Quels sont les cancers causés par l'amiante ?

Reconnue comme cancérogène par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) depuis 1977 et interdite en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans certains bâtiments construits avant cette date. Quels cancers favorise-t-elle ? Explications avec le Dr Gianluca Severi.

Quels sont les cancers causés par l'amiante ?
© onlyblack-123RF

L'amiante est utilisée dans de nombreux secteurs d'activité, professions et travaux en France. L'exposition à ce minéral est connu depuis longtemps pour augmenter le risque de cancers des poumons et de la plèvre, indiqués dans un tableau de maladies professionnelles liée à ce facteur de risque. Le 19 septembre 2022, l'Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses) confirme une "relation causale avérée" entre l'exposition à l'amiante et le risque de cancers du larynx et des ovaires, "ce qui constitue un argument fort en faveur de la création de tableaux de maladies professionnelles pour ces deux cancers". L'Anses souligne que "ces cancers [du larynx et des ovaires] liés à une exposition professionnelle à l'amiante sont sous déclarés et sous-reconnus". La création d'un tableau de maladies professionnelles faciliterait la reconnaissance de ces cancers et l'indemnisation des malades.

Quels sont les cancers favorisés par l'amiante ?

L'amiante est responsable du mésothéliome, un cancer qui s'attaque à la membrane (mesothélium) qui enveloppe trois organes : la cage thoracique (plèvre), le cœur (péricarde) et les intestins (péritoine). Le plus fréquent reste le mésothéliome pleural, pour lequel l'amiante constitue le principal facteur de risque. Elle favorise également le cancer du poumon. L'exposition à l'amiante est le plus souvent d'origine professionnelle (peintres, menuisiers, électriciens, plombiers, mécaniciens…), plus rarement environnementale. "L'utilisation de l'amiante pour l'isolation des bâtiments et autres travaux est interdite en France depuis 1997. Il est très rare qu'il n'y ait qu'une seule cause à un cancer mais le mésothéliome est clairement lié à l'exposition à l'amiante. Il est peu fréquent mais très agressif. Le pronostic est très défavorable pour ce type de cancer", précise le Dr Gianluca Severi. D'autre part, un lien causal entre cancers du larynx et des ovaires et exposition à l'amiante est avéré depuis septembre 2022 par l'Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses).

Pourquoi l'amiante favorise-t-elle le cancer ?

L'amiante est un minéral naturel fibreux qui a longtemps été utilisé pour ses propriétés isolantes. Lors de travaux sur des matériaux qui en contiennent, des fibres d'amiante peuvent être libérées dans la poussière. Lorsqu'elles sont inhalées, elles se déposent sur les poumons qui ont du mal à les éliminer et elles peuvent avoir différents effets sur les cellules du poumon et de la plèvre. Après un long temps d'exposition, les cellules peuvent se transformer en favorisant le développement du cancer.

 90% des cas de mésothéliome pleural masculin et 40% des cas féminins sont liés à l'exposition à l'amiante

Quels sont les signes des pathologies liées à l'amiante ?

Le mésothéliome peut rester longtemps asymptomatique. C'est la raison pour laquelle son diagnostic est souvent tardif. Il peut ensuite se manifester par une toux chronique, un essoufflement, des douleurs thoraciques, une perte de poids et de la fatigue. Le mésothéliome est mis en évidence par le scanner thoracique qui montre une pleurésie (présence de liquide entre le poumon et la plèvre). Une biopsie de ce liquide permet de confirmer le diagnostic. Les symptômes surviennent minimum 20 ans après l'exposition. 90% des cas de mésothéliome pleural masculin et 40% des cas féminins sont liés à l'exposition à l'amiante dans le cadre professionnel. 

Quels sont les chiffres des cancers induits par l'amiante en France ? 

Selon les chiffres de Santé Publique France, 830 nouveaux cas masculins et 330 nouveaux cas féminins de mésothéliome pleural ont été recensés en 2016. En France, les cancers ovarien et laryngé associés à une exposition professionnelle à l'amiante ne figurent dans aucun tableau de maladie professionnelle (TMP). On ne connait donc pas aujourd'hui précisément la part de ces cancers attribuables à l'amiante. Pour autant, selon les chiffres de l'Anses, entre 1994 et 2002, 11 cancers du larynx associés à une exposition professionnelle à l'amiante ont été reconnus en maladie professionnelle (MP) en France. Pour ce même cancer, entre 2010 et 2020, 130 demandes de reconnaissance en MP ont été examinées et 62 ont été acceptées. Les demandeurs sont majoritairement des hommes, ayant travaillé dans les secteurs de la mine, de la construction et de la métallurgie. Pour le cancer de l'ovaire, seules 6 demandes de reconnaissance ont été examinées entre 2010 et 2020 – 5 ont été acceptées.

Merci au Dr Gianluca Severi, Directeur de Recherche à l'Inserm et responsable d'une équipe d'épidémiologie à Gustave Roussy.

Sources :

- Cancers des ovaires et du larynx en lien avec l'exposition à l'amiante : vers une meilleure reconnaissance, 19/09/2022, Anses

- Mésothéliomes, 6 juillet 2021, Santé Publique France

Dépistage, évolution et traitements du cancer