Majoration pour la vie autonome (MVA) : pour qui ?

La majoration pour la vie autonome (MVA) est une aide financière à destination des personnes handicapées aux revenus modestes et principalement dédiée à l'aménagement du logement. Elle complète l'AAH. Quelles conditions pour en bénéficier ? Quel montant ? Comment faire la demande ?

Majoration pour la vie autonome (MVA) : pour qui ?
© annebel146 - 123RF

Définition : c'est quoi la Majoration pour la vie autonome (MVA) ?

La majoration pour la vie autonome (abrégée MVA) est une aide financière qui complète l'AAH (allocation adulte handicapé). Elle sert en particulier à l'aménagement des logements des personnes handicapées aux revenus modestes. Elle permet de financer des adaptations pour les aider à conserver leur autonomie. Ce peut être par exemple l'installation d'un monte-escalier ou la transformation d'une baignoire en douche. Depuis le 1er décembre 2019, la MVA remplace le complément de ressource.

Conditions : qui a le droit d'en bénéficier ?

Il y a 5 conditions à remplir pour percevoir la MVA :

  • Percevoir l'AAH à taux plein ou en complément d'une retraite, un pension d'invalidité, une rente d'accident du travail ou l'Allocation Supplémentaire d'Invalidité (ASI)
  • Avoir un taux de handicap de 80 % minimum
  • Vivre dans votre propre logement ou, à défaut, dans celui de votre conjoint.
  • Percevoir une aide au logement
  • Ne pas percevoir de revenus d'activité professionnelle

Comment en faire la demande ?

La démarche dépend des allocations que vous percevez par ailleurs. Ainsi :

Si vous touchez l'AAH, il n'y a aucune démarche à faire : la CAF ou la MSA attribue automatiquement cette aide supplémentaire dès que les conditions sont remplies

Si vous touchez L'ASI, vous devez remplir un formulaire à vous procurer auprès de la Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH) et leur retourner dûment complété en courrier recommandé.

Quel est le montant ?

Il est fixe et s'élève à 104, 77 € par mois.

Comment est-elle versée ?

Elle est versée chaque mois. En revanche, son versement est suspendu après 60 jours d'hospitalisation, d'hébergement dans une maison médicale spécialisée ou incarcération. Il reprend le 1er jour du mois suivant votre retour chez vous.

Sources : Site du Service public, site de l'Aide Sociale, Site Mon Parcours Handicap du gouvernement. 

Droits et démarches