Piqûre de guêpe : allergie, gonflement, comment la soulager ?

Chargement de votre vidéo
"Piqûre de guêpe : allergie, gonflement, comment la soulager ?"

Les piqûres de guêpe provoquent généralement des symptômes comme un gonflement, une douleur et des démangeaisons qui disparaissent rapidement, sauf en cas d'allergie. Comment faire dégonfler et soulager une piqûre de guêpe ? Avec du bicarbonate ? Conseils du Dr Jean-Marc Chavigny, dermatologue et allergologue.

[Mis à jour le lundi 13 juillet à 16h27] Après avoir hiberné, la guêpe se réveille dès que les beaux jours arrivent, généralement au début du printemps. La saison des guêpes s'étend généralement du mois d'avril au mois d'octobre, avec un pic d'observation en juillet en août. Une piqûre de guêpe entraîne une douleur immédiate et l'apparition d'un œdème au niveau de la zone piquée. Vinaigre, pommades, crèmes... Que mettre sur une piqûre de guêpe ? Que faire en cas de gonflement important ou d'allergie ? Conseils et tour des remèdes, naturels ou pas avec le Dr Jean-Marc Chavigny, dermatologue et allergologue.

Symptômes : comment reconnaître une piqûre de guêpe ?

La plupart du temps, une piqûre de guêpe entraîne une simple réaction inflammatoire locale modérée. Le premier signe de la piqûre de guêpe est une vive douleur qui apparaît immédiatement après avoir été piqué. Le plus souvent elle est suivie d'une rougeur, parfois des démangeaisons et d'un gonflement au niveau de la zone piquée. On appelle cela "un œdème local" qui "forme une petite boule de quelques centimètres, informe le Dr Jean-Marc Chavigny, dermatologue et allergologue. En fonction de la zone piquée, le gonflement peut être plus important - sur le visage (paupières, oreilles, lèvres...) ou dans le cou par exemple - et la réaction peut être beaucoup plus importante. Le gonflement peut alors s'étendre jusqu'à une articulation". Par ailleurs, une piqûre dans la bouche ou dans la gorge peut gonfler au point d'entraîner un risque d'étouffement. En cas de piqûres multiples, les symptômes peuvent être plus intenses : vomissements, diarrhée, maux de tête, chute de tension, plus rarement convulsions voire une perte de connaissance. Si la personne a plus de 20 piqûres de guêpe, il faut l'emmener à l'hôpital immédiatement. 

Comment différencier une piqûre de guêpe d'une piqûre d'abeille ?

Lorsqu'elle pique, la guêpe ne laisse pas son dard contrairement à l'abeille.

Que faire en cas d'allergie aux piqûres de guêpe ?

La réaction peut être beaucoup plus violente lorsque la personne piquée est allergique au venin de la guêpe. On estime que 1 à 4% de la population est allergique aux piqûres de guêpes ou d'abeille. "Il y a moins d'allergie aux piqûres de guêpe qu'aux piqûres d'abeille et ces allergies sont moins graves", souligne le Dr Jean-Marc Chavigny,

  • La réaction allergique peut être régionale. "Si deux articulations gonflent dans la zone de la piqûre, il s'agit d'une réaction allergique", explique le dermatologue et allergologue.
  • La réaction peut être généralisée et modérée : la personne a le plus souvent une urticaire (apparition de plaques rouges qui démangent). Elle peut être généralisée et sévère : c'est le choc anaphylactique. Les signes : malaise, vertiges dus à une chute de tension, nausées, gonflement des lèvres, de la gorge, de la langue, respiration difficile, éruption cutanée... L'obstruction des voies respiratoires et le choc cardiovasculaire peuvent entraîner la mort de la victime.
  • En cas de réaction allergique, appelez le 15 (Samu) ou le 112 pour un transport d'urgence à l'hôpital.

Photo d'une allergie après une piqûre de guêpe

© Siegfried Kopp - 123RF

Quand consulter ?

  • Le choc anaphylactique, décrit ci-dessus, est une urgence médicale. Une injection d'adrénaline intra-musculaire doit être faite le plus rapidement possible.
  • L'urticaire après une piqûre de guêpe (ou d'abeille) doit entraîner une consultation médicale. Un bilan allergologique permet d'évaluer la sévérité de l'allergie et d'envisager une désensibilisation selon les cas. "Une désensibilisation est conseillée mais elle est à discuter avec l'allergologue car cette désensibilisation, si elle donne de bons résultats, n'est pas dénuée de risque" indique l'allergologue.

