Piqûre d'aoûtat : la reconnaître, la soulager et la calmer ?

Petites boursouflures rouges, peau qui gratte... C'est peut-être une piqûre d'aoûtat, l'un des écueils des promenades en forêt et des pique-niques sur l'herbe. Comment reconnaître une piqûre ? Comment la soulager et la calmer ? Tour d'horizon des remèdes et conseils pour s'en protéger avec le Dr Sonesadeth Insisienmay, médecin généraliste.

[Mis à jour le jeudi 14 mai 2020 à 17h12] Comme son nom ne l'indique pas, l'aoûtat n'est pas seulement actif au mois d'août. On peut l'observer dès les premières chaleurs, au printemps et jusqu'au début de l'automne. Comment reconnaître une piqûre d'aoûtat ? Comment la calmer et la soulager ? Conseils de prévention et remèdes anti-piqûres

Définition : qu'est-ce qu'un aoûtat ? 

L'aoûtat désigne la larve d'un acarien de la famille des Trombicula autumnalis. Seule la larve pique : elle sévit entre la fin de l'été et l'automne dans les jardins, les forêts et les prairies. L'aoûtat se nourrit des tissus situés sous la peau des mammifères. Animaux et humains sont donc potentiellement concernés par les piqûres. 

Taille d'un aoûtat

Ce parasite, également connu sous le nom de rouget en raison de sa couleur rouge, mesure entre 0,2 et 0,4 mm ce qui le rend difficilement visible à l'œil nu.

L'aoûtat peut-il vivre dans une maison ?

Habituellement, l'aoûtat ne vit pas dans les habitations. Son mode de vie lui impose de vivre dans des sols herbeux afin d'y trouver de quoi se nourrir pour se reproduire. Toutefois, des larves peuvent être amenées par votre animal dans votre maison. 

Symptômes : comment reconnaître une piqûre d'aoûtat ?

Pour s'alimenter, l'aoûtat mord en utilisant ses chélicères (crochets). Les symptômes sont la plupart du temps sans gravité, mais s'avèrent particulièrement désagréables notamment en raison de leur durée dans le temps. La piqûre d'aoûtat se manifeste au bout de quelques heures par l'apparition d'une éruption cutanée avec quelques petites plaques de 2 à 3 mm de diamètre. 20 à 30 heures après la piqûre, les larves se décrochent de la peau et laissent place à de fortes démangeaisons pouvant persister pendant une semaine. 

Quand et qui consulter ?

Si les symptômes persistent plus de 3 jours ou que vous présentez les signes d'une allergie, il faut consulter rapidement un médecin généraliste. Autant que possible, il est fortement conseillé d'éviter de se gratter : les frottements peuvent provoquer des infections et laisser des marques sur la peau. 

Piqûre d'aoûtat pendant la grossesse

Il faut également être plus vigilant pendant la grossesse. La piqûre d’aoûtat chez la femme enceinte est plus susceptible de provoquer une allergie. Mieux vaut donc prendre rapidement conseil auprès d'un médecin, notamment si la zone de piqûre est étendue.

Traitement : comment soulager une piqûre d'aoûtat ?

Dès l'apparition des premiers boutons, il est recommandé de prendre un bain chaud au savon de Marseille pour éliminer les parasites, et de désinfecter les boutons au moyen d'un antiseptique.  Le traitement des piqûres d'aoûtat est le même que pour les piqûres d'insectes. "Utilisez une pommade cortisonique et/ou d'un antihistaminique par voie orale afin de calmer les démangeaisons si elles sont trop gênantes", recommande le généraliste. 

Prévention : comment éviter de se faire piquer ?

  • Si vous vous baladez en forêt ou que vous faites du jardinage, utilisez des gants, porter des vêtements longs, couvrants et serrés aux extrémités.
  • Lors d'un pique-nique, utilisez une couverture pour ne pas entrer directement en contact avec la pelouse. Mieux vaut également éviter de se rouler dans l'herbe.
  • Il est également possible d'avoir recours à des produits répulsifs, à manier avec précaution en particulier chez les enfants et les femmes enceintes.
  • Les personnes qui possèdent un jardin sont invitées à l'entretenir régulièrement pour limiter la prolifération des parasites.

Merci au Docteur Sonesadeth Insisienmay, médecin généraliste.