Cancers qui tuent le plus : homme/femme, chiffres en France

En France, les cancers représentent la première cause de décès chez l'homme et la deuxième chez la femme. Les cancers les plus fréquents ne sont pas les plus meurtriers. Quels sont les cancers qui tuent le plus ? Chez l'homme ? La femme ? L'enfant ? État des lieux avec le Dr Jean-Philippe Wagner, oncologue.

Cancers qui tuent le plus : homme/femme, chiffres en France
© lightfieldstudios

Quels sont les cancers qui tuent le plus en France ?

En France, les cancers représentent la première cause de décès chez l'homme et la deuxième chez la femme. Les cancers les plus fréquents ne sont pas les plus meurtriers. Ceux qui tuent le plus, tous sexes confondus, sont :

Le cancer du poumon

Avec 46 363 nouveaux cas estimés en 2018 (31 231 hommes et 15 132 femmes), le cancer du poumon constitue la première cause de décès par cancer en France avec 33 117 décès estimés en 2018 (22 761 hommes et 10 356 femmes). Il se place au 1er rang des cancers qui tuent le plus chez l'homme et au 2ème rang chez la femme (données INCa 2019).

Le cancer colorectal

Avec 43 336 nouveaux cas estimés en 2018 (23 216 hommes et 20 120 femmes), le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus meurtrier en France. Au total, 17 117 décès ont été enregistrés en 2018 (9 209 hommes et 7 908 femmes).

Le cancer du pancréas

Le cancer du pancréas touche autant les hommes que les femmes et le diagnostic se pose généralement après l'âge de 50 ans. Avec 14 184 nouveaux cas de cancer (7 301 hommes et 6 883 femmes), le cancer du pancréas représente la troisième cause de mortalité par cancer en France. Il a causé 5 790 décès en 2018

Cancers qui tuent le plus chez l'homme 

Selon les données de l'INCa, les cancers les plus meurtriers chez l'homme sont : 

  • Le cancer du poumon avec 22 761 décès en 2018. 
  • Le cancer colorectal (9 209 décès).
  • Le cancer de la prostate (8 115 décès). 

Cancers qui tuent le plus chez la femme 

D'après les données de l'INCa, les cancers les plus meurtriers chez la femme, sont, dans l'ordre :

  • Le cancer du sein : 12 146 décès.
  • Le cancer du poumon (10 356 décès).
  • Le cancer colorectal (7 908 décès).

"Le nombre de nouveaux cas a augmenté de 65 % chez l'homme entre 1990 et 2018 (124 000 et 204 600 cas estimés respectivement), et de 93 % chez la femme (91 800 et 177 400)", précise le rapport de l'INCa. Une augmentation du nombre de décès de l'ordre de 6% chez l'homme et de 26% chez la femme sur la période 1990-2018. En cause, l'accroissement de la population (12%) et le vieillissement (48%) chez l'homme et 17% et 34% chez la femme. Quant à la part de décès attribuable au cancer lui-même, elle est en net recul : -54% chez l'homme et -25% chez la femme.  "Il faut faire très attention avec ce genre d'informations, prévient le Dr Jean-Philippe Wagner, oncologue. Ce n'est pas parce que le cancer du sein est la première cause de décès chez la femme en France que c'est un cancer "qui ne soigne pas bien" ! C'est simplement lié au nombres de personnes atteintes. Le raisonnement est le même pour le cancer de la prostate. Pour diminuer la mortalité de ces deux cancers, il faudra diminuer son incidence (idem pour le colon et le poumon), c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas par an grâce à la prévention (éviter que le cancer ne se développe) et le dépistage précoce (diagnostiquer le cancer à un stade I, ce qui permet pour tous ces cancers des taux de survie à 5 ans et des taux de guérisons autour de 90%." 

Cancers les plus meurtriers chez l'enfant 

Entre 2010 et 2014 en France métropolitaine, l'INCa a recensé environ 1780 cas de cancer en moyenne par an chez les moins de 15 ans. Les cancers les plus fréquents pour cette tranche d'âge sont les leucémies (29%), les tumeurs du système nerveux central (25%) et les lymphomes (10%). Si l'incidence des cancers reste relativement stable depuis 2000, cela n'empêche pas le taux de mortalité à 5 ans de baisser sans discontinuer. 

Les cancers les plus meurtriers chez l'enfant sont :

  • Les leucémies (15 à 42%) ;
  • Les tumeurs du cerveau (27 à 40%).

Sources : 

©Les cancers en France, édition 2017, collection Les Données, Institut national du cancer, avril 2018

Synthèse - Estimations nationales de l'incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018, Institut national du cancer, 2019

Dépistage, évolution et traitements du cancer