Maladie de Morton (névrome) : symptômes, comment la soigner ?

Chargement de votre vidéo
"Maladie de Morton (névrome) : symptômes, comment la soigner ?"

La maladie de Morton est une compression d'un nerf du pied, très douloureuse. Cette maladie touche essentiellement les adultes avec une prédisposition chez les femmes dans plus de 3 cas sur 4. Les explique du Dr Cyrille Cazeau, chirurgien orthopédique.

Définition : qu'est-ce que la maladie ou névrome de Morton ?

Cette maladie se caractérise par une compression d'un nerf sensitif de l'avant-pied, au niveau de l'extrémité des métatarsiens, os précédents les orteils. Le nerf le plus souvent atteint se situe entre le 3e et le 4e métatarsien, souvent entre le 2e et le 3e, voire les deux. Ce syndrome touche surtout les femmes à partir de 50 ans. 

Causes 

La cause exacte est encore mal connue. "On sait néanmoins que l'environnement anatomique où chemine le nerf est très étroit et que la moindre inadéquation entre le contenu (le nerf) et le contenant (la filière anatomique) va se traduire par une compression chronique, explique le Dr. Cyrille Cazeau. Cela ressemble ainsi au syndrome du canal carpien responsable d'une compression au poignet d'un des nerfs de la main ". Les facteurs aggravant la compression sont les chaussures étroites et les talons.

Symptômes

Le syndrome de Morton se manifeste par l'apparition des douleurs vives sous la base et entre les orteils. Elles s'amplifient en position debout et à la marche. Les patients peuvent décrire une sensation de corps étranger comme un caillou dans la chaussure, des douleurs plantaires ou des décharges électriques. C'est une pathologie du pied dont l'intensité de la douleur peut amener le patient à se déchausser en pleine rue. 

Qui consulter ?

Votre médecin traitant ou un podologue dans un premier temps. Au besoin, celui-ci vous recommandera de consulter un orthopédiste.

Diagnostic

Le podologue ou le médecin généraliste peuvent à la palpation du pied évoquer le diagnostic. La douleur provoquée est violente et correspond parfaitement à la localisation anatomique du nerf. L'examen de référence pour confirmer l'examen clinique est l'échographie, beaucoup plus fiable que l'IRM, en raison des manœuvres effectuées par le radiologue avec sa sonde.

Comment la soigner ?

"Le traitement de la maladie de Morton se fait à base d'antalgiques ou d'anti-inflammatoires. Des infiltrations de corticoïdes peuvent aider à calmer les douleurs, voir à les faire disparaître évitant ainsi le recours à la chirurgie ", indique le Dr. Cazeau. En parallèle, il est également recommandé de porter des chaussures plus larges avec des talons bas. Les marches longues doivent également être évitées. Le port d'orthèse peut aider à réduire la pression sur le nerf. Elles sont systématiquement prescrites.

Opération : quand l'envisager ?

En cas d'échec des traitements, une intervention chirurgicale sera proposée. "Lorsque le névrome est de gros volume, on en réalise l'ablation par une courte cicatrice à la face dorsale du pied, explique le chirurgien. L'opération se pratique sous anesthésie locale en chirurgie ambulatoire.  L'inconvénient de cette ablation est l'apparition d'une perte de la sensibilité en miroir sur les deux orteils qui se côtoient. Lorsque le névrome est plus petit, on peut réaliser une décompression de celui-ci sans l'enlever, par une technique percutanée (incision de 2 mm). Dans tous les cas il est formellement interdit de fumer pendant la période des soins car cela provoque une diminution de l'apport artériel dangereuse dans la zone cutanée d'incision, faiblement irriguée physiologiquement. L'utilisation de glace au contact de la cicatrice a les mêmes effets ". Par la suite, les douleurs disparaissent, mais il peut persister une discrète douleur au lieu de l'ablation, non handicapante.

Merci au Dr Cyrille Cazeau, chirurgien orthopédique à la Clinique Victor Hugo, à Paris.