Sigmoïdite (diverticulite) : les symptômes et traitements

La sigmoïdite est une inflammation ou une infection de la partie du côlon appelée "sigmoïde" et plus particulièrement des diverticules qui y sont présents. Son risque augmente à partir de 60 ans. Zoom sur ses symptômes et traitements avec le Dr Anne-Laure Tarrerias, gastro-entérologue et proctologue.

Définition

Sigmoïde est un adjectif qui désigne quelque chose en forme de " S ". On parle notamment de côlon sigmoïde, parfois du sigmoïde tout court, pour définir la partie terminale du gros intestin ou côlon, située entre le côlon descendant et le rectum. Le côlon sigmoïde est la partie du côlon la plus touchée dans les inflammations des diverticules, sortes de petites poches développées aux dépens de la paroi colique : on parle alors souvent de sigmoïdite aiguë diverticulaire.

La sigmoïdite est une inflammation ou une infection de la partie du côlon appelée "sigmoïde" et plus particulièrement des diverticules qui y sont présents. Les diverticules sont des petites hernies de la muqueuse, paroi interne de nombreux organes, situées dans le gros intestin. Ils se forment au niveau de zones de faiblesse de la paroi : on parle de diverticulose. Lorsqu'ils apparaissent, ils créent des sillons où peuvent se loger les bactéries, ce qui peut provoquer une inflammation : on parle alors de diverticulite sigmoïdienne, ou sigmoïdite diverticulaire.

schema colon sigmoidite
© Santé-medecine.net

Symptômes

"Les diverticules sont asymptomatiques, c'est leur complication qui génère des symptômes" avance d'emblée de Docteur Tarrerias avant de poursuivre : "Il peut s'agir de l'infection d'un diverticule (diverticulite), du sigmoïde (sigmoïdite), voire d'un abcès et plus rarement d'une péritonite ou d'une fistule." Le diverticule peut également saigner en cas d'inflammation et induire une hémorragie en particulier si le patient prend des anticoagulants.

La sigmoïdite est une pathologie qui se manifeste par de fortes douleurs dans le bas du ventre, principalement au niveau de la fosse iliaque gauche, la fosse iliaque étant la partie basse de l'abdomen ; une fièvre modérée peut également être associée.

    Causes

    Les causes de la sigmoïdite sont mal connues, mais une alimentation pauvre en fibres pourrait être un facteur favorisant.

    Quand consulter ?

    Les symptômes peuvent facilement être confondus avec ceux d'autres atteintes digestives. Une constipation qui persiste, des douleurs inhabituelles dans le bas du ventre à gauche, du sang dans les selles et des nausées doivent amener à consulter.

    Diagnostic

    Pour confirmer la sigmoïdite, des examens complémentaires sont prescrits comme le bilan sanguin, pour rechercher des marqueurs de l'inflammation ainsi que le scanner, qui est le meilleur examen pour confirmer la diverticulite sigmoïdienne. 

    "Il faut épépiner les tomates et faire attention aux pépins de raisin"

    Traitements

    Première recommandation du Docteur Tarreiras dès la confirmation du diagnostic : "Le patient doit être laissé à jeun dans les formes graves, ou mis au régime sans résidus."

    Antibiotiques

    Des antibiotiques sont également donnés, généralement pour une durée de 3 semaines.

    La chirurgie

    La gastro-entérologue explique que la chirurgie est aujourd'hui rarement privilégiée : "On évite le plus possible la sigmoïdectomie chirurgicale, préférant le drainage d'un abcès sous contrôle radiologique. La sigmoïdectomie est réservée aux formes sténosées du sigmoïde et compliquées d'occlusion ou de subocclusion."

    Régime alimentaire

    Durant une dizaine de jours, le régime alimentaire fait également partie du traitement. Le patient doit respecter un régime sans résidus, ce qui permet de mettre les intestins au repos. Divers aliments riches en fibres doivent être évités, comme les légumes, les fruits, le pain, le lait et les laitages, les charcuteries... Les aliments autorisés sont les viandes, les poissons, les pâtes, le riz, les produits sucrés, les fromages à pâte cuite, les biscottes. Certains aliments peuvent être consommés selon certaines règles de préparation.

    Traiter la constipation

    Pour prévenir l'apparition ou la réapparition de la sigmoïdite, le docteur Tarrerias recommande surtout le traitement de la constipation : "La réduction de l'hyperpression dans le côlon limiterait la formation des diverticules et il est certain que la régularisation du transit évite la formation de stercolithes (petits amas de selles dures) qui viennent se bloquer dans les diverticules générant leur inflammation et leur saignement." En cas de diverticulose il est donc indispensable d'utiliser des régulateurs du transit au long cours, ou un régime riche en fibres. La gastro-entérologue conclut avec un dernier conseil : "Il faut en revanche éviter les pépins qui se stockent dans les diverticules : épépiner les tomates et faire attention aux pépins de raisins."

    Complications

    Si la sigmoïdite n'est pas prise en charge rapidement, elle entraîner des complications :

    • Formation d'un abcès caractérisé par une exacerbation des signes cliniques
    • Rupture de la paroi du côlon soit dans la cavité péritonéale (membrane qui entoure les organes abdominaux), responsable d'une péritonite, soit dans un autre organe situé à proximité. On parlera alors de fistule.

    Merci au Docteur Anne-Laure Tarrerias, gastro-entérologue et proctologue à Paris.

    Sigmoïdite (diverticulite) : les symptômes et traitements
    Sigmoïdite (diverticulite) : les symptômes et traitements

    Sommaire Définition Symptômes Causes Quand consulter ?  Diagnostic Traitements • Antibiotiques • Opération • Régime alimentaire • Traiter la constipation Complications Définition Sigmoïde est un...