Enfant cas contact Covid : protocole, autotest, positif, que faire ?

A l'école ou via son entourage, l'enfant peut être exposé à la Covid-19 et être "cas contact". Fini le test PCR ou antigénique s'il est cas contact à l'école. Désormais, 3 autotests sont autorisés. Nouveau protocole, isolement, avant ou après 12 ans, enfant cas contact de ses parents, autotest positif, négatif : les règles.

Enfant cas contact Covid : protocole, autotest, positif, que faire ?
© MATHIEU PATTIER/SIPA

Au sein de sa famille, auprès d'amis ou à l'école, l'enfant peut être exposé au coronavirus et se retrouver "cas contact" s'il ne portait pas de masque protecteur à ce moment-là. Après après avoir annoncé un nouveau protocole le 3 janvier pour les enfants cas contacts à l'école, le gouvernement a dû revoir sa copie face à l'afflux massif de parents dans les laboratoires et pharmacies. Selon les annonces du Premier ministre Jean Castex sur France 2 le 10 janvier, il n'y a plus de test PCR ou antigénique à faire si l'enfant est cas contact à l'école. Ce premier test est remplacé par un autotest (mais les parents peuvent faire un PCR ou un antigénique s'ils le souhaitent) et est toujours suivi de deux autotests à réaliser à J+2 et J+4 soit 3 autotests en tout. "Ces autotests seront fournis gratuitement en pharmacie, sur présentation d'une attestation fournie par l'école, attestation disponible à partir de vendredi 14 janvier", précise la Direction générale de la Santé (DGS). Nouveauté supplémentaire : plus besoin de faire des attestations après chaque test. Une seule suffit désormais après le premier test pour que l'enfant puisse retourner en classe. La DGS a précisé que les représentants légaux devront présenter cette unique déclaration sur l'honneur attestant de la réalisation effective de l'autotest immédiat et de son résultat négatif et portant engagement à réaliser des autotests à J2 et à J4 et à ne pas présenter leur enfant à l'école ou dans le périscolaire en cas de résultat positif. Quelle est la définition d'un cas contact ? Est-elle la même chez l'adulte et chez l'enfant ? Quand est-ce qu'un enfant doit se faire tester ? Où ? Avec quel test ? Salivaire ? Quelles recommandations si le test est positif ou négatif ? Combien de temps doit durer l'isolement ? Quand l'enfant peut-il retourner à l'école ? Le point avec notre spécialiste.

Qui est cas contact Covid ?

Selon Santé Publique France, sont considérées comme cas contact à risque élevé (et doivent donc s'isoler) les personnes qui ne sont pas vaccinées ou dont le schéma vaccinal n'est pas complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire) qui ont eu un contact direct avec un cas confirmé ou probable de Covid, en face-à-face, à moins de 2 mètres, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, contact physique) en l'absence de mesures de protection efficace (séparation physique isolant la personne-contact du cas confirmé ou probable en créant deux espaces indépendants (vitre, Hygiaphone); masque chirurgical, ou FFP2, ou en tissu de catégorie 1 AFNOR), porté par le cas confirmé ou probable OU la personne-contact). Les cas contacts vaccinés doivent se tester mais n'ont plus l'obligation de s'isoler. Des personnes croisées dans l'espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes-contacts à risque. "Dans les crèches, un enfant va être considéré comme cas contact si une assistante maternelle a été testée positive, ou si d'autres enfants sont positifs", ajoute la pédiatre Brigitte Viret. Enfin, notez que si vous avez déjà eu la Covid il y a moins de 2 mois, alors vous n'êtes pas considéré comme cas contact, informe le site Mesconseilscovid du gouvernement.

Que faire si l'enfant est cas contact à l'école ?

