Épiglottite : cause, diagnostic, un symptôme du Covid ?

L'épiglottite est une inflammation de l'épiglotte, le petit clapet qui ferme l'entrée du larynx pendant la déglutition. Elle est souvent due à une bactérie. Des symptômes proches d'une épiglottite ont été observés chez des patients positifs au Covid (Omicron), selon une étude suédoise. C'est quoi ? Quelle cause ? Quel diagnostic ?

Épiglottite : cause, diagnostic, un symptôme du Covid ?
© khosrork - stock.adobe.com

L'épiglottite est une forme de laryngite, il s'agit d'une inflammation de l'épiglotte et des tissus environnants, le plus souvent d'origine infectieuse. Parmi les symptômes les plus fréquents : un mal de gorge intense et une respiration bruyante et difficile (appelée stridor). Le premier Président des Etats-Unis George Washington en serait décédé en 1799. Qu'est-ce qu'une épiglottite ? Quels sont les symptômes ? Chez l'enfant ? Chez l'adulte ? Comment est posé le diagnostic ? Avec quels traitements la soigner ? Y a-t-il un vaccin pour limiter les risques ? Eclairage. 

Définition : c'est quoi une épiglottite ?

L'épiglottite aiguë est une inflammation, le plus souvent d'origine infectieuse, de l'épiglotte, une structure située après le pharynx, en forme de triangle, qui fait saillie dans la glotte. C'est une sorte de petit clapet qui barre l'entrée au larynx et à la trachée au moment de la déglutition (voir le schémaSchéma de l'épiglotte ci-dessous). 

Quels sont les symptômes d'une épiglottite ?

L'épiglottite n'entraîne pas de symptômes très évocateurs, ce qui complique l'évocation du diagnostic. De plus, les symptômes sont très différents chez l'enfant et chez l'adulte. 

► Symptômes chez l'enfant :

  • Installation rapide d'un stridor, autrement dit, un bruit anormal (plus ou moins strident) émie par la respiration
  • Une dysphagie, un trouble de la déglutition se manifestant par des difficultés à avaler les aliments et les boissons
  • Des signes de détresse respiratoire avec une douleur thoracique sévère
  • L'enfant a tendance à se positionner assis, penché en avant
  • Une fièvre importante
  • Une hypersalivation
  • Une modification de la voix
  • Une altération importante de l'état général

► Symptômes chez l'adulte (les symptômes prennent généralement plus de 24 heures pour se développer) :

  • Les signes inflammatoires sont étendus aux structures avoisinantes de l'épiglotte, parfois l'oropharynx
  • Une gêne pharyngée, associée à une odynophagie et à une dysphagie (troubles de la déglutition qui se caractérisent par des difficultés à avaler et des douleurs à la déglutition)
  • Dans la moitié des cas, une modification de la voix (voix étouffée), un stridor et des difficultés à respirer
  • La fièvre et les signes généraux sont plus rarement rencontrés.

L'épiglottite peut-elle être un nouveau symptôme du Covid (Omicron) ?

La variante Omicron pourrait entraîner des symptômes évocateurs d'une épiglottite, mais plus proches d'une odynophagie aiguë, un trouble de la déglutition. 

Une étude suédoise, publiée le 15 février 2022 sur la plateforme PubMed a mis en évidence des symptômes proches d'une épiglottite chez des patients ayant été infectés par le Covid-19 (variant Omicron). "Nous décrivons un nouveau groupe de patients COVID-19 (des cas de Covid-19, référés au service des urgences ORL entre le 1er janvier et le 23 janvier 2022) cherchant des soins d'urgence avec des symptômes similaires à l'épiglottite potentiellement mortelle, décrivent les chercheurs. La variante Omicron semble affecter principalement les voies respiratoires supérieures et provoquer une laryngite aiguë sans dysfonction olfactive. Chez certains patients, la manifestation clinique est similaire aux symptômes de l'épiglottite. Dans un tel cas, un examen rapide du larynx est l'étalon-or pour exclure un œdème inflammatoire des voies respiratoires supérieures. Aucun des patients décrits ici n'a développé d'épiglottite". Autrement dit, la variante Omicron pourrait entraîner des symptômes évocateurs d'une épiglottite, mais plus proches d'une odynophagie aiguë, un trouble de la déglutition. 

