Visite médicale gratuite : 25, 45, 65 ans, pour qui, quand ?

Les Français pourront bénéficier de trois visites médicales gratuites à 25, 45 et 65 ans, "trois âges clé de la vie", a annoncé François Braun, le ministre de la Santé en septembre 2022. Pour qui exactement ? Comment ça va se passer ? A partir de quand ?

Visite médicale gratuite : 25, 45, 65 ans, pour qui, quand ?
© fizkes - 123RF

Les Français se verront proposer par la Caisse primaire d'Assurance maladie (CPAM), 3 visites médicales gratuites au cours de leur vie, a annoncé François Braun, ministre de la Santé, dans une interview accordée au Journal du Dimanche (JDD), le 18 septembre 2022. Et ce, à " trois âges clé de la vie, 25 ans, 45 ans et 65 ans, avec des médecins et des professionnels de santé". Ces visites seront l'occasion de faire le point sur l'état de santé et ainsi de prévenir l'apparition de facteurs de risque ou de pathologies. Vaccination, dépistage des cancers, santé sexuelle, habitudes de vie (conduites addictives, activité physique, alimentation), dépistage auditif et visuel, santé mentale ; les thèmes abordés au cours de ces rendez-vous seront larges et adaptés en fonction des âges dans une approche globale de la santé et de la personne. Cette mesure entre dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023. "On entre dans l'ère de la prévention", insiste le ministre. Concrètement, comment ça va se passer ? Qui pourra en bénéficier ? Quels sont les objectifs de ces consultations ?

Qui pourra bénéficier de 3 visites médicales gratuites ?

La visite médicale est composée de plusieurs étapes : 

  • La personne se présente au rendez-vous
  • Elle est interrogée sur son état de santé 
  • Elle est examinée
  • Elle est informée sur les risques liés à sa situation ou son âge (cancer, cardiovasculaire, tabagisme, santé mentale...) et sensibilisée à tous les moyens de prévention possibles de ces risques.
  • Elle est orientée vers un autre médecin en cas d'examens complémentaires. 

Tous les Français pourront bénéficier de 3 visites médicales gratuites, à trois moments clé de leur vie :

  • A 25 ans : une consultation où les étudiants ou jeunes actifs pourront " faire le point sur les vaccins, leur activité physique, d'éventuelles addictions ou difficultés liées au début de la vie professionnelle [et seront alertés sur la] nécessité d'avoir un médecin traitant et sur le risque cardiovasculaire". Il s'agira aussi de renforcer la prévention primaire en élargissant à tous la consultation de santé sexuelle.
  • A 45 ans : une consultation de milieu de vie pour prévenir l'apparition de maladies chroniques telles que le cancer, le diabète ou les maladies cardio-vasculaires. Elle permettra d'aborder " la nécessité de participer au dépistage du cancer du sein, du côlon ou de la prostateUn bilan sur l'activité physique et d'éventuels troubles de santé mentale " en lien avec la crise de la quarantaine
  • A 65 ans : une consultation où l'accent sera mis sur " la prévention de la perte d'autonomie, le dépistage des cancers et de toutes les maladies qui peuvent être prévenues ". La question du " départ à la retraite" pourra aussi être abordée.

Comment vont se passer ces visites médicales ?

Pour l'heure, le ministre de la Santé n'a pas encore précisé les contours du déroulé de ces visites médicales. On pourrait imaginer que les Français, aux âges concernés, reçoivent un courrier de l'Assurance maladie les invitant à prendre rendez-vous chez un médecin généraliste. Ces rendez-vous de prévention seront intégralement pris en charge par l'Assurance maladie sans avance de frais.

Quel est l'objectif de ces visites médicales ?

L'objectif principal de cette mesure est de "mieux suivre les générations au cours de leur vie", résume François Braun. Et de rappeler que "jusqu'à présent, il n'y avait rien pour les adultes. [Et par ailleurs], nous allons mieux nous occuper des enfants, qui bénéficient de 20 examens jusqu'à 16 ans"

Quand sera mise en place cette mesure ?

La date de mise en place de cette mesure n'a pas encore été dévoilée. Elle est inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023.

Autour du même sujet

Droits et démarches