Fracture du scaphoïde du pied : symptôme, traitement

Relativement rare, la fracture du scaphoïde du pied est généralement une fracture dite de fatigue qui touche les sportifs. Comment se manifeste-t-elle ? Quelles sont les causes ? Quand faire de la rééducation ? Le point avec le Pr Aleth Perdriger, chef du service de Rhumatologie du CHU de Rennes.

Fracture du scaphoïde du pied : symptôme, traitement
©  uximetcpavel-123RF

Définition : qu'est-ce qu'une fracture du scaphoïde ?

Une fracture du scaphoïde tarsien concerne l'os de la partie interne du pied. Le scaphoïde tarsien, appelé dans la nouvelle nomenclature os naviculaire, s'articule avec plusieurs autres os du tarse. Soumis à de nombreuses contraintes lors de la marche, de la course ou des sauts, le scaphoïde est plus exposé chez les sportifs tels que les athlètes (sauteurs en hauteur, sprinters). Toutefois, la fracture du scaphoïde du pied est relativement rare : il s'agit généralement d'une fracture dite de fatigue, fracture survenant pour des efforts intenses et répétitifs.

Quels sont les symptômes d'une fracture du scaphoïde ?

En cas de fracture du scaphoïde du pied, le patient ressent une douleur au niveau du dos du pied, notamment lors des efforts, et a du mal à bouger son pied. Il lui est également difficile voire impossible de prendre appui sur le pied fracturé. Un hématome  ainsi qu'un œdème, c'est-à-dire un gonflement de la zone blessée, peuvent être visibles en cas de fracture brutale. Une déformation peut être constatée dans certains cas.

Quelles sont les causes d'une fracture du scaphoïde ?

"La fracture du scaphoïde du pied survient généralement suite à une chute ou un traumatisme. Elle est fréquente chez les sujets jeunes et sportifs. Chez le sujet âgé, une fracture pour un faible traumatisme peut survenir s'il existe une perte osseuse (ostéoporose) importante", développe le Pr Aleth Perdriger. 

Comment est posé le diagnostic ? 

Le diagnostic d'une fracture du scaphoïde du pied ou fracture de l'os naviculaire repose sur la présence des signes cliniques situés ci-dessus dans un contexte de traumatisme ou de sollicitations importantes du pied atteint. Un examen radiologique, parfois un scanner, une IRM voire une scintigraphie confirment la fracture du scaphoïde tarsien.

Quel est le traitement d'une fracture du scaphoïde ? 

Le traitement d'une fracture du scaphoïde du pied sans déplacement des surfaces osseuses repose sur une immobilisation par la pose d'un plâtre. L'intervention chirurgicale est réservée aux patients victimes d'un déplacement osseux important. Dans ce cas, le pied est immobilisé mécaniquement et la pose de broches et de vis est incontournable. Le patient est mis au repos pendant plusieurs semaines avec consignes de ne pas appuyer sur le pied opéré.

A la reprise de la marche, l'usage de cannes est impératif tout comme une rééducation en cabinet de kinésithérapie

A la reprise de la marche, l'usage de cannes est impératif tout comme une rééducation en cabinet de kinésithérapie. Dans les cas les plus graves, le traitement repose sur une arthrodèse avec greffe osseuse.

Quand faire de la rééducation ?

"La rééducation est utile quand l'articulation a longtemps été peu utilisée. Il faut alors se rééduquer pour pouvoir reprendre la marche ou le sport sans douleur", indique le Pr Aleth Perdriger. 

Prévention : comment éviter une fracture du scaphoïde ?

Le seul moyen préventif de la fracture du scaphoïde tarsien est contesté et serait l'utilisation de semelles spécifiques chez les grands sportifs exposés à ce genre de fracture de fatigue, capables de soutenir l'arche interne du pied.

Merci au Pr Aleth Perdriger, chef du service de Rhumatologie du CHU de Rennes

Blessures