Piqûre de méduse : durée, effets secondaires, que faire ?

En été, les méduses colonisent les plages et les eaux des mers et océans, particulièrement chaudes. Que faire en cas de piqûre de méduse ? Quels crèmes et traitements pour soulager la démangeaison ? Uriner dessus ? Comment reconnaître une réaction allergique ? Conseils de notre infectiologue.

Piqûre de méduse : durée, effets secondaires, que faire ?
© damedias - Adobe Stock

[Mis à jour le jeudi 14 mai à 15h40] Les méduses vivent dans les mers et les océans du monde entier. On peut les observer quand on nage au large des côtes. En France, les scientifiques auraient répertorié plus de 200 espèces de méduses, dont certaines sont urticantes et peuvent envenimer l'homme. Dans le langage courant, on parle de "piqûre de méduse". Comment la reconnaître ? Quels traitements pour soulager la démangeaison ? Faut-il faire pipi dessus ? Que faire en cas d'allergie et comment les éviter ? Le point. 

Symptômes, durée : comment reconnaître une piqûre de méduse ?

Les méduses infestent chaque année les plages et peuvent provoquer des manifestations violentes chez les personnes qui se font piquer. "Les méduses ne provoquent pas une "piqûre" à proprement parler, mais une envenimation de contact, commence Stéphane Gayet, infectiologue. On reconnaît vite les piqûres de méduses en sentant la décharge, mais aussi un contact particulier juste avant, un peu gluant. De plus, on les voit facilement : elles nagent en général à la surface de l'eau et en colonies".

Lorsqu'on entre en contact avec une méduse, cela provoque :

  • une sensation de brûlure immédiate, un peu comme une décharge électrique, due à son venin. On estime que la douleur maximale apparaît entre 20 et 30 minutes après s'être fait piqué.
  • des lésions cutanées rouges, semblables à des plaques d'orties
  • au bout de quelques jours, des vésicules apparaissent, comme des petites bulles avec du liquide à l'intérieur". Il ne faut surtout pas les crever pour limiter le risque d'infection. Cela peut persister quelques semaines.

Photo d'une piqûre de méduse

photo piqûre de méduse bras d'une femme
Photo d'une piqûre de méduse sur le bras d'une femme © aiv1112 - Adobe Stock

Comment pique la méduse ?

On le sait tous : ce qui est dangereux chez la méduse, ce sont les tentacules, car le venin vient de là. "Il s'agit d'un animal primitif, qui va libérer son venin uniquement quand on la dérange", ajoute-t-il.

Quels sont les risques et effets secondaires d'une piqûre de méduse ?

Le risque le plus important d'une piqûre de méduse est la projection de venin dans l'œil : "Cela peut brûler la conjonctive de l'œil", explique le spécialiste. "Il ne faut donc pas s'amuser à les crever avec un bâton, parce-que cela va projeter du venin. Il faut simplement s'en éloigner quand on en voit." L'autre risque est de confondre la méduse avec sa cousine : la physalie. Son surnom est la "galère portugaise". Elle est surtout présente dans les mers chaudes comme la méditerranée. "Ce n'est pas une méduse, mais ça y ressemble : c'est une sorte de grosse poche transparente, flottant à la surface de l'eau, gonflée d'air, avec des filaments, comme la méduse", décrit Stéphane Gayet. Mais celle-ci est bien plus dangereuse : "Une décharge de venin peut conduire à une perte de connaissance entraînant une noyade, alors que ce n'est pas le cas d'une méduse", explique-t-il. La méduse, elle, est réellement dangereuse uniquement en groupe, quand on est piqué plusieurs fois.

Que faire en cas de réaction allergique ?

Si apparaissent des maux de têtes, des vomissements ou une gêne respiratoire (difficultés à respirer), il peut s'agir d'une allergie au "venin" de la méduse. Il faut consulter un médecin sans attendre. 

Il ne faut pas désinfecter avec de l'alcool

Crèmes, traitements... Que faire quand on est piqué ?

La première chose à faire est de sortir de l'eau, et se mettre au repos.

  • D'abord, retirez les éventuels filaments qui peuvent s'être collés à la peau, avec un gant ou une pince.
  • Puis, il faut absolument rincer la lésion abondamment, à l'eau de mer : "Après une brûlure de méduse, il reste des petites cellules invisible sur la peau, qui continuent à délivrer du venin. Il faut donc rincer pour les faire partir. Il ne faut pas désinfecter avec de l'alcool médical, car il y a trop de lésions", ajoute-t-il.
  • Si possible, "on peut éventuellement mettre de l'eau vinaigrée ou de l'eau citronnée, bien diluée", conseille le spécialiste. "Tous les deux sont des acides, qui améliorent un petit peu l'état de la piqûre, mais en dehors de ça, il n'y a rien à faire", ajoute-t-il. Le plus important est de rester au repos et toucher le moins possible.
  • On peut également mettre une crème de type Biafine® pour apaiser la brûlure, ou une crème à la cortisone pour soulager les plaques plus importantes. 
  • En cas de malaise ou de gonflement continu, n'hésitez pas à contacter un médecin. Si la piqûre a eu lieu sur le visage, rincer immédiatement les yeux avec du sérum physiologique et consulter en urgence.

Uriner sur la piqûre ne sert à rien

Piqûre de méduse : faut-il mettre de l'urine ?

Oubliez le remède de grand-mère consistant à uriner sur la zone concernée, cela ne sert à rien, et peut même aggraver la situation.

Quel risque de cicatrice ?

Dans le meilleur des cas, les lésions disparaissent en 10 jours. Une cicatrice peut persister, mais disparaître en quelques mois. Tout dépend de la profondeur de la brûlure, c'est pourquoi avoir les bons gestes après une piqûre (retirer les filaments, rincer pendant plusieurs minutes…) est important pour stopper l'arrivée de venin rapidement.

Précautions : comment éviter les piqûres de méduse ?

Renseignez-vous au préalable quant aux zones qui peuvent être risquées. Ne touchez pas les méduses qui peuvent être échouées sur une plage, même si ces dernières sont desséchées.

Merci à Stéphane Gayet, infectiologue.