L'épiglottite est-elle plus fréquente chez l'enfant ou l'adulte ?

L'épiglottite était principalement considérée comme une maladie de l'enfant de 1 à 7 ans. "Pendant longtemps, l'épiglottite aiguë est restée une pathologie spécifique du jeune enfant. L'introduction et la généralisation de la vaccination anti-Haemophilus influenzae de type b (Hib) a permis une diminution drastique des formes pédiatriques", peut-on lire dans une étude française publiée en 2015 par la Société de réanimation de langue française (SRLF). Chez l'adulte, les cas d'épiglottite sont en augmentation, avec une forme clinique et une évolution sensiblement différente de celle de l'enfant, une prédominance masculine, et un âge de survenue moyen compris entre 40 et 50 ans. La présence de comorbidités associées est fréquemment retrouvée : entre 8 à 82 % des cas. Les comorbidités le plus souvent rencontrées sont un diabète, une hypertension artérielle ou une immunodépression. On note également une forte prévalence du tabagisme chez les personnes souffrant d'épiglottite.

Transmission : quelle est la cause d'une épiglottite ?

L'épiglottite est une inflammation de l'épiglotte, le plus souvent d'origine infectieuse. 

  • Les formes bactériennes (streptocoques bêtahémolytiques, pneumocoques, bacilles à Gram négatif (Klebsiella, Pseudomonas, Acinetobacter)) sont largement majoritaires
  • Les formes virales existent, notamment avec les virus du groupe herpès
  • Les formes fongiques (champignons) sont plus rares, notamment avec les Candida, Aspergillus, Histoplasma, observables chez les patients immunodéprimés. 
  • Les formes non infectieuses, d'origine thermique (le plus souvent par inhalation) existent

Comment pose-t-on le diagnostic d'une épiglottite ?

L'épiglottite repose sur l'interrogatoire du patient et son examen clinique (examen pharyngé) en se fiant à la symptomatologie et au rétrécissement du larynx. Le diagnostic peut être confirmé par l'analyse de l'épiglotte et les structures supraglottiques adjacentes, via une fibroscopie (laryngoscopie) souple. Elle permet la visualisation directe de l'épiglotte qui présente un œdème et une inflammation, éliminant ainsi les autres diagnostics différentiels cliniques (angiœdème, abcès pharyngé isolé, uvulite…). Un scanner, permettant de confirmer le diagnostic, est réalisé lorsque la laryngoscopie souple n'est pas possible. L'intérêt du scanner réside surtout dans la recherche de complications (abcès (rare)...).

Comment soigner une épiglottite ? 

Dans les formes les plus sévères et chez l'enfant, une épiglottite représente une urgence médicale. "L'enjeu thérapeutique est de maintenir la liberté des voies aériennes supérieures (VAS), au besoin après une intubation ou une trachéotomie", rappelle la SRLF. Autrement dit, il faut s'assurer que les voies aériennes supérieures restent ouvertes. Une antibiothérapie intraveineuse est (quasiment) systématique chez tous les patients. Par ailleurs, l'utilisation de corticoïdes ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens peut être envisagée

L'évolution sous traitement des épiglottites aiguës est le plus souvent favorable en quelques jours

Quel risque de mortalité en cas d'épiglottite ?

L'évolution sous traitement des épiglottites aiguës est le plus souvent favorable en quelques jours, même lorsqu'une intervention sur les voies aériennes supérieures a été nécessaire, si celle-ci a pu être réalisée dans de bonnes conditions "La mortalité est faible. Cependant, une évolution fatale par arrêt cardiaque hypoxique est possible, et imprévisible, en cas d'obstruction des voies aériennes supérieures", indique la Société de réanimation de langue française.

Y a-t-il un vaccin pour prévenir l'épiglottite ?

L'épiglottite peut être prévenue par la vaccination contre Haemophilus influenzae de type B (Hib). Ce vaccin est, depuis le 1er janvier 2018, obligatoire pour tous les nourrissons dès l'âge de 2 mois, depuis le 1er janvier 2018

Sources : Épiglottites aiguës sévères de l'adulte, Société de réanimation de langue française, 10 décembre 2015

ORL