Araignée paon : taille, morsure, dangers du venin

Si la plupart des araignées provoquent la stupeur et le dégoût, l'araignée-paon s'apparente à une petite peluche très colorée. Est-elle présente en France ? Sa morsure est-elle dangereuse ? Le point avec le Dr Paul Dupont, dermatologue.

Araignée paon : taille, morsure, dangers du venin
© chris-AdobeStock

Définition : qu'est-ce qu'une araignée paon ?

L'araignée Paon (Maratus Volans) est une araignée dite "sauteuse", qui évolue dans le Sud-Est de l'Australie. L'abdomen du mâle est doté de couleurs très vives (rouge, bleu, vert). À l'instar de l'oiseau du même nom qui fait la roue pour séduire les femelles, il expose fièrement son buste chatoyant aux femelles qu'il souhaite charmer. En revanche, la femelle ne possède pas tous ces attributs.

Est-elle présente en France ?

L'araignée Paon est une araignée endémique d'Australie. Elle n'est pas présente en France. 

Photo d'une araignée paon

araignée paon
Photo d'une araignée paon © AdobeStock-chris


Quelle est sa taille ?

L'araignée paon est minuscule, elle mesure environ 4mm. 

Comment mord-elle ? 

C'est une araignée minuscule dont les crocs sont si petits qu'il est très rare qu'ils puissent pénétrer la peau. On peut avoir eu l'illusion d'avoir été mordu sans que pour autant le venin ait pénétré. Cependant, elle est bien venimeuse et peut entraîner exceptionnellement des lésions chez l'enfant dont la peau est plus fine. 

Morsure d'araignée paon : que faire ?

"En cas de morsure, des rougeurs peuvent apparaître, signe d'une réaction inflammatoire plus ou moins importante au venin. Chez l'enfant, il peut également y avoir des réactions musculaires, une irradiation de la douleur dans le membre où survient la piqûre", explique le dermatologue. On agira comme pour l'araignée-loup, par exemple par l'application de vinaigre, ou si nécessaire la prise d'antihistaminique.

Quels sont les dangers du venin ?

Si l'araignée Paon est venimeuse, elle n'est pas dangereuse pour l'homme car elle a de si petits crocs qu'il est quasiment impossible qu'elle pénètre la peau. "Il arrive que des patients consultent pour une lésion inflammatoire qui dure depuis quelques heures voire même quelques jours, indique le Dr Paul Dupont. Sans en avoir la certitude, on évoque alors une piqûre d'insecte. Mais en général, à moins d'avoir vu une araignée, la cause reste incertaine. Le fait que la lésion soit centrée par deux petits trous est cependant un élément en faveur de la morsure d'une araignée. Si la plupart des araignées sont sans danger, il faut cependant rester prudent après en avoir ressenti la morsure, même fugace."

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue, auteur de Soigner sa peau au naturel aux éditions Eyrolles.

Piqûres