Les 8 symptômes d'alerte d'un problème au foie

"Les 8 symptômes d'alerte d'un problème au foie"

Fatigue, yeux jaunes, perte de poids brutale, pesanteur au niveau du ventre... Votre foie est-il malade ? Engorgé ? Tour des 8 symptômes d'alerte d'un problème au foie avec notre hépatologue.  

Peu d'entre nous savent vraiment où cet organe se trouve, pourtant le foie assure de nombreuses fonctions essentielles comme le traitement des déchets contenus dans le sang, la sécrétion de la bile et le stockage de vitamines et minéraux. Voilà pourquoi il est important d'en prendre soin ! D'autant que ses maladies sont souvent ignorées et diagnostiquées tardivement. Comment savoir si le foie est malade ? Engorgé ? Fatigue inexpliquée, yeux jaunes,  sang dans les selles... Tour d'horizon des 8 symptômes d'alerte d'un problème au foie avec le Pr Patrick Marcellin, hépatologue.  

1. Une sensation de pesanteur dans le ventre

"Le foie est un organe silencieux qui ne fait généralement pas mal. En revanche, il peut grossir en cas de problème hépatique et être lourd. Une sensation de pesanteur qui persiste sans raison n'est pas forcément liée au foie mais peut être le signe d'un problème hépatique, particulièrement révélateur d'une consommation excessive d'alcool ou d'une stéatose", explique l'hépatologue. Consultez un médecin qui pourra déterminer s'il s'agit de problèmes intestinaux, digestifs ou hépatiques grâce à un examen clinique et à des dosages sanguins. 

2. Une fatigue malgré le repos

"Une fatigue intense qui persiste pendant les vacances ou malgré le repos peut être le signe d'une pathologie du foie plus ou moins sévère, comme un foie trop engorgé, une stéatose hépatique voire une hépatite, détaille le Pr Patrick Marcellin. Il ne s'agit pas d'une fatigue musculaire, mais plutôt d'une asthénie qui se manifeste par une perte d'intérêt, un manque d'énergie, une baisse de moral voire une dépression." Parlez-en à votre médecin. Il pourra vous prescrire un bilan hépatique avec un dosage des transaminases et des gamma-GT. Bon à savoir : une fatigue intense peut avoir de nombreuses autres causes comme une anémie, une affection virale ou des carences. 

3. Des selles noires

Avoir du sang noir dans les selles (méléna ou selles goudronneuses) ou vomir du sang (rouge ou noir) sont souvent des signes de maladie hépatique. "Un foie endommagé peut devenir fibreux et dur. Dans ce cas, le sang qui vient de l'intestin par la "veine porte" jusqu'au foie se trouve bloqué. Il est obligé de contourner le foie et ne peut donc plus le purifier correctement. Ce sang peut faire gonfler des veines de l'œsophage et provoquer des varices œsophagiennes. Ces varices peuvent éclater et provoquer des hémorragies." Des vomissements noirs ou des selles "goudronneuses" représentent une urgence médicale. Il faut consulter un médecin qui pourra prescrire un bilan hépatique et un dosage du taux de prothrombine afin d'évaluer la coagulation sanguine du patient. 

4. Des yeux jaunes

Une jaunisse, caractérisée par le blanc des yeux qui devient jaune et une peau jaunâtre, peut révéler le début d'une cirrhose. "Conséquences : le foie se rétrécit et ne fonctionne plus normalement, c'est ce qu'on appelle l'insuffisance hépatique. Et lorsqu'il fonctionne à moins de 50% de sa capacité, il n'est plus capable d'éliminer toute la bilirubine (pigment jaune qui se trouve dans la bile) qui finit par s'accumuler dans le sang, d'où cette coloration des yeux et de la peau", explique l'hépatologue. Si vous avez le blanc de l'œil écru ou jaune, ou un teint légèrement jaunâtre, il est urgent de faire un dosage sanguin de la bilirubine. Une bilirubine élevée peut traduire un dysfonctionnement du foie.

5. Des douleurs sous les côtes

Une douleur importante au niveau de l'épigastre (partie supérieure du ventre) peut révéler une colique hépatique, appelée aussi "lithiase biliaire". "En cas de problème au foie, un calcul biliaire peut boucher le canal cholédoque (qui relie l'intestin au foie et déverse la bile dans le tube digestif après chaque repas) ou la vésicule biliaire et provoquer une douleur brutale sous les côtes au-dessus de l'ombilic. C'est trompeur car cette douleur n'est pas forcément située au niveau du foie (dans le flanc droit) et ne dure pas forcément très longtemps", alerte le spécialiste. En cas de douleurs violentes et fréquentes, il y a une urgence à faire une échographie du foie qui pourra montrer l'éventuelle présence de calculs dans la vésicule biliaire. 

6. Une peau qui gratte

"Des démangeaisons sur la peau peuvent révéler une maladie du foie. Généralement, il s'agit d'un prurit diffus et généralisé, c'est-à-dire sans localisation précise", rapporte notre interlocuteur. La personne n'a ni boutons sur la peau, ni lésions. "Face à ce symptôme, on pense souvent à une allergie ou à un urticaire, or on se rend compte que c'est lié à un dysfonctionnement du foie : le foie ne parvient plus à traiter la bile, ce qui entraîne un trop-plein d'acide biliaire dans le sang, des petites inflammations des vaisseaux sanguins et donc des démangeaisons cutanées", précise-t-il. 

7. Une perte de poids brutale

Un amaigrissement rapide et inexpliqué ainsi qu'une perte d'appétit soudaine peuvent révéler un endommagement du foie. "Généralement, ces symptômes sont visibles au stade de cirrhose, pas avant, explique l'hépatologue. Et cette cirrhose, si elle n'est pas prise en charge rapidement, peut entraîner un cancer du foie." Une perte de poids rapide et importante ainsi qu'une perte d'appétit brutale nécessitent un avis médical et des examens complémentaires (bilan hépatique...)
• Attention, ces symptômes ne sont pas typiques d'un problème au foie et peuvent être les signes de nombreuses autres pathologies. 

8. Des trous de mémoire fréquents

Quand le foie est encrassé, il n'élimine plus les toxines provenant de l'intestin. Elles peuvent monter jusqu'au cerveau et entraîner une encéphalopathie hépatique, caractérisée par des troubles des fonctions intellectuelles. "Cela peut se manifester à des degrés divers. La personne peut être confuse, ne pas savoir la date, avoir des trous de mémoire, manquer de concentration ou se montrer un peu délirante", détaille le Pr Marcellin. Dans les cas les plus graves, cela peut aller jusqu'au coma hépatique. Un manque de concentration, une confusion mentale ou des pertes de mémoire surtout chez un sujet jeune (moins de 60-70 ans) doivent pousser à la consultation médicale. A noter que l'encéphalopathie n'est pas exclusivement liée à une maladie du foie et peut être associée à d'autres causes (problèmes au cerveau, virus, début de démence...).

Merci au Pr Patrick Marcellin, hépatologue.  

Maladies du foie