Signe de Murphy : signification, positif, quelle pathologie ?

Le signe de Murphy est un signe physique qui, à la palpation de l'abdomen, va se traduire par une douleur aiguë qui va faire suspecter des calculs au niveau de la vésicule biliaire. Quelles maladies permet-il de diagnostiquer ? Comment se déroule sa recherche ? Réponses avec le Dr Karim Chaouchi, gastroentérologue.

Signe de Murphy : signification, positif, quelle pathologie ?
© Asier - stock.adobe.com

Définition : quelle est la signification du signe de Murphy ?

Le signe de Murphy est un signe physique que l'on diagnostique lors d'un examen clinique abdominal par une simple palpation chez des personnes souffrant de lithiase vésiculaire traduisant généralement une distension et une mise sous pression de la vésicule biliaire, conséquence d'un calcul obstructif dans la vidange biliaire. "Quand on examine une personne souffrant de douleurs abdominales d'origine biliaire, une douleur se déclenche au niveau de l'hypochondre droit (la partie haute et à droite de l'abdomen) en regard du foie et de la vésicule biliaire", souligne le Dr Karim Chaouchi. Les caractéristiques de ce signe sont donc des douleurs au niveau de la vésicule biliaire et qui font suspecter la présence de calculs (dépôts de cristaux de consistance pierreuse) formés à partir de la bile.

Quelles pathologies cachent le signe de Murphy ? 

Ce signe de Murphy permet d'appréhender les calculs de la vésicule biliaire. Ces derniers se forment par des dépôts solides de cristaux de cholestérol et/ou de bilirubinate de calcium dans la vésicule. Le foie fabrique et secrète une bile sursaturée et trop riche en cholestérol, celle-ci est transportée vers la vésicule biliaire, où l'excès de cholestérol forme des particules solides, pierreuses et s'y accumulent. Ces calculs s'écoulent avec la bile, empêche sa circulation dans le collet puis le duodénum. La vésicule se retrouve alors distendue, " sous pression " et les douleurs surviennent. Ainsi ce signe permet de suspecter des douleurs biliaires, une colique hépatique traduisant une lithiase vésiculaire.

Comment se déroule la recherche du signe de Murphy ?

Un simple examen de la cavité abdominale et de l'hypochondre droit. "Il suffit d'appuyer sur la vésicule biliaire, de palper cette région pour que le signe de Murphy se déclenche et que les douleurs typiques apparaissent", souligne-t-il. Le signe de Murphy se traduit cliniquement par une douleur d'origine biliaire et/ou vésiculaire. Il faut distinguer les différentes douleurs au niveau abdominal en fonction de la zone douloureuse. "Il faut distinguer par exemple le signe de Murphy de la défense abdominale. Quand la vésicule biliaire est inflammée (colique cystique) ou que le foie est inflammé par une angiocholite (infection de la bile ou des parois de la vésicule biliaire), la douleur va être tout aussi violente à l'examen. En plus de la colique hépatique, on observe une défense, une contracture du muscle de la paroi réactionnelle à cette inflammation. Il s'agit là d'une défense abdominale qui est différente du signe de Murphy", précise le Dr Chaouchi.

"4 personnes sur 10 seraient touchées par des calculs biliaires, et plus fréquemment les femmes"

Comment rechercher le signe de Murphy avec la radiologie ? 

La radiologie permet de confirmer le signe de Murphy par un simple examen échographique. "La pose de la sonde échographique sur l'abdomen permet d'examiner par ultrasons le foie et surtout la vésicule biliaire. En appuyant avec la sonde dans la région visée, on déclenche la même douleur qu'à l'examen clinique." 

Signe de Murphy positif : le signe de quoi ?

En général, le signe de Murphy diagnostique une lithiase vésiculaire, les calculs dans la vésicule biliaire. La douleur biliaire correspond à la colique hépatique. "La douleur aiguë localisée en regard du foie irradie vers le dos en hémi-ceinture, et parfois même entre les omoplates et vers les épaules. Ces douleurs apparaissent en général après les repas, une à deux heures quand la vésicule biliaire est en action". 

Traitement : que faire face à un signe de Murphy positif ?

En cas de signe de Murphy positif et que l'on observe à l'examen échographique que la vésicule biliaire est remplie de calculs, il faut poser l'indication d'une intervention chirurgicale pour l'ablation de la vésicule biliaire, en général par cœlioscopie et en ambulatoire (cholestectomie préventive) afin d'éviter toutes complications pouvant être graves (colique cystique aiguë, abcès de la vésicule, angiocholite par migration de calculs dans le canal cholédoque, pancréatite biliaire, nécessitant une intervention endoscopique en urgence pour extraction et désobruction du canal cholédoque). "Quatre personnes sur 10 seraient touchées par des calculs biliaires, et plus fréquemment les femmes en raison de l'imprégnation estrogénique : grossesse, pilule… Seulement une personne sur 10 va avoir une lithiase biliaire symptomatique qui peut se compliquer. Dans ce cas, il faudra poser l'indication d'ablation de la vésicule biliaire afin d'éviter toutes complications", note pour conclure le Dr Chaouchi.

Merci au Dr Karim CHAOUCHI gastro-entérologue interventionnel, à la clinique Floréal de Bagnolet et à Nogent-sur-Marne.

Gastro-entérologie