Cyanose (lèvres, extrémités) : causes, froid, que faire ?

La cyanose est l'apparition d'une coloration anormale bleutée de la peau, due à un trouble de la circulation sanguine et un manque d'oxygénation du sang. Elle peut être localisée au niveau des extrémités ou des lèvres. Le Professeur Maignan, médecin urgentiste, nous explique le phénomène.

Cyanose (lèvres, extrémités) : causes, froid, que faire ?
© Olga Ternavskaia - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une cyanose ? 

On parle de cyanose lorsque la peau prend une teinte bleuâtre (la couleur cyan dont est tiré son nom étant une nuance de bleu). Elle est le signe d'un sang appauvri en oxygène (désoxygéné) et de couleur bleuâtre plutôt que rouge. Cette teinte atypique révèle la présence de plus de 5 g/100 ml d'hémoglobine désoxygénée dans le sang du sujet. Elle peut être localisée, notamment au niveau des extrémités des membres (doigts, orteils) comme dans la maladie de Raynaud ou plus généralisée dans le cas d'insuffisance respiratoire chronique ou aigue. La cyanose généralisée est souvent le symptôme d'une pathologie grave comme chez l'adulte dans les maladies sévères des poumons empêchant une bonne oxygénation du sang. Elle peut également se manifester dès la naissance comme dans la tétralogie de Fallot, une malformation génétique du système cardiaque nécessitant une prise en charge chirurgicale rapide.

Quels sont les symptômes ? 

La cyanose est un symptôme clinique caractérisé par la coloration bleutée de la peau et des muqueuses. " Elle est en lien avec des pathologies - telles que des difficultés respiratoires, des douleurs à la poitrine, de la fièvre, une insuffisance cardiaque ou encore une fatigue générale - qui peuvent entrainer un manque d'oxygénation. Donc une cyanose ", précise le Pr Maxime Maignan, Chef de service des Urgences Adultes au CHU de Grenoble.

Cyanose des extrémités 

On parle de cyanose périphérique lorsque les mains, les bouts des doigts ou les pieds deviennent bleus à cause d'une baisse du débit sanguin. Elle peut affecter un seul côté du corps ou les deux côtés. 
Parmi les causes courantes de cyanose périphérique, on peut citer :

→ Le syndrome ou maladie de Raynaud, lorsque le bout des doigts et les orteils deviennent douloureux et bleus ou blancs par temps froid.
→ L'hypothermie. La température corporelle chute à des niveaux dangereusement bas. Il s'agit d'une urgence médicale.
"Dans ces deux cas, il s'agit d'anomalies de la circulation sanguine qui entrainent un manque d'oxygénation du sang, poursuit le spécialiste. Le phénomène de vasoconstriction (rétrécissement des vaisseaux sanguins) va bloquer le sang veineux dans les extrémités et ainsi provoquer une cyanose périphérique."

Cyanose des lèvres 

Dans le cas d'une cyanose des lèvres (lèvres violettes), on parlera de cyanose centrale. Le phénomène apparait en cas de :

  • Grand froid (troubles vasomoteurs)
  • Maladie de Raynaud
  • Asthme et détresses respiratoires sévères. "La cyanose des lèvres est un cas d'extrême gravité pour les personnes asthmatiques", souligne le Professeur.

Les symptômes de la cyanose centrale ne s'atténuent pas lorsque la partie du corps est chauffée. Le traitement de la cyanose des lèvres est essentiellement celui de la cause. Il peut représenter une urgence : détresse respiratoire ou décompensation cardiaque.

Quelles sont les causes ? 

La cyanose peut être liée à des troubles des échanges gazeux qui entraînent un abaissement du taux d'oxygène dans le sang, que ce soit au niveau des poumons (embolie pulmonaire ou pneumonie) ou cardiaques (infarctus du myocarde, embolie pulmonaire ou malformation cardiaque).

"Elle peut aussi être la conséquence d'une circulation sanguine anormale appelée un shunt, ajoute notre interlocuteur. En effet, certaines malformations cardiovasculaires permettent au sang provenant des veines de l'organisme de couler directement vers le cœur sans jamais passer près des sacs d'air du poumon (alvéoles) où l'oxygène est extrait de l'air. On constate notamment des shunts chez les enfants atteints de malformations cardiaques congénitales."

Parmi les autres causes : 
► La maladie de Raynaud provoquée par le froid et le stress. Cette pathologie entraîne un arrêt de la circulation sanguine au niveau des extrémités et se caractérise par une cyanose localisée aux doigts et/ou orteils. Elle est notamment traitée à l'aide de vasodilatateurs.


► Les thalassémies (ou syndromes thalassémiques) qui vont provoquer une mauvaise fixation de l'oxygène sur les molécules d'hémoglobine, d'où la cyanose.

Cyanose du nourrisson : causes, que faire ? 

Les cyanoses sont rares chez l'enfant et surviennent dans le cas de maladies graves.
→ Chez le nouveau-né, la cause est souvent une maladie des membranes hyalines, c'est à dire un problème congénital qui touche les alvéoles pulmonaires. Une malformation cardiaque peut aussi être la cause. "Cela concerne essentiellement des nouveau-nés dans le cas d'accouchement prématurés à environ 32 semaines d'aménorrhées et nécessite une prise en charge spécialisée en réanimation néo-natale", précise l'urgentiste. 
→ Chez le nourrisson, la cause principale est une malformation cardiaque (cardiopathies congénitales) qui va engendrer un phénomène de shunt.
→ Chez le jeune enfant (2 à 5 ans), en dehors des causes graves, la cause la plus fréquente est le spasme du sanglot. "On peut également citer les crises convulsives hyperthermiques qui peuvent engendrer une détresse respiratoire, donc une cyanose."

Quel est le diagnostic ? 

"Pour mesurer la quantité d'oxygène dans le sang, on va procéder à une oxymétrie de pouls grâce à un capteur attaché à un doigt ou à un lobe d'oreille, ou à une mesure directement par gazométrie artérielle", informe le médecin. 
En complément, pour identifier la cause de la diminution de l'oxygène dans le sang et la cyanose qui en résulte, on peut demander des radiographies du thorax, une échocardiographie, et parfois un cathétérisme cardiaque et des épreuves fonctionnelles respiratoires.

Quels sont les traitements ?

Le traitement d'une cyanose correspond au traitement du trouble à l'origine de l'hypoxémie. "On va tout d'abord traiter le symptôme, à savoir le manque d'oxygénation avec d'une oxygénothérapie. Et dans un deuxième temps, il va falloir traiter la cause qu'elle soit pulmonaire ou cardiaque ", conclut le Pr Maxime Maignan. Par exemple, de nombreuses malformations causant des shunts peuvent être traitées par une chirurgie ou d'autres procédures.

Merci au Pr Maxime Maignan, Chef de service des Urgences Adultes au CHU de Grenoble, pour sa validation.

Symptômes et questions diverses