Pilule du lendemain gratuite : pour qui, en pharmacie, quand ?

En 2023, la pilule du lendemain (contraception d'urgence) devrait devenir gratuite et sans ordonnance pour toutes les femmes (mineures et majeures) en pharmacie. Pour qui ? Où ? Jusqu'à quel âge ?

Pilule du lendemain gratuite : pour qui, en pharmacie, quand ?
© dalaprod - stock.adobe.com

La pilule du lendemainune contraception d'urgence qu'on peut prendre au plus tard dans les 3 à 5 jours (selon le type de pilule) après un rapport sexuel à risque de grossesse, sera bientôt gratuite pour toutes les femmes en pharmacie, a annoncé François Braun, ministre de la Santé dans une interview accordée à 20 Minutes le 20 septembre 2022. Cette mesure fait partie du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2023. Son objectif est de "faciliter l' accès à la contraception d'urgence en pharmacie, de manière gratuite et sans ordonnance, à tout âge. Aujourd'hui, elle est gratuite et sans ordonnance seulement pour les jeunes femmes mineures, et gratuite avec ordonnance pour les moins de 26 ans. Il nous fallait lutter contre leurs difficultés d'accès à la contraception d'urgence, car on sait que son efficacité est maximale dans les 24 heures qui suivent le rapport à risque de grossesse". Aujourd'hui, une grossesse sur trois n'est pas prévue. "Cette situation aboutit 6 fois sur 10 à une interruption volontaire de grossesse (IVG). Un accès facilité à la contribution d'urgence permettrait de réduire l'incidence des grossesses non prévues" peut-on lire dans le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2023. Cette évolution garantirait l'accès effectif de toutes les femmes à la contraception d'urgence quels que soient leurs revenus, Alors quand cette mesure sera-t-elle mise en place en France ? Pour qui la pilule du lendemain sera-t-elle gratuite ? A partir de quel âge ? Et jusqu'à quel âge ? En pharmacie ? Ailleurs ?

Pour qui la pilule du lendemain est-elle gratuite aujourd'hui ?

Actuellement, la pilule du lendemain n'est gratuite que pour les femmes de moins de 26 ans avec ordonnance et pour les moins de 18 ans sans ordonnance. Mais à partir du 1er janvier 2023, elle sera gratuite pour toutes, sans limite d'âge et sans ordonnance, en pharmacie.  

A quelle date la pilule du lendemain sera-elle gratuite en France ?

La gratuité de la pilule du lendemain pour toutes est une mesure inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2023. Elle doit prendre effet en France à partir du 1er janvier 2023.

Photo d'une pilule du lendemain
Photo d'une pilule du lendemain : un seul comprimé pour retarder l'ovulation ! © fahroni - 123RF

Jusqu'à quel âge la pilule du lendemain sera-t-elle gratuite ?

Actuellement, la pilule du lendemain n'est gratuite que pour les femmes de moins de 26 ans avec ordonnance et pour les moins de 18 ans sans ordonnance. A partir du 1er janvier 2023, elle devrait être gratuite pour les femmes quel que soit leur âge.

Quelles pilules du lendemain sont concernées par la gratuité ?

Ce n'est pas précisé dans le texte du projet de loi, mais a priori toutes les pilules du lendemain devraient être gratuites, autrement dit :

  • La pilule du lendemain au lévonorgestrel (Levonorgestrel Biogaran, NorLevo) : à prendre jusqu'à 72 heures (3 jours) après un rapport sexuel non ou mal protégé.
  • La pilule du lendemain à l'ulipristal acétate (EllaOne) : à prendre jusqu'à 120 heures (5 jours) après un rapport sexuel non ou mal protégé. Elle est communément appelée "la pilule du surlendemain".

Comment avoir la pilule du lendemain gratuitement ? En pharmacie ?

La pilule du lendemain est disponible sans prescription médicale :

  • dans une pharmacie (gratuitement pour les majeures de moins de 26 ans avec ordonnance et pour les mineures sans ordonnance, jusqu'au 1er janvier 2023, elle coûte entre 3 et 20 euros selon les pharmacies et le type de pilule pour les personnes qui ne peuvent pas l'avoir gratuitement. Après le 1er janvier 2023, elle sera gratuite pour toutes). 
  • auprès de l'infirmière scolaire de votre établissement, si vous êtes collégienne ou lycéenne (gratuitement, majeures ou mineures)
  • dans un service universitaire ou interuniversitaire de médecine préventive et de prévention de la santé (SUMPPS) si vous êtes étudiante (gratuitement, majeures ou mineures).
  • dans un centre de santé sexuelle (gratuitement pour les mineures et pour les majeures sans couverture sociale)
  • au Planning familial (gratuitement pour les mineures)
  • dans un CeGIDD (Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic des virus de l'immunodéficience humaine), gratuitement, majeures ou mineures.

Sources : Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2023 / Twitter de François Braun 

Pilules contraceptives