Répulsifs moustiques : lequel choisir, éviter, contre-indications ?

Stick, spray, diffuseur, répulsif maison... Il existe de nombreuses solutions pour repousser les moustiques et autres insectes mais attention à certains qui sont toxiques pour la santé ! Que contiennent-ils ? Lesquelles choisir ? Ou éviter ? Comment faire son spray maison ? Conseils de l'aromathérapeute Elske Miles.

Répulsifs moustiques : lequel choisir, éviter, contre-indications ?
© tunedin123 - 123RF

Le retour de la chaleur marque aussi le retour des moustiques. En stick, en spray, au naturel ou avec des diffuseurs électriques, il existe plusieurs solutions pour les repousser. Lesquelles choisir ? Comment les utiliser sans risque ? Chez qui les éviter ? Réponses et conseils.

Définition, composition, mode d'action : qu'est-ce qu'un répulsif anti-moustique ?

"Les répulsifs anti-moustiques naturels contiennent tous du citronellal, un aldhéhyde monoterpénique que l'on trouve en grande quantité dans l'huile essentielle de citronnelle, mais également dans HE Eucalyptus citronné et HE Géranium bourbon", informe Elske Miles, aromathérapeute et auteur du "Grand livre de la santé au naturel" pour les Nuls aux éditions First. Une molécule biochimique "qui éloigne les moustiques mais qui ne les tue pas". Un bon moyen donc, d'éviter les piqûres. Si certaines huiles essentielles ont le pouvoir de repousser les moustiques, d'autres ont la capacité d'apaiser les démangeaisons après une piqûre. 

Quelle efficacité ?

"Ces répulsifs sont efficaces aussi bien pour les moustiques tropicaux que les moustiques tigres. Mais il faut être conscient que l'on ne peut pas se pulvériser du spray toute la journée. Il est donc important d'avoir sur soi un roll-on antalgique lorsque l'on se trouve dans une zone marécageuse et particulièrement chaude", rappelle le spécialiste.

Sous quelle forme ? 

Les répulsifs anti-moustiques existent sous plusieurs formes :

→ moustique-stick-spray">Les sticks et les sprays pour application sur la peau sont composés de "90% de support neutre qui porte les principes actifs présents dans les huiles essentielles, comme l'huile végétale de beurre de karité, d'amande douce, de noix de coco et/ou de la cire d'abeille et environ 10% d'huile(s) essentielle(s)", indique Elske Miles. Ce dosage doit être scrupuleusement respecté pour éviter toute irritation. Pour faire soi-même son "huile" anti-moustique, il faut respecter ce dosage avant d'en appliquer "quelques gouttes sur les endroits stratégiques du corps pour se protéger de piqûres", préconise l'aromathérapeute. 

Recette pour faire son spray anti-moustiques pour les vêtements et le linge de lit  :

  • Prendre deux cuillères à soupe de vodka (la vodka ne dégage pas d'odeur) soit 30 ml,
  • Ajoutez 5 ml d'huile essentielle de citronnelle + 5 ml d'huile essentielle de lavandin ou de géranium pour "arrondir" la fragrance très caractéristique de la citronnelle + 5 ml d'huile végétale de neem, un insecticide naturelle qui est partiellement miscible à l'eau et qui ne tâche pas les vêtements à ce dosage.
  • Mélangez le tout avec 55 ml d'eau ou d'hydrolat de lavande ou de verveine citronnée. Secouez bien à chaque étape. Votre produit est prêt

→ Les sprays pour les vêtements et le linge de lit contiennent, quant à eux, très peu d'huile végétale qui risquerait de tâcher le tissu. Ils contiennent, en revanche, de l'alcool et évidemment des huiles essentielles aux propriétés répulsives pour les moustiques. Vous pouvez réaliser votre propre spray anti-moustique pour les vêtements.

