglobuline qui intervient dans la fabrication du tissu thyroïdien et qui est un marqueur de surveillance après que la glande soit enlevée complètement pour un cancer."

Pronostic et chances de survie

Le pronostic favorable du cancer de la thyroïde est de plus de 90% de survie à 5 ans.

Traitement

L'endocrinologue explique que "le traitement du cancer de la thyroïde passe par une thyroïdectomie et donc le retrait de la glande. Ensuite le patient peut être traité ou par irathérapie selon la diffusion du cancer. Il va prendre un comprimé d'iode radioactif par voie orale qui va se fixer sur les tissus thyroïdiens restants et les détruire". Il sera ensuite sous surveillance médicale pendant plusieurs années.

Pourquoi prendre des comprimés d'iode ?

La prise préventive de comprimé d'iode non radioactif permet de saturer la glande thyroïde. Dans ce cas, celle-ci n'est plus capable de fixer l'iode radioactif inhalé ou ingéré lors de la contamination. L'iode radioactif est ainsi éliminé dans les urines, protégeant ainsi de l'apparition d'un cancer de la thyroïde. Les comprimés d'iode ne sont conseillés que sur l'ordre du préfet. Le comprimé d'iode, sous forme d'iodure de potassium, se prend en un prise unique de 130 mg. Ce comprimé peut être renouvelé si besoin les jours suivants. Chaque personne vivant à proximité d'une installation nucléaire doit avoir à sa disposition les comprimés d'iodure.

Posologie : Pour les adultes, les femmes enceinte et les enfants de plus de 12 ans , la posologie est d'un comprimé à dissoudre dans un verre, pour les enfants de 3 à 12 ans, elle un demi-comprimé et pour les enfants de 0 à 3 ans d' un quart de comprimé.

Cancer de la thyroïde et tchernobyl

L'iode radioactif peut être libéré massivement lors d'un accident nucléaire, comme celui qui est survenu à Tchernobyl en 1986 et être inhalé ou ingéré par les personnes qui y sont exposées. L'iode radioactif passe donc dans le sang et est fixé sur la thyroïde, organe cible de l'iode qui risque de causer un cancer de la thyroïde, en particulier chez les enfants. L'iode radioactif est un des composants qui peut être libéré massivement lors d'un accident nucléaire et être inhalé ou ingéré par les personnes qui y sont exposées.Ce radioélément, inhalé ou ingéré par la population exposée au rejet accidentel, contribuera le plus à l'irradiation de cette population. Il peut alors lui faire courir un risque accru de cancer de la thyroïde. Le cancer de la thyroïde peut survenir des années après l'irradiation.

Merci au Docteur Alain Scheimann, endocrinologue et auteur de Et si c'était la thyroïde ? (In Press, 2017)

Cancer de la thyroïde : symptômes, stades, marqueurs
Cancer de la thyroïde : symptômes, stades, marqueurs

Sommaire Définition Rôle de la thyroïde Stades du cancer Âge moyen Symptômes Diagnostic et marqueurs Pronostic et chances de survie Traitements Comprimés d'iode Lien avec Tchernobyl Définition : qu'est...