Alcoolémie : taux en France, sanction, combien de verres ?

L'alcoolémie désigne la présence d'alcool dans le sang ou dans l'air expiré après avoir bu de l'alcool. Un taux maximum est fixé en France pour prendre le volant. Lequel ? Pour un jeune conducteur ? Quelles sanctions si on a un taux élevé ? Combien de verres ?

Alcoolémie : taux en France, sanction, combien de verres ?
© modesto3 - 123RF

Quelle est la définition de l'alcoolémie ?

L'alcoolémie désigne la présence d'alcool dans le sang ou dans l'air expiré due à une ingestion d'alcool. Elle se mesure en grammes par litre de sang ou en milligrammes par litres d'air expiré. 

Combien de verres peut-on boire pour ne pas dépasser le taux d'alcoolémie ?

Chaque verre d'alcool fait monter le taux d'alcool de 0,20 g à 0,25 g en moyenne (0,30g pour les personnes plus minces)Deux verres d'alcool suffisent ainsi pour atteindre 0,50 g d'alcool par litre de sang (taux maximum autorisé en France).

Quantité d'alcool par verres
Quantité d'alcool par verre © ANSM

Quel est le taux d'alcoolémie autorisé en France ?

La limite autorisée du taux d'alcool dans le sang fixée par la loi en 2020 est de 0,5 g/L de sang soit en équivalent 0,25 mg par litre d'air expiré.

Quel est le taux d'alcoolémie autorisé pour un jeune conducteur ?

Depuis le 1er juillet 2015, le taux d'alcoolémie légal est de 0,2 g/L de sang ou 0,10 mg/l d'air expiré pour les jeunes conducteurs. Même chose si vous avez un permis probatoire ou êtes en situation d'apprentissage. 

Le taux d'alcoolémie concerne-t-il aussi les vélos ?

Oui. Comme le rappelle le site de la Sécurité Routière "les cyclistes sont soumis aux mêmes règles que les autres conducteurs". Leur taux d'alcoolémie ne doit donc passer 0,5 g d'alcool par litre de sang. En cas d'infractions graves commises à vélo comme la conduite en état d'ivresse, la justice peut décider d'appliquer une peine complémentaire comme la suspension ou l'annulation du permis auto ou moto.

Comment calculer son taux d'alcoolémie ?

Le calcul du taux d'alcoolémie permet de mesurer la teneur d'alcool dans le sang défini en grammes par litre de sang. Celui-ci est variable selon :

  • La quantité ingérée
  • Le poids de l'individu
  • Le degré alcoolique de la boisson
  • Le moment de l'ingestion
  • Le sexe
  • L'état de santé du sujet.

Il faut savoir que :

  • l'alcoolémie est à son maximum une heure après un repas, 15 minutes si on est à jeun.
  • quelle que soit la boisson alcoolisée, un "verre" représente à peu près la même quantité d'alcool.
  • chaque verre consommé fait monter le taux d'alcool de 0,20 g à 0,25 g en moyenne, 
  • pour les plus minces, chaque verre peut représenter un taux d'alcool de 0,30 g.
  • l'alcoolémie baisse en moyenne de 0,10 g à 0,15 g d'alcool par litre de sang en 1 heure.
  • A consommation égale, les femmes sont plus sensibles à l'alcool que les hommes.

Les tests pour mesurer son taux d'alcoolémie

Avec l'alcool, le champ visuel latéral est rétréci

Au volant, l'alcool peut avoir des conséquences graves. "L'effet sédatif de l'alcool entraîne une baisse de vigilance et diminue nos réflexes. Si, en moyenne, le temps de réaction est évalué à une seconde avant le début du freinage dans des conditions normales, il atteint une seconde et demi dès 0,50 g/l d'alcool dans le sang", précise le Dr Philippe Goëb, médecin généraliste. Ainsi, un véhicule roulant à 90km/h parcourt 25 mètres en une seconde et 37 mètres en une seconde et demi, soit 12 mètres de plus pour s'arrêter. Le champ visuel latéral est également rétréci, au point que le conducteur rencontre des difficultés à distinguer les panneaux, les piétons qui s'apprêtent à traverser et les voitures qui arrivent des rues perpendiculaires. "L'effet désinhibiteur de l'alcool amène également le conducteur à sous-évaluer les risques et à transgresser les interdits, d'où des vitesses excessives, la négligence du port de la ceinture de sécurité ou du casque, des dépassements dangereux…", ajoute le Dr. Goëb. Dès 0,50 g/l, le risque d'accident est multiplié par deux, par dix à partir de 0,80 g/l. D'où l'importance de mesurer son taux d'alcoolémie avant de prendre la route et, au besoin, de laisser le volant à une autre personne.

