Hydronéphrose : causes, grade, évolution, traitement

L'hydronéphrose désigne une dilatation du bassinet, le réservoir qui recueille l'urine fabriquée par le rein. À quoi est-elle due ? Quels sont les symptômes ? Les traitements ? Le Professeur Christophe Legendre, chef du service de néphrologie de l'hôpital Necker, nous éclaire à ce sujet.

Hydronéphrose : causes, grade, évolution, traitement
© milenaviracocha

Définition : qu'est-ce que l'hydronéphrose ?

L'hydronéphrose, aussi appelée dilatation pyélocalicielle, est une pathologie qui concerne l'appareil urinaire. Il s'agit de l'augmentation du volume du bassinet, des calices et souvent du rein, secondaire à une accumulation d'urines normales, non infectées. Le bassinet est un réservoir en forme d'entonnoir qui collecte l'urine provenant du rein et l'évacue dans la vessie via l'uretère. Les calices rénaux se situent juste au-dessus des bassinets. 

Quelle est la cause ? 

Les causes de l'hydronéphrose sont nombreuses et variées. Elle est principalement liée à l'existence d'un obstacle à l'écoulement normal de l'urine, ou à un manque de tonicité du bassinet. Dans la plupart des cas, l'hydronéphrose est une pathologie découverte chez l'enfant, dans le cadre d'une malformation de l'arbre urinaire appelée syndrome de la jonction pyélo-urétérale et définie par une anomalie de l'implantation de l'uretère dans le bassinet. "Chez l'adulte, l'hydronéphrose survient lorsqu'un obstacle (caillot, calculs, tumeur) empêche l'urine de s'écouler. La pression au-dessus de cet obstacle augmente, ce qui peut entraîner une dilatation des cavités du rein qui produisent l'urine. Ainsi dilaté, le bassinet va moins bien fonctionner. Pendant la grossesse, le fœtus peut appuyer sur les uretères, d'où la nécessité de surveiller la femme enceinte à ce niveau-là, et de s'assurer qu'elle n'a pas d'infection. S'il y a une infection et un écoulement des urines qui n'est pas libre, cela peut aboutir à une grave infection du rein", indique le Pr Christophe Legendre. 

schéma appareil unitaire
Schéma des reins et appareil urinaire © Sante-medecine.net

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de l'hydronéphrose peuvent être représentés par :

  • des douleurs lombaires ;
  • des infections urinaires fréquentes ;
  • plus rarement, une masse palpable au niveau de l'abdomen en regard d'un rein.

Néanmoins dans la majorité des cas, l'hydronéphrose est découverte avant même la naissance. "Les symptômes sont liés au fait qu'il y a une distension du rein et un obstacle donc l'hydronéphrose se manifeste surtout par des douleurs lombaires voire des douleurs pouvant ressembler à une crise de colique néphrétique", précise le néphrologue. 

Quel est le diagnostic ? 

Le diagnostic de l'hydronéphrose se fait par le biais d'une échographie qui révèle la taille du bassinet, des calices et du rein. Cet examen permet aussi de détecter un éventuel obstacle à l'écoulement des urines mais, la plupart du temps, c'est la mise en évidence d'une anomalie morphologique et, le plus souvent, un syndrome de la jonction pyélo-urétéral qui sera retrouvé. L'hydronéphrose est par ailleurs souvent découverte avant la naissance, lors des échographies de surveillance de la grossesse. Dans ce cadre, d'autres examens sont pratiqués, comme une cystographie dans laquelle des radiographies de l'appareil urinaire sont prises après injection d'un produit de contraste, mais aussi une scintigraphie rénale pour évaluer le fonctionnement des reins.

Évolution : quels sont les différents grades ?

"L'évolution de l'hydronéphrose dépend de la nature de l'obstacle. S'il s'agit de calculs et que l'obstacle est levé rapidement, tout rentre dans l'ordre assez vite. En revanche, s'il s'agit d'une tumeur qui a déjà envahi une partie de l'uretère et de la vessie, c'est plus compliqué. Plus cette anomalie est découverte tôt, plus le pronostic est bon puisque la cause de l'hydropnéphrose peut être traitée rapidement, sans que le rein ait été lésé de façon permanente", commente le spécialiste. 

Quand et qui consulter ?

"Face à des douleurs lombaires ou des douleurs qui ressemblent à celles de la colique néphrétique, il faut consulter soit un urologue soit un néphrologue. Une échographie rénale permettra de bien mettre en évidence la dilatation du rein. L'absence de traitement peut entraîner une insuffisance rénale qui, si elle est prise à temps, n'aura pas d'incidence sur la fonctionnalité des reins", conseille le Pr Christophe Legendre. 

Quels sont les traitements ?

Le traitement de l'hydronéphrose dépend de la cause de celle-ci. Il s'agit de supprimer la cause de l'obstruction. Si la pathologie est d'origine congénitale, l'opération aura pour but de corriger le défaut anatomique. "Lorsque l'on traite la cause, l'urine peut de nouveau s'écouler librement. La fonction rénale n'est donc pas altérée", rassure le néphrologue. 

Reins