Pollen : bienfaits, cure, effets secondaires, utilisation

Récolté à l'entrée des ruches par les apiculteurs, le pollen des abeilles est aujourd'hui considéré comme un super aliment et plébiscité par les naturopathes. Quels sont ses bienfaits santé et ses contre-indications ? Contre le cancer ? Décryptage avec Véronique Liesse, diététicienne nutritionniste.

Pollen : bienfaits, cure, effets secondaires, utilisation
© Lucky Business

Définition : qu'est-ce que le pollen d'abeille ?

Collecté par les abeilles lorsqu'elles butinent les fleurs, le pollen est stocké sous forme de pelotes dans les alvéoles de la ruche proches du couvain où il servira ensuite d'aliment aux larves et permettra à la colonie de se reproduire. Il est tellement important pour la vie des ouvrières qu'on l'appelle parfois le "pain des abeilles" !

Quels sont ses bienfaits pour la santé ?

Les bienfaits du pollen pour la santé sont multiples. "D'une part, il est riche en protéines, mais surtout, il contient des acides aminés essentiels comme la leucine, la lysine, la phénylalaline ou encore le tryptophane, explique Véronique Liesse, diététicienne nutritionniste. Il possède également une forte teneur en vitamines C, D et E ainsi qu'en bêta-carotène. Bref : c'est une vraie bombe nutritionnelle pour booster l'organisme". Outre le côté dynamisant, le pollen aurait également des vertus pour rééquilibrer la flore intestinale et réguler le transit. Sa composition et ses bienfaits varient en fonction de sa provenance géographique et des fleurs : ainsi celui de châtaignier renferme du tryptophane, un acide aminé précurseur de sérotonine pour lutter contre le stress tandis que celui de saule protège contre les maux liés à la prostate. 

Pollen et cancer : quels bienfaits ?

Attention : si le pollen peut être utilisé en préventif, il n'est absolument pas recommandé en curatif. "Sa richesse en antioxydants fait du pollen un allié dans la prévention contre le cancer mais il faut être extrêmement prudent lorsqu'on suit un traitement par chimiothérapie, insiste la nutritionniste. Avant d'en consommer, les patients doivent absolument en parler avec leur oncologue."

Sous quelle forme ?

On le trouve généralement en magasin bio sous forme de grains (pelotes), en poudre ou en capsule. "Le mieux est de le consommer frais (surgelé) sous forme de pelote, explique Véronique Liesse. Lorsqu'il est séché, il perd une grande partie de ses micronutriments et donc de son intérêt. Je conseille de l'ajouter à un yaourt, une compote ou une banane écrasée au petit-déjeuner."

Cure de pollen : combien de temps ?

Le pollen est recommandé plus particulièrement à l'intersaison ou lorsqu'on est fatigué. "On peut en prendre deux cuillères à soupe pendant un mois pour se booster, confirme la spécialiste. Attention à le consommer plutôt le matin que le soir à cause de son effet dynamisant."

Quelles précautions avant de commencer ?

Afin de prévenir toute réaction de type allergique, mieux vaut commencer la cure par un ou deux grains (pelotes) pour vérifier la tolérance de son organisme et augmenter au fur et à mesure la dose. "On distingue deux types de pollen, confie Véronique Liesse. Le pollen entomophile - c'est-à-dire transporté par les insectes – est réputé moins allergisant que le pollen dit anémophile - c'est-à-dire transporté par le vent - il faut néanmoins être prudent lorsqu'on souhaite consommer ce type de complément alimentaire et qu'on a un terrain allergique."

Quelles sont les contre-indications ?

Les personnes allergiques aux produits de la ruche ou aux pollens doivent impérativement se renseigner auprès d'un professionnel de santé avant d'en consommer.

Quels sont les effets secondaires ?

Outre une possible réaction allergique – voire un choc anaphylactique dans les cas les plus graves - le pollen pourrait également occasionner des troubles gastro-intestinaux chez les personnes au système digestif sensible.

Merci à Véronique Liesse, diététicienne-nutritionniste, auteur de L'alimentation spéciale immunité et Ma bible pour perdre du poids sans régime aux Editions Leduc.

Remèdes naturels et autres médecines douces