Ecchymose : quels traitements pour soigner un bleu ?

Fréquentes et bénignes, les ecchymoses correspondent à des épanchements de sang. Nous les appelons souvent des "bleus". Peuvent-elles apparaître sans choc ? Qu'est-ce qu'une ecchymose spontanée et comment la soigner ? Le point avec le Dr Noémie Perez, pédiatre.

Ecchymose : quels traitements pour soigner un bleu ?
© Jorge Cacho - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une ecchymose ?

Une ecchymose est ce que l'on appelle communément un bleu. C'est la trace sur la peau d'un petit épanchement de sang diffus et peu voire pas du tout gonflé et qui se manifeste par une tache bleue/violacée. "Il s'agit de sang qui se forme sous la peau et forme une tache visible, donc bleue" explique le Dr Noémie Perez, pédiatre.

Différence entre ecchymose et hématome

L'ecchymose et l'hématome correspondent tous les deux à un épanchement de sang le plus souvent suite à un traumatisme. Mais dès le moment où il y a une augmentation de volume, c'est à dire une bosse, on parle d'hématome

Causes : avec ou sans choc, prise de sang, ecchymose spontanée, après opération...

L'ecchymose est le plus souvent la conséquence d'un traumatisme superficiel : coup, chute, choc, pincement, morsure… Elle peut aussi être causée par une pression comme c'est le cas sur l'épaule ou le bras en portant un sac lourd en bandoulière, par un suçon ou encore une prise de sang. 

"Il peut aussi y avoir des ecchymoses spontanées chez les personnes qui manquent de plaquettes, qui souffrent de troubles de la coagulation comme l'hémophilie, qui prennent des traitement anti-thrombotiques ou anticoagulants" ajoute le Dr Perez. Ainsi les ecchymoses sont bénignes sauf quand elles sont le signe d'une maladie de l'hémostase et qu'elles sont spontanées et apparaissent sur tout le corps.

Personnes à risque ?

Les personnes à risque sont "toutes les personnes qui ont un déficit de la coagulation comme les hémophiles, toutes celles qui prennent des anticoagulants ou des antiagrégants plaquettaires (Aspirine®, Plavix®)" explique le Dr Perez.  Et de poursuivre : "Il peut aussi y avoir des ecchymoses du fait d'une fragilité capillaire ou vasculaire souvent héréditaires, ainsi que dans le cas du purpura rhumatoïde chez l'enfant puisque cette maladie immunitaire affecte et fragilise les vaisseaux". 

Localisation : cheville, nez, oeil, bras, bouche...

On peut avoir des ecchymoses sur toutes les zones de la peau. Les yeux au beurre noir sont une ecchymose des paupières. "Au niveau de la bouche, il parlera plutôt d'hémorragie sous muqueuse" précise le Dr Perez

Symptômes et couleur : jaune, bleu, douleur...

L'ecchymose est un peu douloureuse au début, c'est à dire juste après la contusion. Son évolution naturelle passe du violet au bleu, puis du vert au jaune jusqu'à disparaître complètement sans laisser de trace. "Ce phénomène est dû à la dégradation des pigments de l'hémoglobine" explique le Dr Perez. 

Traitement : comment soigner ?

Les ecchymoses sont bénignes et il n'y a rien d'autre à faire qu'à attendre qu'elles partent d'elles-mêmes. L'arnica en crème ou en teinture mère ainsi que l'hémoclar sont parfois proposées "mais il s'agit certainement d'un effet placebo" suggère notre interlocutrice. 

Prévention

Il n'existe pas de prévention aux ecchymoses. 

Merci au Dr Noémie Perez, pédiatre

Symptômes et questions diverses