Araignée-loup : photo, morsure, taille, où en France ?

Si vous êtes arachnophobe, l'araignée-loup risque de susciter en vous peur et dégoût. Quelle est sa taille ? Où est-elle présente en France ? Comment réagir en cas de morsure ? Est-elle dangereuse ? Photo et réponses avec le Dr Paul Dupont, dermatologue.

Araignée-loup : photo, morsure, taille, où en France ?
© Vinícius Souza

Définition : qu'est-ce qu'une araignée-loup ?

De couleur brune, l'araignée-loup appartient à la famille des Lycosidae, dans l'ordre des arachnides. Elle se distingue par son impressionnant sac d'œufs qu'elle porte sur son dos. Attention, cela signifie qu'en l'écrasant, on prend le risque de voir une centaine de bébés araignées se répandre partout. Elle est dotée de huit yeux répartis sur trois niveaux : deux gros yeux situés au-dessus d'une rangée de quatre petits et deux autres sur la tête. Elle possède huit pattes. 

Quelle est sa taille ?

L'araignée-loup est une araignée de petite taille qui mesure entre 5 et 8mm. Certaines peuvent être plus grosses et atteindre jusqu'à 1,5cm. 

A quoi ressemble-t-elle ?

araignée-loup avec ses oeufs sur le dos
Araignée-loup avec ses oeufs sur le dos © Valerius Geng

Où est-elle présente en France ?

L'araignée-loup est présente dans toute l'Europe. En France, on la retrouve surtout dans le sud. Elle peut être présente en ville comme à la campagne. 

Morsure d'araignée-loup : quels dangers ?

"Les morsures de l'araignée loup ne sont pas dangereuses, sauf en cas d'allergie. En revanche, elles entraînent des démangeaisons, un gonflement et une irritation de la peau. L'irritation peut parfois durer plusieurs jours. En théorie, l'araignée-loup ne s'attaque à l'homme que lorsqu'elle se sent en danger ", indique le Dr Paul Dupont. 

Que faire en cas de morsure ?

"On peut calmer la démangeaison et le gonflement par l'application d'huile de millepertuis ou d'huile essentielle de lavande diluée à 3 % dans de l'huile d'olive. Si la lésion est très enflammée, il faut aussi la désinfecter à l'aide d'un antiseptique. Parmi les remèdes de grand-mère qui ont fait la preuve de leur efficacité il y a : l'application d'un oignon frais, ou encore une friction avec une compresse de vinaigre (celui-ci agit sur le venin par l'acide acétique qu'il contient)", conseille le dermatologue.

Que faire en cas d'allergie ?

Certaines personnes sont allergiques aux morsures d'araignée. Dans ce cas, un antihistaminique vous sera prescrit, notamment en cas de douleurs musculaires, de sensations de frissons, de vertiges ou de malaise. "On peut également réduire le phénomène allergique par l'application locale de deux plantes réputées à cet effet. La nigelle (Nigella sativa) et l'oignon (Allium cepa) sous forme de teinture (HATM hydro-alcoolat de teinture mère) diluée au tiers dans de l'eau minérale", ajoute le spécialiste.

Quelle prévention ?

À part vérifier l'absence d'araignées de ce type dans la chambre à coucher, il n'y a pas de prévention. "Il ne faut surtout pas vouloir les attaquer, prévient le Dr Paul Dupont. C'est dans cette condition que les araignées ont tendances à piquer si elles se sentent menacées. Enfin, l'araignée est utile car elle entre dans la chaîne alimentaire. C'est un effet une excellente nourriture pour les oiseaux ."

Merci au Dr Paul Dupont dermatologue, auteur de Soigner sa peau au naturel aux éditions Eyrolles.

Piqûres