Pommade cochon : utilisation, verrue, danger, âge minimum

La pommade cochon est un médicament indiqué pour le traitement local des verrues notamment. Quelle est son efficacité et comment faut-il l'appliquer ? Les réponses avec la dermatologue Marie-Estelle Roux.

Pommade cochon : utilisation, verrue, danger, âge minimum
© shidlovski

Définition : c'est quoi la pommade cochon ? 

"La pommade cochon, qui tient son nom du pharmacien qui l'a élaborée, est un médicament indiqué pour le traitement d'appoint des verrues, des cors et des durillons", indique la dermatologue Marie-Estelle Roux. Il s'agit d'une vaseline composée à 50% d'acide salicylique qu'on utilise pour son action kératolytique. "Cela signifie qu'elle élimine une couche de kératine de la couche cornée, partie toute superficielle de la peau", précise la spécialiste.

Comment utiliser la pommade cochon ?

La pommade cochon s'administre en application locale. "On recommande de l'appliquer après un bain chaud, par exemple, lorsque la peau est ramollie et de l'appliquer sur la lésion", explique la dermatologue. On peut mettre un petit pansement après l'application. "Je ne le conseille pas toujours car cela peut étaler la pommade tout autour", précise-t-elle. Mais le pansement peut être utile lorsque l'on veut par exemple traiter une verrue localisée sur un orteil. Dans ce cas, il permet de protéger les autres orteils. Elle doit être appliquée une fois par jour ou tous les deux jours jusqu'à ce que l'on constate une amélioration.

Quelle efficacité contre les verrues ? 

"Quels que soient les traitements choisis contre les verrues, leur efficacité est très aléatoire", indique le Dr Marie-Estelle Roux. "Si la pommade cochon ne fonctionne pas, on préconise d'alterner avec d'autres types de traitements", ajoute-t-elle. Si on veut l'utiliser sur une verrue, il faut veiller à l'appliquer uniquement sur la verrue, pas autour pour éviter de brûler la peau. Elle doit être appliquée une fois par jour ou tous les deux jours jusqu'à ce que l'on constate une amélioration.

Quelle efficacité contre les cors ? 

La pommade cochon est efficace contre les cors.Elle doit être appliquée une fois par jour ou tous les deux jours jusqu'à ce que l'on constate une amélioration. "Mais il y a toujours une raison mécanique à l'apparition d'un cor", rappelle le Dr Marie-Estelle Roux. "Par conséquent, si cette origine n'est pas ciblée, le cor risque de revenir", ajoute-t-elle. Quand un cor au pied persiste, il faut aller consulter un podologue qui pourra le soigner et éviter qu'il n'empire et n'occasionne de fortes douleurs. 

A partir de quel âge utiliser la pommade cochon ? 

La pommade cochon peut être administrée aux enfants qui ont des verrues. "Chez ces jeunes patients, on préconise de petite quantité, en espaçant l'application (2 à 3 fois par semaine) car leur peau est plus fine", souligne Marie-Estelle Roux.  

Est-elle disponible en vente libre en pharmacie ? 

La pommade cochon est disponible en vente libre en pharmacie. 

Quels sont les dangers de la pommade cochon ? 

"Le principal risque lié à l'application de la pommade cochon est de déborder sur la peau saine autour de la lésion et de provoquer des irritations" explique la dermatologue. 

Quelles précautions prendre ? 

"Il faut essayer de ne pas dépasser de la lésion afin de ne pas irriter les parties saines de l'épiderme où la peau est plus fine", souligne-t-elle. Dans tous les cas, ce traitement ne doit pas faire mal. "Si on ressent des douleurs c'est que l'on en a trop mis ou que l'on a touché la peau saine", prévient Marie-Estelle Roux. Il faut alors patienter quelques jours avant de reprendre. On conseille également de se laver les mains après chaque application et d'éviter tout contact avec la peau saine ou les muqueuses.  

Eviter tout contact avec la peau saine ou les muqueuses

Quel est le prix et est-elle remboursée ?

La pommade cochon n'est pas remboursée par l'Assurance maladie. Un pot de 10g coûte généralement entre 8 et 10 euros en pharmacie. 

Merci au Dr Marie-Estelle Roux, dermatologue et vénérologue à Paris.

Types de médicaments