Abcès inguinal : causes, traitement et opération ?

Une boule qui se développe au niveau de l'aine peut être un abcès. Il peut être responsable de douleurs et de gênes. Le traitement varie selon qu'il se perce naturellement ou pas. Explications et conseils de soins. Explications avec le Dr Philippe Goëb, médecin généraliste.

Qu'est-ce qu'un abcès inguinal ?

Un abcès inguinal se développe dans la région de l'aine, partie du corps située entre la cuisse et le tronc. "Comme tout abcès, il s'agit d'une accumulation de pus dans une formation du derme (racine d'un poil, glande sudoripare, glande sébacée)  qui, de par son évolution, va détruire petit à petit les tissus qui l'entourent, explique le Dr Philippe Goëb, médecin généraliste. L'abcès inguinal est provoqué par une infection localisée et possède les symptômes de l'inflammation. Selon le type d'abcès inguinal et surtout son emplacement, les traitements peuvent inclure la prise d'antibiotiques ou la prise en charge chirurgicale de l'abcès inguinal".

Causes

Une plaie mal soignée, un bouton de moustique gratté avec les mains et surtout les ongles sales, et l'infection progresse au point de tourner à l'abcès, formant une poche de pus jaunâtre et douloureuse pulsatile. 

Symptômes

Si l'abcès inguinal est superficiel, il se manifeste sous la forme d'une bosse de taille variable, douloureuse au toucher, aussi appelée tuméfaction. S'il est profond, la palpation accentue la douleur, en regard de sa localisation. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants :

  • Des douleurs localisées
  • Une peau rouge et chaude
  • Un gonflement de la peau
  • La présence de pus à l'intérieur de l'abcès, résultant de l'accumulation des microbes
  • Parfois, de la fièvre

Diagnostic 

Un interrogatoire médical ainsi qu'un examen clinique suffisent souvent à diagnostiquer un abcès inguinal. Pour en déterminer la taille ou le niveau d'infection, le médecin peut en cas de doute demander :

  • une échographie souvent, une IRM ou un scanner (rarement nécessaire dans les abcès inguinaux superficiels ;
  • une ponction pour effectuer un prélèvement ;
  • une prise de sang.

Les examens prescrits ont aussi pour fonction de fournir les informations médicales nécessaires à une éventuelle intervention chirurgicale.

Qui et quand consulter ?

En cas de douleurs ou si l'abcès ne disparaît pas malgré les soins (laver la plaie au savon puis appliquer des compresses d'antiseptiques), consultez votre médecin traitant, un dermatologue ou même les urgences médicales pour une petite intervention chirurgicale.

Traitements : que faire pour le soigner ?

"Si l'abcès est percé, il est nécessaire de consulter votre médecin pour éviter toute complication infectieuse qui pourrait devenir d'autant plus grave que l'artère fémorale passe à proximité, alerte le Dr. Goëb. Votre médecin drainera cet abcès pour bien le nettoyer et le désinfecter. Il vous prescrira éventuellement un antibiotique". La prise d'antibiotiques n'est pas forcément nécessaire, sauf en cas de signes d'infection. 85 % des abcès guérissent sans antibiothérapie. Une antibiothérapie systématique augmente ce taux de guérison à environ 92 %, avec des rechutes moins fréquentes. "Mais la fréquence des guérisons sans antibiotique et les risques d'antibiorésistance justifient de ne pas  prescrire d'emblée un antibiotique à tous les patients", précise notre expert.

Opération et drainage : dans quels cas ?

Si l'abcès ne s'ouvre pas, il convient d'évacuer le pus grâce à un geste chirurgical qui reste limité. Il est fait le plus souvent sous anesthésie locale, grâce à une ponction évacuatrice, une incision ou une intervention chirurgicale. Afin d'éviter toute récidive, le médecin ou le chirurgien place parfois un drain ou une mèche absorbante qui évacuera le pus restant. La mèche devra être changée toutes les 48 heures par un médecin ou une infirmière. Un traitement médicamenteux vient compléter l'intervention : il inclut des antalgiques pour venir à bout de la douleur et de la fièvre ainsi que des antibiotiques pour vaincre l'infection. Si une douleur, une sensation de chaleur, une boursouflure ou une fièvre supérieure à 38° se produisaient, signalez-le à votre infirmière ou à votre médecin qui suit l'évolution du traitement.

Que faire si l'abcès se perce tout seul ?

Consultez votre médecin pour ne pas prendre un risque inutile vu l'emplacement de cet abcès. En attendant la consultation urgente, nettoyez le pourtour de l'abcès et recouvrez le d'une compresse imbibée d'antiseptique.

Merci au Dr Philippe Goëb, médecin généraliste.

Troubles digestifs