Jeûne : 10 choses à savoir avant de commencer

Jeûne court, intermittent, saisonnier, nocturne… Il y a de nombreux programmes pour jeûner afin de nettoyer son organisme et se sentir mieux. Mais avant de commencer, il faut bien se préparer. Conseils du naturopathe Romain Vicente pour un jeûne sans risque pour la santé.

Le jeûne est une très vieille pratique alimentaire, un peu oubliée pendant de longues années, mais qui revient à la mode. Bon pour le corps et l'esprit quand il est pratiqué dans des conditions favorables, il ne paraît pourtant pas si facile et surtout - il faut le dire - peut être un peu angoissant. Comment réussir à tenir sans manger plusieurs jours ? A ne pas craquer pour du sucré ? A quels symptômes s'attendre ? Autant de questions qui méritent réponses. Dans son livre "Je jeûne" (Editions Eyrolles) le naturopathe Romain Vicente explique comment entreprendre un jeûne, bien le vivre et lequel choisir. Parce qu'il n'existe pas qu'un jeûne. On peut jeûner le jour, la nuit, un jour, deux ou carrément une dizaine. Le principal est de "faire le jeûne qu'on a le temps de bien faire"

Les phases du jeûne

Dans les premiers jours, le jeûne chamboule l'organisme : "Le corps doit pouvoir maintenir un apport régulier de glucose au niveau des cellules afin d'avoir suffisamment d'énergie pour survivre", poursuit le naturopathe. Il va combler le manque en sucre par différents mécanismes d'adaptation et puiser dans les réserves. Plusieurs réactions interviennent pour s'adapter à l'arrêt d'alimentation :

  • Phase 1 (24 heures) : le corps puise dans les réserves en glycogène, molécule qui stocke l'énergie. On peut ressentir des battements cardiaques plus forts et la tension artérielle peut s'élever un peu.
  • Phase 2 : le corps utilise les protéines et le glycérol des acides gras présents dans les tissus graisseux pour les transformer en sucre et maintenir des apports énergétiques suffisants. "Il y a une chute de l'insuline, le corps s'adapte doucement à la situation nouvelle de moins manger en puisant dans ses réserves ce qui permet de libérer les toxines et utiliser un nouveau système énergétique qui est le système des graisses."
  • Phase 3 : le corps passe à une nouvelle adaptation quand le jeûne continue, il produit des corps cétoniques comme nouveau carburant.

Si vous souhaitez jeûner, n'oubliez pas que "cela doit venir de vous, il ne faut pas qu'on vous dise le faire".

Lire aussi :

Jeûne : 10 choses à savoir avant de commencer
Jeûne : 10 choses à savoir avant de commencer

Le jeûne est une très vieille pratique alimentaire, un peu oubliée pendant de longues années, mais qui revient à la mode. Bon pour le corps et l'esprit quand il est pratiqué dans des conditions favorables, il ne paraît pourtant pas si facile et...