Alcootest

L'alcootest est un ballon dans lequel il faut souffler. L'air expiré traverse un tube contenant un réactif chimique jaune. Si le réactif vire au vert, cela indique une présomption d'alcoolémie. Le test doit alors être complété par un éthylotest.

Ethylotest

L'éthylotest est un appareil électronique mesurant la quantité d'alcool ingéré. Il peut être complété par une prise de sang. Des éthylotests sont en vente libre dans les grandes surfaces depuis l'été 2021.

Prise de sang

La prise de sang est pratiquée en cas de blessures empêchant de souffler. " Ou pour objectiver un excès d'alcoolémie mesurée sur le lieu du contrôle par les gendarmes ", précise notre expert.

Ethylomètre

L'éthylomètre mesure le taux d'alcool en milligrammes par litre d'air expiré. Les résultats sont incontestables.

Quelles sanctions si on a un taux d'alcoolémie de 0,5 g ?

• Taux d'alcool entre 0,5 et 0,8 grammes par litre de sang :

  • Jusqu'à 750 euros d'amende ou amende forfaitaire de 135 euros
  • Suspension du permis de conduire (3 ans)
  • Perte de 6 points du permis de conduire
  • Interdiction de conduire un véhicule sans EAD (3 ans)

• Taux d'alcool supérieur à 0,8g (=délit) :

  • Jusqu'à 2 ans d'emprisonnement.
  • Jusqu'à 4 500 € d'amende.
  • Confiscation du véhicule
  • Annulation du permis (avec interdiction de le repasser pendant 3 ans maximum) ;
  • Stage de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant ;
  • Interdiction de conduire un véhicule non équipé d'un dispositif homologué d'éthylotest anti-démarrage (EAD), pour une durée de 5 ans au maximum. La violation de cette interdiction constitue un délit, puni de 2 ans d'emprisonnement et de 4 500 € d'amende.
  • Retrait de 6 points sur le permis de conduire

Commis en récidive, ce délit est sanctionné par l'annulation de plein droit du permis de conduire avec interdiction de conduire un véhicule non équipé d'un EAD pendant 3 ans au plus, ainsi que la confiscation obligatoire du véhicule qui a servi à commettre l'infraction si le condamné en est le propriétaire.

• Accident sous l'emprise de l'alcool :

  • Jusqu'à 150 000 € d'amende,
  • 10 ans d'emprisonnement.

Quels symptômes quand le taux d'alcoolémie est trop élevé ?

Entre 0,5 et 1,5 g par litre :

  • Ebriété
  • Rougeur du visage
  • Euphorie.

Entre 1,5 et 3 g par litre

  • Nausées
  • Vertiges
  • Vomissements
  • Troubles de l'équilibre
  • Troubles visuels
  • Difficultés d'élocution

Entre 3 et 5 g par litre :

  • Coma éthylique

Supérieure à 6 g par litre :

  • Décès

Quelle quantité d'alcool élimine-t-on par heure ?

Contrairement aux idées reçues, ni le café salé, ni une cuillérée d'huile ni la prise d'aspirine n'accélèrent l'élimination de l'alcool dans le sang. "La seule solution consiste à attendre, prévient le médecin. Si une faible proportion de l'alcool est éliminée par l'air expiré et l'urine, 95% de l'alcool consommée est brûlée par le foie. Et, cela prend du temps : un sujet en bonne santé élimine entre 0,10 et 0,15 g/l d'alcool par heure. Il faut donc compter plus d'une heure pour que l'organisme résorbe un verre d'alcool".

Merci au Dr Philippe Goëb, médecin généraliste. Propos recueillis en 2020. Sources : Sécurité Routière / ANSM