Cerveau : qu'est-ce qu'un trouble cognitif et comment le traiter ?

Les troubles cognitifs se retrouvent à des degrés divers dans de nombreuses maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson. En fonction des patients, le trouble peut être léger ou sévère ou évoluer vers une démence. e point avec le Dr Bertrand Lapergue, chef de service de neurologie.

Définition : qu'est-ce qu'un trouble cognitif ?

Le terme cognitif renvoie à l'ensemble des processus psychiques liés à l'esprit. Il englobe une multitude de fonctions orchestrées par le cerveau : le langage, la mémoire, le raisonnement, la coordination des mouvements (praxies), les reconnaissances (gnosies), la perception et l'apprentissage ainsi que les fonctions exécutives regroupant le raisonnement, la planification, le jugement et l'organisation. En psychologie, les processus cognitifs correspondent à l'ensemble des processus mentaux qui permettent à un individu d'acquérir, de traiter, de stocker et d'utiliser des informations ou des connaissances.  

Un trouble cognitif est un ensemble de symptômes incluant des troubles de la mémoire, de la perception, un ralentissement de la pensée et des difficultés à résoudre des problèmes. Ils peuvent exister comme symptômes dans certains troubles psychiatriques (psychoses, troubles de l'humeur, troubles anxieux), liés à la prise de certains médicaments, mais ils sont avant tout synonymes de lésions cérébrales

Trouble cognitif léger ou sévère 

On les retrouve ainsi à des degrés divers dans les maladies neurodégénératives (maladie d'Alzheimer ou maladie de Parkinson, ...), ainsi qu'en cas de traumatisme crânien avec atteinte cérébrale

Dans le cas d'un trouble majeur, la réduction des capacités entraîne des difficultés à réaliser seul certaines activités de la vie courante (course, sortie, téléphone, etc). Au contraire, les personnes souffrant d'un trouble léger peuvent toujours effectuer seul ces activités de la vie quotidienne.

Symptômes : dépression, pertes de mémoire... 

Oublier un rendez-vous prévu dans la journée, une information qui vient d'être donnée, confondre ses proches, être désorienté dans le temps et l'espace, souffrir de sautes d'humeur sont autant de manifestations d'un trouble cognitif. Avec l'âge, nous perdons naturellement certaines facultés, notamment en ce qui concerne notre mémoire. Mais si cette perte est plus importante que la normale, il s'agit d'un trouble cognitif. Celui-ci a tendance à s'aggraver avec les années, mais n'évolue pas forcément vers la démence. Lié à l'âge, le trouble cognitif peut rester modéré et ne pas se transformer en démence.

Causes et facteurs de risque : âge, maladie de Parkinson, démence...

Le trouble cognitif peut avoir une origine médicamenteuse, psychiatrique, neurologique, etc. En effet, il est causé par le vieillissement, une maladie ou un traumatisme cérébral. Il en existe plus de 200 tous répertoriés dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Les patients peuvent souffrir de démence liée à une pathologie (maladie de Parkinson, maladie d'Alzheimer, etc). Une amnésie peut également apparaître causée par un traumatisme cérébral, l'alcool, etc.

Diagnostic : différents tests

Le dépistage se fait généralement grâce à des tests (MMS, 5 mots de Dubois, Horloge, BREF, etc....). Ils sont souvent réalisés par un neurologue, un neuropsychologue ou un gériatre.

Quand et qui consulter ?

Souvent, le motif premier de consultation reste les problèmes de mémoire. Dès l'apparition des premiers symptômes, les patients se rendent chez un neurologue ou un gériatre pour les personnes âgées.

Traitements : comment soigner un trouble cognitif ?

Les traitements visant à limiter ou soigner les troubles cognitifs sont encore inefficaces. Toutefois, il existe actuellement certains moyens de prévention. "Il est recommandé de se faire dépister une hypertension artérielle et de limiter le sel dans son alimentation, d'avoir une hygiène de vie saine : limiter (voire d'éviter) la consommation d'alcool, de tabac, et de pratiquer une activité physique régulière", détaille le Dr Bertrand Lapergue, chef du service de neurologie de l'Hôpital Foch (Suresnes).

Merci au Dr Bertrand Lapergue, chef du service de neurologie de l'Hôpital Foch (Suresnes).

Cerveau : qu'est-ce qu'un trouble cognitif et comment le traiter ?
Cerveau : qu'est-ce qu'un trouble cognitif et comment le traiter ?

Sommaire Définition Trouble cognitif léger ou sévère Symptômes Causes et facteurs de risque Diagnostic et test Quand consulter ? Traitement Définition : qu'est-ce qu'un trouble cognitif ? Le terme cognitif...