→ Les diffuseurs électriques contiennent uniquement des huiles essentielles (ni alcool, ni huile végétale). Leur objectif ? Assainir l'air ambiant. "Attention à bien respecter le temps de diffusion. Il ne faut pas les brancher plus de quinze minutes toutes les deux heures car le débit des fines gouttelettes d'huiles essentielles est important". Il est préférable d'utiliser des diffuseurs à ultrasons qui s'apparentent à "des brumisateurs d'air". Ils sont certes un peu moins efficaces car leur débit est moindre mais il est possible de les laisser en marche en continu et de dormir avec. "On remplit le diffuseur ultrasonique d'eau sur laquelle on ajoute un maximum de 20 gouttes  d'huiles essentielles répulsives autorisées (qui ne sont ni toxique pour la peau ni pour le système nerveux): par exemple, HE géranium ou HE citronnelle".

​​​​Quelles sont les huiles essentielles anti moustiques ?

→ Pour repousser les moustiques 

  • Huile essentielle de Lemongrass (Cymbopogon flexuosus ou citriodora) 
  • Huile essentielle de Citronnelle de Java (Cymbopogon winteranius) 
  • Huile essentielle d'eucalyptus citronnée (Eucalyptus citriodora)

→ Pour désinfecter, cicatriser et assainir

  • Huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia) reconnue pour ses vertus anti-infectieuses et antalgiques
  • Huile essentielle de lavande aspic, antiseptique et cicatrisant 
  • Huile essentielle de camomille allemande (matricaire) pour calmer l'irritation (propriétés antihistaminiques)
  • Huile essentielle de menthe poivrée, puissant anesthésiant local. Attention toutefois à ne pas l'utiliser sur les enfants de moins trois ans

Posologie et mode d'emploi :

Autres astuces naturelles anti moustiques :

Précautions d'utilisation

  • Eviter le contact avec les yeux et les muqueuses
  • Prudence en cas d'allergies : Les personnes allergiques aux essences naturelles comme la citronnelle éviteront certains produits
  • Ne pas dépasser 10% d'huiles essentielles lorsque l'on fait son propre mélange et d'appliquer le produit sur cinq zones du corps réduites. Si l'on souhaite appliquer le répulsif sur une plus grande partie du corps comme sur un torse nu, le mélange doit se composer de 5% d'huiles essentielles et 95% d'huile végétale. 
  • Après une baignade, penser à se remettre du produit.

Risques pour la santé 

"Il n'y a pas de risques pour la santé à partir du moment où les normes sont respectées", précise la naturothérapeute.

Pas d'huile de Menthe Poivrée pour les femmes enceintes et les bébés.

Quelles sont les contre-indications ?

Les femmes enceintes et les bébés doivent éviter l'huile essentielle de Menthe Poivrée qui peut parfois être présente dans les synergies pour apaiser la piqûre. "Il n'y a, en revanche, aucun problème avec la citronnelle, mais parfois vous trouverez des synergies de plusieurs huiles essentielles dans un produit. Si vous utilisez un produit prêt à l'emploi, lisez les conseils d'usage et respectez-les". Pour les bébés, mieux vaut utiliser un spray pour les vêtements ou simplement appliquer quelques gouttes autour de leurs poignets ou de leur cou pour éviter que le bébé n'en mette dans ses yeux. 

  • Pour les enfants de 1 à 10 ans : il est conseillé d'utiliser Le Citriodiol : Mosiguard® spray et Roll-on® ou L'Ethylhexanediol (Insecte écran Peau Enfant®)
  • Pour les enfants de plus de 10 ans : le diéthyltoluamide, ou DEET est un des produits répulsifs de synthèse de référence qui permet une protection moyenne de 4 heures à une température de 26 degrés : Insecte ecran Peau adulte® : gel ou spray de DEET à 50% ou Moskizol® peau adulte : gel de DEET à 50%. 

Merci à Elske Miles, aromathérapeute et auteure du Grand livre de la santé au naturel pour les Nuls aux éditions First.

Piqûres