Désensibilisation à l'allergie aux piqûres de guêpe

Cette désensibilisation qui s'effectue sous forme d'injection, nécessite 2 phases :

  • La première phase s'effectue en milieu hospitalier et dure une-demi à une journée : c'est la rushthérapie, phase pendant laquelle le patient reçoit des injections régulières à un rythme déterminé par un protocole précis de façon à atteindre la dose maximale tolérée et protectrice.
  • La seconde phase consiste à effectuer une injection mensuelle, qui peut être pratiquée chez un médecin allergologue, et ceci durant plusieurs années.

Remèdes et traitements : que faire en cas de piqûre de guêpe ?

De petits moyens peuvent aider à prévenir les complications, à diminuer la douleur et la quantité de venin.

Soulager la piqûre de guêpe : antihistaminique, froid, cortisone...

Mettre du froid

"Le premier geste à faire est de désinfecter la plaie, le dard de la guêpe pouvant apporter des microbes", explique le Dr Jean-Marc Chavigny. "Le froid permet ensuite de calmer la douleur : vous pouvez mettre des glaçons dans un gant humide et appliquer celui-ci sur la zone douloureuse", conseille le médecin. Approcher la lésion d'une source de chaleur (de type briquet) est plutôt déconseillé à cause des risques de brûlure, notamment chez les enfants qui peuvent bouger.

Pommades et crèmes

"L'application d'une pommade faiblement dosée en cortisone calme l'inflammation", informe le Dr Jean-Marc Chavigny. En cas de réaction allergique localisée (gonflement important) une crème antihistaminique diminue l'œdème.

Vinaigre de cidre et huiles essentielles

L'application de vinaigre de cidre sur un coton peut également vous soulager. Certaines huiles essentielles comme l'huile essentielle de lavande aspic ont des propriétés anti-inflammatoires et anesthésiantes. Attention cependant au risque d'allergies. L'huile essentielle de lavande aspic ne doit pas être utilisée chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes ou qui allaitent.

Bicarbonate de soude

Utilisé en cataplasme, le bicarbonate de soude - aussi appelé sel de Vichy - permet de soulager les piqûres de guêpe. La recette : trois doses de bicarbonate de soude pour une dose d'eau d'hamamélis. Appliquer cette pâte blanche sur la zone piquée pendant quelques minutes. Si la piqûre n'est pas soulagée, mieux vaut consulter un pharmacien ou un médecin qui vous prescriront un traitement adapté. 

Aspivenin et risques d'allergie

L'aspivenin permet d'enlever des fractions du venin et de diminuer la quantité de venin mais il ne permet pas de prévenir la réaction allergique aiguë. "Les personnes qui ont une allergie connue aux piqûres de guêpe ou d'abeille doivent avoir sur eux une trousse d'urgence avec un protocole", prévient le dermatologue et allergologue. Celle-ci contient notamment une seringue d'adrénaline auto-injectable.

Eviter les piqûres de guêpe 

Voici les conseils du Centre Antipoison Animal de Belgique pour éviter de se faire piquer par une guêpe :

  • Ne vous promenez pas pieds nus dans la nature, surtout dans l'herbe.
  • Ne portez pas sur vous des substances attirant les guêpes et les abeilles (parfums, laques, crème solaire parfumée,…)
  • Évitez bien sûr le voisinage des ruches ou des nids.
  • Restez à bonne distance des poubelles mal fermées.
  • Évitez les vêtements de couleurs trop lumineuses pouvant ressembler à celles des fleurs
  • Si un insecte tourne autour de vous, restez calme. Évitez les gestes brusques et les mouvements désordonnés, repoussez-le doucement.
  • Si vous êtes allergique, évitez de manger à l'extérieur.  
  • A l'extérieur, évitez les boissons en canettes, vous risquez une piqûre de la gorge en avalant une guêpe tombée dans votre boisson.   
  • Les personnes allergiques peuvent demander à leur médecin de leur prescrire une trousse d'urgence composée d'adrénaline injectable (type Epipen® 0.3mg), d'un antihistaminique (par ex du Zyrtec®) et d'un corticoïde par voie orale. Prévenir aussi l'entourage et les amis de ce risque allergique.
  • Vous pouvez faire appel aux pompiers pour détruire un nid de guêpe. Pour un essaim d'abeilles prenez contact avec un apiculteur.

Merci au Dr Jean-Marc Chavigny, dermatologue et allergologue. 

Piqûres