Blépharoplastie (chirurgie des paupières, poches, cernes) : technique, prix, prise en charge

La blépharoplastie est une intervention de chirurgie esthétique qui vise à corriger les paupières tombantes, inférieures ou supérieures, les poches et les cernes sous les yeux. Le point sur la technique, les suites opératoires, les risques possibles et les tarifs.

Blépharoplastie (chirurgie des paupières, poches, cernes) : technique, prix, prise en charge
© Dmitrii Kotin - 123RF

Définition : qu'est-ce que la blépharoplastie ?

La blépharoplastie est un acte de chirurgie esthétique des paupières qui vise à corriger certains petits défaut du regard liés à l'âge ou à l'hérédité. "La blépharoplastie est une intervention sur les paupières inférieures et supérieures" précise le Dr Monnier, chirurgien plasticien. L'opération peut concerner uniquement les deux paupières supérieures ou les deux paupières inférieures ou les quatre à la fois.

Blépharoplastie supérieure : quand les paupières tombent 

La blépharoplastie corrige les paupières lourdes et tombantes (les paupières supérieures ont perdu de leur tonicité et s'affaissent), permet d'ouvrir le regard, de lisser les plis au creux de la paupière mobile. L'intervention se déroule sous anesthésie locale, en ambulatoire. Comme pour l'opération des paupières inférieures, l'intervention dure entre 30 à 60 min, en fonction de l'importance du relâchement, si des gestes complémentaires sont associés comme le travail d'une queue de sourcil tombante par exemple.

"La technique consiste à enlever l'excédent de peau et de muscle qui retombent" explique le Dr Monnier. L'incision est faite dans le sillon palpébral supérieur, c'est-à-dire dans le pli de la paupière supérieure. Après cicatrisation, la cicatrice est pratiquement invisible au bout de 6 mois.

Blépharoplastie - chirurgie de la paupière
Blépharoplastie (chirurgie de la paupière) avant/après © normaals - 123RF

Blépharoplastie inférieure : contre les poches, les cernes et plis sous les yeux

La zone inférieure du contour de l'œil peut être marquée par les poches, les cernes, les plis. Si la zone supérieure du regard subit un relâchement des tissus, les paupières inférieures subissent elles un déplacement des tissus graisseux et/ou à un excès de stockage d'eau causé notamment par une mauvaise micro-vascularisation qui contribuent à la formation d'une hernie graisseuse, la fameuse poche. "L'opération se fait sous anesthésie générale ou sous sédation car contrairement à l'opération sur la paupière supérieure où l'on ne voit pas trop ce qui se passe autour de nous, là, on a plus de visibilité" prévient le chirurgien plasticien. Dans le cas d'une poche avec excédent de peau et de graisse, l'incision est faite sous la ligne des cils à 1 ou 2 mm, en suivant le sillon naturel. Quand il n'est pas nécessaire de retirer de la peau mais uniquement des amas de graisse (hernies graisseuses), le praticien opère par voie  dite trans-conjonctivale, à l'intérieur de la paupière. L'incision ne se voit donc pas sur la peau. Les fils de suture sont retirés au bout de 4 jours.

Sourcils qui tombent : que faire ?

Avec l'âge et le relâchement cutané, le sourcil a lui aussi tendance à tomber. Certains chirurgiens plasticiens profitent de la blépharoplastie pour relever la queue du sourcil mais il s'agit généralement plutôt d'une opération à part. "Dans 90 %, les patients qui se font opérer pour une blépharoplastie ne traitent pas le sourcil. Cela se corrige plutôt avec des injections de Botox, un lifting frontal ou par suspension de sourcil chirurgical. En cas de blépharoplastie, il n'est généralement pas nécessaire de corriger le sourcil car l'opération se suffit à elle-même" assure le Dr Monnier.

Les suites opératoires de la blépharoplastie

"Il y a généralement un peu plus de suites, un peu plus de risques d'ecchymoses et de gonflements pour la paupière inférieure que pour la paupière supérieure car on retire plus de peau, explique le Dr Monnier. Au sortir de l'opération, le contour de l'œil peut être gonflé, mais c'est plutôt le lendemain que des petits bleus peuvent apparaître et que les gonflements surviennent." Des gonflements qui imposent une éviction sociale de 4 à 5 jours environ. Les fils sont quant à eux retirés au bout de 4 jours. Pour les plus sensibles, le Dr Monnier se veut rassurant : "Ce n'est pas une opération douloureuse. Il peut y avoir des tiraillements et une gêne à l'occlusion complète des paupières pendant 48 à 72 heures, mais c'est transitoire. De manière générale, il ne s'agit pas d'une région très sensible." Du collyre est toujours prescrit après l'opération pour éviter la sécheresse oculaire. Pour protéger les yeux de la poussière, du vent, il est conseillé de porter des lunettes pendant quelques jours. Le résultat se voit en général 3 à 6 mois après l'intervention.

Les risques possibles

"La blépharoplastie est une opération qui fait toujours un peu peur, mais il faut bien comprendre qu'on ne touche pas aux yeux, c'est la paupière qui est opérée" rappelle le chirurgien plasticien. Même si les risques de complications sont faibles, comme pour toute opération, ils sont bien réels. "Il peut y avoir notamment une insuffisance de résultat avec des paupières trop ou pas assez corrigées. Une nouvelle intervention peut être nécessaire pour corriger cette disgrâce. La blépharoplastie est une chirurgie esthétique et réparatrice, nous pouvons donc toujours corriger si besoin."  En fonction de l'opération, les risques sont : un œil un peu trop rond si trop de peau a été retirée sur la paupière inférieure. Sur la paupière inférieure il se peut que trop de graisse ait été enlevée donnant une impression d'œil creux.

D'autres complications peuvent survenir de façon exceptionnelle : infections, kystes épidermiques, kératite (ulcération de la cornée), une impossibilité transitoire de fermeture complète de la paupière supérieure, une vision double...Tous ces risques doivent être expliqués au patient au cours des visites préparatoires. Par ailleurs, il existe certaines contre-indications à la blépharoplastie mais là encore elles sont rares : "Il n'y pas vraiment de contre-indications particulières à part peut-être un glaucome, une sclérodermie ou des maladies auto-immunes." Afin de limiter les risques, il convient de faire appel à un chirurgien plasticien bien rôdé à l'exercice. Le Dr Monnier conseille de se référer aux sites de la SOFCEP ou de la SOFCPRE pour trouver un praticien qualifié.

Prix, remboursement

"Dans de très rares cas, quand la paupière tombe tellement qu'elle gêne la vue, chez les personnes âgées généralement, la blépharoplastie peut-être prise en charge" éclaire le Dr Monnier. Dans les autres cas, il s'agit d'une opération de chirurgie esthétique qui n'est pas prise en charge par l'Assurance Maladie.

Les prix sont fonction du praticien, de la région, de la structure d'intervention... Il faut compter environ de 1500 à 2500 € pour les paupières supérieures ou inférieures et "environ 3500 € pour les quatre paupières" conclut le Dr Monnier.

Merci au Dr Jérome Monnier, chirurgien plasticien.

Esthétique