C'est quoi l'hyperplasie adipeuse paradoxale ?

Après avoir fait de la cryolipolyse, une méthode d'amincissement par le froid, le mannequin Linda Evangelista a développé une hyperplasie adipeuse paradoxale qui l'a déformé. Cet effet secondaire sévère est irréversible. Qu'est-ce que c'est ? Quelles causes ? Est-ce fréquent ? Quelles solutions ? Explications.

C'est quoi l'hyperplasie adipeuse paradoxale ?
© 123RF- hdesert

Le 23 septembre 2021, le mannequin Linda Evangelista annonce sur son compte Instagram être déformée après avoir fait de la cryolipolyse (ou CoolSculpting), une méthode d'amincissement par le froid utilisée localement sur des zones d'accumulation en bourrelets de graisse sous-cutanée (abdomen, cuisses, flancs, bras, sous-menton, pectoraux... Elle a été victime d'un effet secondaire grave : une hyperplasie adipeuse paradoxale. De quoi s'agit-il ? Quels sont les signes d'alerte ? Que faire quand ça arrive ? Explications.

C'est quoi l'hyperplasie adipeuse paradoxale ?

L'hyperplasie adipeuse paradoxale ou hyperplasie paradoxale (HP) consiste en l'apparition plusieurs mois après la cryolipolyse d'un tissu graisseux excédentaire, notable à la palpation, dont la masse, de consistance molle ou plus ferme croît sur plusieurs semaines et ce, quel que soit le site anatomique traité (ventre, cuisse, bras...). Comme l'explique Linda Evangelista, l'appareil utilisé pour sa cryolipolyse "a augmenté et non diminué" ses cellules graisseuses entraînant "une déformation permanente". L'hyperplasie adipeuse paradoxale "présente un caractère non réversible, pouvant être handicapant au plan psychologique selon sa localisation et son ampleur" informait la Haute Autorité de Santé (HAS) en 2018 dans un rapport dédié aux complications de la cryolipolyse à visée esthétique.

Au bout de combien de temps apparait-elle ?

Sa survenue se produit généralement entre 3 à 9 mois après un ou plusieurs actes de cryolipolyse.

Quelles sont les causes responsables de cet effet indésirable ?

Selon les auteurs de publications sur l'hyperplasie paradoxale dans le cadre de cryolipolyse, l'utilisation d'applicateurs larges qui créent une aspiration plus forte, agressive, sur la couche cutanéo-graisseuse pourrait favoriser la survenue d'hyperplasie paradoxale. Des mésusages de la technique sont également possibles. 

Est-ce fréquent ?

Selon la première publication sur cet effet indésirable en 2014, la fréquence de l'hyperplasie paradoxale était estimée à 1 cas sur 20 000 sujets. Des publications postérieures rapportent une augmentation significative de sa fréquence de survenue au niveau international par rapport aux estimations de 2014 et classent la fréquence de cet évènement indésirable grave non plus en "rare" mais en "peu fréquent" (survenue comprise entre 1/1000 et 1/100), voire "fréquent" (supérieur à 1/100 et moins de 1/10). L'hyperplasie paradoxale est plus fréquente chez l'homme que chez la femme. Cela pourrait venir des différences de la structuration de la graisse de leurs corps.

L'hyperplasie adipeuse peut récidiver.

Quels traitements ?

La chirurgie est le seul traitement pouvant être proposé pour corriger une hyperplasie paradoxale : liposuccion ou lipoaspiration. Il est conseillé d'attendre la stabilisation de l'hyperplasie adipeuse compte tenu de la dureté du tissu adipeux à traiter et du risque de récidive de l'hyperplasie adipeuse avant de réaliser une liposuccion ou une lipoaspiration. Linda Evangelista a subi "deux chirurgies correctives douloureuses et infructueuses".

Quels conseils pour éviter une hyperplasie adipeuse ?

Il n'y a pas aujourd'hui de moyens de prévenir une hyperplasie adipeuse suite à des séances de cryolipolyse. Les auteurs de publications sur le sujet recommandent de poursuivre le suivi des personnes au moins 6 mois après la cryolipolyse et d'informer clairement celles qui seraient candidates au traitement du risque d'hyperplasie paradoxale, de sa fréquence et du recours nécessaire à la chirurgie.

Source :  Évaluation des complications de la cryolipolyse à visée esthétique. Juillet 2018. Haute Autorité de Santé.

Autres problèmes de peau