Comment soigner la maladie de Ménière ?

La maladie de Ménière est une maladie chronique de l'oreille interne responsable de vertiges et de bourdonnements auditifs. Elle survient brutalement, touche plus fréquemment les femmes entre 20 et 60 ans, mais peut se voir à tout âge, dans les deux sexes. Elle est exceptionnelle chez l'enfant et l'adolescent.

Définition : qu'est-ce que la maladie de Ménière ?

La maladie de Ménière est une pathologie qui atteint l'oreille interne, qui est la partie la plus profonde de l'oreille. Elle a un rôle majeur dans l'audition, mais aussi dans l'équilibre. L'origine de la maladie peut être une pression trop importante du liquide contenu dans le labyrinthe. D'autres causes pourraient être l'atteinte d'un nerf, ou du système nerveux central. Les symptômes touchent donc à la fois l'équilibre et l'audition et surviennent par crises.

Symptômes : surdité, vertige, acouphènes...

Le symptôme le plus courant de la maladie de Ménière est le vertige, mais il est souvent accompagné d'autres signes. Il s'agit d'un grand vertige rotatoire, avec des troubles de l'équilibre, d'apparition brutale et qui peut durer plusieurs heures, empêchant le sujet de se lever et de marcher. Il est souvent accompagné d'acouphènes (sons d'intensité variable, entendus uniquement par la personne atteinte) ou de bourdonnements. L'audition est souvent diminuée en période de crise. Des nausées, des vomissements et des malaises peuvent fréquemment survenir. Ce tableau peut être très angoissant lors de la première crise car il peut simuler un accident vasculaire cérébral. Lors des crises suivantes, le sujet reconnait rapidement ses symptômes.

Une seule oreille est en général atteinte au cours d'un syndrome de Ménière. Le nystagmus, qui correspond à des mouvements oculaires rapides dans les regards latéraux, est un singe très évocateur de la maladie de Ménière. Une crise provoque un grand épuisement physique et psychique. Une grande angoisse concernant la récidive possible. Entre les crises les troubles de l'équilibre et les acouphènes persistent. Ils sont accompagnés d'une angoisse et de troubles de l'audition qui peuvent se prolonger.

Causes et évolution : oreille interne, virus, allergies...

Les causes de la maladie de Ménière ne sont pas réellement déterminées : cette maladie est provoquée par une pathologie de l'oreille interne intervenant dans l'audition, la posture et l'équilibre. Les virus, les allergies, les anomalies du système immunitaire, ou les traumatismes sont les hypothèses les plus fréquemment évoquées. Il arrive que la maladie de Ménière survienne chez des personnes présentant une infection de l'oreille: on évoque alors un syndrome de Ménière qui disparaît lorsque la cause a été traitée.

L'évolution de la maladie de Ménière est variable. La perte de l'audition et les troubles de l'équilibre peuvent se prolonger plusieurs semaines. La fréquence des acouphènes varie et leur intensité peut être sévère pendant les crises. Ils peuvent persister très longtemps et devenir intolérables pour certaines personnes, jusqu'à provoquer un syndrome dépressif grave.

Diagnostic : IRM, consulter un ORL...

"La première crise de maladie de Ménière doit amener à la réalisation d'examens complémentaires pour s'assurer du diagnostic. Les manifestations peuvent être spectaculaires et très angoissantes. Une fois le diagnostic établi, les situations déclenchant les crises doivent être déterminées et évitées", conseille le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste. Le diagnostic de la maladie de Ménière est simplement établi par un examen clinique, suite à la description des symptômes. Certains examens complémentaires aident au diagnostic comme l'IRM qui, en revenant normale, permet d'éliminer une autre cause, notamment une tumeur ou un accident vasculaire. L'audiogramme, qui teste les capacités de l'audition, est souvent normal au début de la maladie, et sa répétition permet de voir l'apparition progressive d'une surdité. Une consultation chez un spécialiste ORL est indispensable au cours d'une maladie de Ménière.

Traitement : comment soigner la maladie de Ménière ?

Médicaments

Le traitement de la maladie de Ménière comporte à la fois le traitement des crises et le traitement de fond de la maladie. En cas de crise, le repos au calme est nécessaire. L'angoisse souvent associée peut être améliorée par des anxiolytiques. Les anti-vertigineux peuvent avoir une efficacité. Des médicaments contre les vomissements sont également souvent nécessaires. Lorsque les vertiges et les vomissements sont trop importants, un traitement intra-veineux peut être nécessaire pour soulager le sujet.

En cas de crise extrêmement violente, des médicaments diurétiques sont parfois prescrits par voie intraveineuse Des produits osmotiques comme le Mannitol (sous la forme de perfusion) ou le Glycérol (par voie orale), permettent également de soulager les crises violentes. L'utilisation d'appareils auditifs spécialisés peuvent améliorer les sensations provoquées par les acouphènes et parfois même d'améliorer l'audition.

Prise en charge psychologique

Le traitement de fond nécessite une prise en charge psychologique, parfois complétée d'un traitement médicamenteux luttant contre l'angoisse.

Régime alimentaire

Une diminution de la consommation de caféine, d'alcool et de chocolat, un régime pauvre en sel ainsi qu'une vie calme peuvent améliorer le quotidien des malades.

Relaxation et exercices

La relaxation est également une méthode qui peut diminuer les effets des acouphènes. En cas d'inefficacité des médicaments, une rééducation vestibulaire peut être proposée. Les exercices vestibulaires permettent de renforcer certains mécanismes à l'origine des déséquilibres se produisant dans la Maladie de Ménière. Plus de 30 à 40 séances annuelles peuvent être nécessaires. Différents exercices sont proposés en utilisant un fauteuil rotatoire, des lunettes spécifiques, une plateforme dynamique ou un trampoline par exemple.

Opération

Le traitement pressionnel peut être envisagé lorsque les traitements médicamenteux ou la rééducation vestibulaire n'ont pas apporté d'amélioration. La mise en place d'un drain, tube traversant le tympan, effectué sous anesthésie locale ou générale, peut atténuer l'intensité et la fréquence des crises. Un traitement chirurgical peut être proposé aux personnes présentant une forme sévère de la maladie de Ménière malgré l'essai des différents traitements, mais celui-ci reste rare.

Précautions : peut-on prendre l'avion avec la maladie de Ménière ?

La maladie de Ménière peut provoquer des répercussions sur la vie quotidienne, personnelle et professionnelle et avoir un retentissement psychologique important. Un soutien psychologique peut ainsi apporter une aide considérable aux malades afin d'apprendre à supporter cette pathologie et à mieux vivre avec la maladie de Ménière. En cas d'atteinte sévère, les voyages en avion doivent être limités car les variations de pression barométrique peuvent provoquer des crises.

Comment soigner la maladie de Ménière ?
Comment soigner la maladie de Ménière ?

Sommaire Définition Symptômes Causes et évolutions Diagnostic Traitements • Médicaments • Psychologue • Régime alimentaire • Exercices et relaxation • Opération Précautions Définition : qu'est-ce que la...