Depuis le 29 novembre 2021, les classes de maternelle et de primaire ne ferment plus dès le premier cas positif de coronavirus mais au bout de trois. Les règles d'isolement ont changé en janvier 2022 pour les enfants exposés au Covid à l'école, comme indiqué par le ministère de l'Education nationale. Elles diffèrent selon l'âge de l'enfant (plus ou moins de 12 ans) et de son statut vaccinal : 

Avant 12 ans ou après 12 ans (pour les vaccinés) : l'enfant se fait tester dès qu'il apprend qu'il est cas contact (par autotest). Il peut retourner à l'école s'il est négatif. Il se teste ensuite par 2 autotests à J+2 et J+4 après le premier test. Si l'autotest est négatif, l'enfant peut continuer d'aller à l'école. Les résultats de ces tests sont valables une semaine (7 jours). Si l'enfant est à nouveau cas contact d'un camarade pendant cette période, pas besoin de le faire retester. Le site Service-Public.fr propose deux modèles personnalisables en ligne : l'attestation sur l'honneur d'autotest Covid négatif à J+2 ; l'attestation sur l'honneur d'autotest Covid négatif à J+4.

Après 12 ans pour les non vaccinés : isolement de 7 jours puis test PCR ou antigénique pour lever l'isolement s'il est négatif.

En cas de test positif : l'enfant doit s'isoler et ne pas se rendre à l'école. Il doit en informer le directeur ou le chef d'établissement, même en l'absence de symptômes, y compris s'il est totalement vacciné ou qu'il a été infecté par la Covid-19 depuis moins de 2 mois. L'isolement est de 7 jours pour les moins de 12 ans ou plus de 12 ans vaccinés à partir du début des symptômes pour les cas symptomatiques ou à partir du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques. L'isolement peut être levé au bout de 5 jours si l'enfant à un antigénique négatif. Les plus de 12 ans non vaccinés s'isolent 10 jours ou 7 s'ils ont à ce moment-là un PCR ou antigénique négatif.

La procédure dans les écoles maternelles

Selon le protocole en vigueur à compter du 3 janvier 2022, un enfant cas contact à l'école maternelle doit se faire tester quel que soit son statut vaccinal. Les règles ont été actualisées une nouvelle fois le 10 janvier :

  • ses parents doivent lui faire un autotest dès qu'ils apprennent qu'il est cas contact d'un camarade (Jour 0). L'enfant peut revenir en classe si le test est négatif. Les représentants légaux doivent présenter cette unique déclaration sur l'honneur attestant de la réalisation effective de l'autotest immédiat et de son résultat négatif et portant engagement à réaliser des autotests à J2 et à J4 et à ne pas présenter leur enfant à l'école ou dans le périscolaire en cas de résultat positif.
  • puis ses parents doivent lui faire un autotest à J+2 et un autotest à J+4

La procédure dans les écoles primaires

Selon le nouveau protocole de janvier, un enfant cas contact à l'école primaire (moins de 12 ans) doit se faire tester quel que soit son statut vaccinal. Les règles ont été actualisées une nouvelle fois le 10 janvier :

  • ses parents doivent lui faire un autotest dès qu'ils apprennent qu'il est cas contact d'un camarade (Jour 0). L'enfant peut revenir en classe si le test est négatif. Les représentants légaux doivent présenter cette unique déclaration sur l'honneur attestant de la réalisation effective de l'autotest immédiat et de son résultat négatif et portant engagement à réaliser des autotests à J2 et à J4 et à ne pas présenter leur enfant à l'école ou dans le périscolaire en cas de résultat positif.
  • puis ses parents doivent lui faire un autotest à J+2 et un autotest à J+4.

La procédure dans les collèges et les lycées

A partir de 12 ans, au collège et lycée :

  • les cas contacts vaccinés complètement contre le Covid doivent faire un autotest immédiatement puis un autotest à J+2 et un autre J+4 mais ne sont pas tenus de s'isoler.
  • les cas contacts non vaccinés ou pas complètement doivent s'isoler 7 jours et faire un test antigénique ou PCR au bout des 7 jours. Si le test est négatif, l'isolement est levé.

Que faire si on est parent d'un enfant cas contact ?

Un enfant qui a été au contact d'une personne positive au coronavirus sans protection (comme le masque) doit se faire tester car il est considéré comme cas contact. Les parents de cet enfant ne sont pas d'office considérés comme cas contact (sauf s'ils ont eux-aussi été au contact du cas positif) car ils sont "cas contact de cas contact". Ils seront considérés comme cas contact si le test de leur enfant revient positif. Dans ce cas, ils devront aussi aller se faire tester. Les tests de dépistage étant réalisables sans ordonnance, les parents d'un enfant cas contact peuvent se faire tester même si le test de leur enfant est négatif, pour être rassurés. 

