Clostridium difficile : symptômes, transmission, traitements

Le clostridium difficile, encore appelé CD, est une bactérie, de type bacille à Gram positif anaérobie et sporulé. Définition, symptômes, transmission et traitements... Zoom sur cette bactérie responsable de diarrhées et d'inflammation intestinale chez l'adulte.

Définition : qu'est-ce que la bactérie Clostridium difficile ?

Le Clostridium difficile est une bactérie retrouvée chez une grande majorité de personnes et faisant partie de la flore digestive. "Elle est souvent présente dans le tube digesif, mais son caractère pathogène est réprimé par le microbiote normal", explique le Professeur Benoit Coffin, Gastro-entérologue à l’hôpital Louis Mourier. Lors de la prise d'antibiotiques, provoquant une perturbation de la flore intestinale, le CD trouve alors un terrain favorable chez certaines personnes pour se développer facilement. "La bactérie exprime alors son pouvoir pathogène, et peut entraîner de très graves complications", précise le Pr Coffin.

Transmission

"Cette maladie est extrêmement contagieuse car le CD est éliminé dans les selles sous forme de spores, facilement transmissibles d'un patient à l'autre, soit dans l'air, soit par contact direct, ou par objet interposé", détaille le Pr Coffin. C'est ainsi que des épidémies se déclarent. "Elles deviennent de plus en plus fréquentes du fait de l'utilisation accrue d'antibiotiques, et des souches de plus en plus sévères émergent. Heureusement la France est relativement épargnée", note le praticien. 

Symptômes : diarrhée, fièvres, maux de ventre...

Le Clostridium difficile entraîne :

  •  Une diarrhée accompagnée le plus souvent de fièvre et de douleurs abdominales ressemblant à des crampes.
  • La présence de sang dans les selles peut également être observée.
  • Peuvent survenir ensuite, mais plus rarement, des complications comme une déshydratation ou une inflammation sévère du colon, appelée colite pseudo membraneuse.

Causes : antibiotiques

La prise de certains antibiotiques, comme l'amoxicilline, la clindamycine et les céphalosporines, favorisent l'infection nosocomiale. En effet, les antibiotiques déséquilibrent la flore intestinale et permettent à la bactérie de se multiplier.

Personnes à risque

Les personnes immunodéprimées ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans effectuant des séjours hospitaliers ou dans des maisons de retraite peuvent être plus facilement infectées par cette bactérie du fait de son caractère très contagieux.

Diagnostic

Le diagnostic de Clostridium difficile s'effectue par un examen des selles permettant de mettre en évidence les toxines produites par le Clostridium difficile. "Si la bactérie est présente, ce n'est pas forcément grave. C'est la toxine de la bactérie qui a le pouvoir pathogène", précise le Pr Coffin.

Quand consulter ?

"Toute diarrhée qui ne cède pas après la prise puis l'arrêt d'antibiotiques, ainsi que du sang dans les selles doivent amener à consulter rapidement", prévient le Pr Coffin.

Traitements et guérison

Antibiotiques

Aucun traitement médicamenteux n'est prescrit lorsque les manifestations sont bénignes. En effet, les manifestations disparaissent lorsque le patient arrête de prendre des antibiotiques en cause dans cette infection nosocomiale. "Lorsque les symptômes sont plus sévères, en première intention, des antibiotiques spécifiques sont prescrits", explique le Pr Coffin.

Transplantation

"La plupart des patients guérissent, mais certains peuvent récidiver. Après la deuxième récidive (troisième occurrence), on est autorisés à effectuer une transplantation fécale. C'est une méthode très efficace contre l'infection à CD, car 90% des patients guérissent. Cette procédure ne peut être réalisée que par des médecins. Et c'est la seule situation clinique quotidienne où elle est autorisée", détaille le gastro-entérologue.

Prévention

Pour éviter la transmission, la personne infectée est placée dans une chambre seule. Le personnel et les visiteurs doivent porter des gants et des blouses avec des manches longues. L'environnement doit être désinfecté quotidiennement. Ces mesures doivent être respectées au moins 72 heures après l'arrêt de la diarrhée. L'hygiène des mains du patient, de la famille et bien sur du personnel de l'établissement, sera particulièrement rigoureuse, surtout après être allé aux toilettes. Un lavage rigoureux suivi d'une application d'un produit hydro-alcoolique est indispensable.

Merci au Pr Benoit Coffin, Gastro-entérologue à l'hopital Louis Mourier (Colombes).

Clostridium difficile : symptômes, transmission, traitements
Clostridium difficile : symptômes, transmission, traitements

Sommaire Définition Transmission Symptômes Causes Personnes à risque Diagnostic Quand consulter ? Traitements et guérison • Antibiotiques • Transplantation Prévention Définition : qu'est-ce que la...