Maladie thromboembolique veineuse : symptômes, traitement

La maladie thromboembolique veineuse (METV) est causée par la formation d'un caillot sanguin dans la circulation veineuse qui obstrue partiellement ou complètement une ou plusieurs veines. Quels sont les risques ? Les causes d'apparition ? Les traitements pour la traiter ? Explications du Pr Marie-Antoinette Sevestre-Pietri, Chef de Service de Médecine Vasculaire au CHU d'Amiens.

Maladie thromboembolique veineuse : symptômes, traitement
© hriana - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi la maladie thromboembolique veineuse ?

La maladie thromboembolique veineuse (MTE, MTEV) se caractérise par l'apparition d'un caillot sanguin dans une veine qui altère la circulation sanguine. On distingue deux formes principales de MTE : la phlébite (ou thrombose veineuse profonde), qui affecte surtout les membres inférieurs, et l'embolie pulmonaire qui touche les poumons. "Souvent l'embolie pulmonaire est la migration d'un caillot sanguin issu des veines des jambes qui va se détacher et migrer dans la circulation veineuse jusqu'au cœur puis repartir dans la circulation des poumons et se bloquer à se niveau", précise le Pr Marie-Antoinette Sevestre-Pietri.

Quels sont les symptômes d'une maladie thromboembolique veineuse ?

Ils dépendent de la localisation de la thrombose.

► En cas de phlébite :

  • une douleur dans le mollet
  • un gonflement du membre
  • un œdème qui peut aussi être présent sur le haut du pied

► En cas d'embolie pulmonaire :

  • une douleur brutale d'un côté du thorax
  • des difficultés à respirer
  • de la toux
  • des crachats parfois sanglants
Schéma d'une maladie thromboembolique veineuse
Schéma d'une maladie thromboembolique veineuse © a7880ss - stock.adobe.com / Journal des Femmes

Quelles sont les causes d'une maladie thromboembolique veineuse ?

Il existe plusieurs causes ou facteurs de risques à la survenue d'une maladie thromboembolique veineuse :

  • Un patient alité depuis plusieurs jours
  • L'obésité et la surcharge pondérale
  • La prise de certaines hormones comme les œstrogènes ou la pilule contraceptive
  • La grossesse
  • Une insuffisance cardiaque ou respiratoire
  • Un cancer
  • Une chirurgie

Comment pose-t-on le diagnostic d'une maladie thromboembolique veineuse ?

Une imagerie est nécessaire et dépend de la maladie provoquée :

  • un échodoppler en cas de phlébite,
  • un scanner en cas d'embolie.

Quelles sont les complications d'une maladie thromboembolique veineuse ?

La complication de la thrombose veineuse est l'embolie pulmonaire à la phase aigue. "Par la suite, les séquelles obstructives dans la veine pourront créer ce que l'on appelle un syndrome post thrombotique qui correspond à une insuffisance veineuse avec varices, troubles cutanés voire ulcère de jambe. En cas d'obstruction persistante de la circulation des poumons, on a une complication rare mais grave qui est l'hypertension pulmonaire qui se traduit par un essoufflement longtemps après une embolie pulmonaire", explique le Pr. Sevestre-Pietri

Quel est le traitement d'une maladie thromboembolique veineuse ?

En cas de phlébite, un traitement à base d'anticoagulants permettra de freiner la progression du caillot. L'embolie pulmonaire nécessite également la prise d'anticoagulants, mais parfois un traitement pour dissoudre le caillot est nécessaire.

Recommandations : comment éviter une maladie thromboembolique veineuse ?

"En cas de facteurs de risque comme une chirurgie, une immobilisation prolongée ou une maladie cancéreuse, il faut quelquefois prendre des précautions en recevant un traitement anticoagulant et éviter l'immobilisation. Il faut en parler à son médecin selon les situations", recommande l'experte.

Merci au Pr Marie-Antoinette Sevestre-Pietri, Chef de Service de Médecine Vasculaire au CHU d'Amiens et Présidente de la Société Française de Médecine Vasculaire.

Cardiologie-Circulation