Morsure de scolopendre (mille-pattes) : symptômes, douleur, que faire ?

Les piqûres de scolopendre ou mille-pattes sont en général bénignes en France Métropolitaine sauf en cas de réactions allergiques qui sont rares. Il est important de laver et de désinfecter la plaie. Le docteur Sébastien Larréché, médecin biologiste à l'Hôpital d'instruction des armées Bégin nous explique que faire, et les risques.

Morsure de scolopendre (mille-pattes) : symptômes, douleur, que faire ?
© Nattawat Kaewjirasit - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une scolopendre ?

La scolopendre est un arthropode carnassier et venimeux de la famille des Myriapodes. "Une scolopendre est aussi appelée mille-pattes " précise le docteur Sébastien Larréché, médecin biologiste à l'Hôpital d'instruction des armées Bégin. Son corps long et très étroit est formé de vingt et un anneaux portant chacun une paire de pattes. Il en existe différentes espèces. Sa morsure est douloureuse. Le venin des espèces tropicales est plus fort que celui des espèces méditerranéennes. 

Où vit-elle en France ?

La scolopendre méditerranéenne (Scolopendra cingulata) se trouve plutôt dans le pourtour méditerranéen. La scolopendre méditerranéenne mesure environ 10cm. 

Quand et pourquoi pique-t-elle ?

"Ce n'est pas un animal agressif. La scolopendre mord pour se défendre " explique le médecin. "Soit quand on essaie de la saisir soit en enfilant un vêtement laissé traîné par terre dans lequel elle s'est réfugiée car la scolopendre rentre dans les maisons " décrit le médecin.

Symptômes : reconnaître une morsure de scolopendre ?

"Pour reconnaître une morsure de scolopendre, il faut avoir vu l'animal. La scolopendre fait deux mouvements concomitants lors de son attaque, un pincement et une morsure. La personne se retrouve avec deux petites incisions au niveau de la plaie " décrit le Dr Sébastien Larréché. "Les signes sont une douleur, une réaction inflammatoire locale (érythème et œdème). Elle peut injecter du venin donc la douleur peut persister quelques temps " indique-t-il. Il précise que la scolopendre présente en France Métropolitaine n'entraîne pas de nécrose de la peau sauf en cas de surinfection.

Que faire en cas d'allergie ?

"Les réactions allergiques aux morsures de scolopendre documentées sont souvent des réactions anaphylactoïdes. Le venin induit une libération d'histamine non médiée par les anticorps et donc l'existence d'une exposition préalable n'est pas nécessaire " informe le Dr Larréché. "Elles se signalent par un gonflement plus fort, une démangeaison importante, la zone de morsure qui devient très rouge " décrit-il. "S'il y a des signes généraux, il faut appeler le SAMU. Les formes sévères d'allergie sont exceptionnelles" souligne le médecin. Si la personne qui a été mordue par une scolopendre présente des maux de tête, des difficultés à respirer, il faut appeler le SAMU.

Quels traitements pour la soigner ?

"Il convient dans un premier temps de bien nettoyer la plaie avec du savon et de la désinfecter. Un antalgique de type Paracétamol peut être pris en cas de douleur " recommande le Dr Sébastien Larréché. "C'est aussi l'occasion, surtout chez l'adulte, de vérifier si l'on est à jour de sa vaccination antitétanique " précise le médecin.

Que faire en cas d'infection ?

"L'infection après une morsure de scolopendre peut survenir si la plaie n'a pas été lavée et désinfectée après la morsure " informe le Dr Sébastien Larréché, qui précise qu'il ne faut pas surtout pas utiliser d'antibiotique sans avis médical.

Prévention : comment éviter les morsures de scolopendre ?

"La prévention est la même que pour les scorpions : il ne faut pas laisser ses vêtements par terre et les enfiler sans vérifier (l'animal pouvant être dans une manche), ne pas fouiller à l'aveugle dans un sac de voyage laissé ouvert ou entrouvert lors d'un séjour en zone tropicale " recommande le médecin.

Merci au Dr Sébastien Larréché, médecin biologiste à l'Hôpital d'instruction des armées Bégin.

Piqûres