Que faire si l'enfant est cas contact de ses parents ?

L'enfant peut se retrouver cas contact de ses parents. Dans ce cas :

  • s'il a moins de 12 ans (quel que soit son statut vaccinal) ou qu'il a plus de 12 ans et vacciné : il doit être testé par PCR ou antigénique immédiatement puis faire deux autotests à J2 et J4 après la date du test immédiat. Il n'est pas tenu de s'isoler si les résultats sont tous négatifs.
  • si l'enfant a plus de 12 ans et n'est pas vacciné ou pas complètement : il s'isole 7 jours dès qu'il apprend que son parent est positif au Covid et fait un test PCR ou antigénique au bout des 7 jours. La quarantaine est levé avec un résultat négatif.

Quand tester l'enfant ?

A l'école comme au sein de la famille, l'enfant cas contact doit se faire tester immédiatement dès qu'il apprend qu'il est cas contact. A compter du 10 janvier, selon les règles mises à jour par le gouvernement, l'enfant cas contact d'un camarade à l'école doit être testé par ses parents par autotest le jour où il apprend qu'il est cas contact puis doit être retesté par deux autotests à J+2 et J+4 après le premier test. "Si l'enfant a des symptômes, comme un rhume ou de la fièvre, il est préférable de consulter son médecin traitant. Il faut poser un diagnostic car on peut passer à côté d'une autre maladie, surtout chez les petits qui peuvent faire de manière fréquente des otites, ou des infections urinaires", précise la spécialiste.

Quel test utiliser chez l'enfant ?

En dehors du prélèvement nasopharyngé parfois difficile chez l'enfant (mais plus fiable), les modalités de prélèvement recommandées par la HAS chez l'enfant sont le prélèvement nasal (pour les tests antigéniques) et les prélèvements salivaire et oropharyngé (pour les tests RT-PCR). "Les enfants peuvent faire un test antigénique, à n'importe quel âge. Il doit être réalisé au moment où il est le plus contagieux, c'est-à-dire symptomatique (au maximum 4 jours après le début des symptômes)", explique Brigitte Virey. Depuis janvier 2022, les autotests sont aussi privilégiés pour dépister les enfants cas contacts à l'école.

Où faire tester un enfant ?

"Le test antigénique peut se faire en cabinet, tout comme le PCR si le médecin s'associe avec un laboratoire qui lui fournit un kit pour faire un prélèvement. Les parents le portent ensuite au laboratoire pour que ce soit fait avec la technique PCR", détaille la spécialiste. Il faut sinon prendre rendez-vous auprès d'un laboratoire d'analyse pour réaliser le test nasopharyngé ou salivaire PCR (plus fiable). Le test antigénique peut être réalisé en pharmacie avec ou sans rendez-vous. L'autotest est disponible en pharmacie et dans certaines grandes surfaces.

Si l'enfant est cas contact à l'école, les parents peuvent récupérer gratuitement en pharmacie les 3 autotests à lui faire.

Est-ce payant ?

Les tests de dépistage du Covid sont entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale, sans avance de frais pour les mineurs. Un justificatif d'identité (pièce d'identité) peut être demandé. Même chose pour les autotests réalisés si l'enfant est cas contact à l'école.

Que faire si le test est positif ? 

"Comme pour les adultes, il faut isoler l'enfant (7 jours à partir de la date du test ou des premiers signes pour les moins de 12 ans et les vaccinés ; ou 10 jours pour les plus de 12 ans non vaccinés). Les parents doivent aussi se faire tester et rester à la maison car ils sont cas contact. Généralement, les enfants sont asymptomatiques ou font des formes de viroses classiques. S'il y a une dégradation de l'état de santé de l'enfant, il faut de nouveau consulter. L'hospitalisation reste très rare", abonde Brigitte Virey. L'isolement peut passer de 7 à 5 jours ou de 10 à 7 jours si l'enfant a un test PCR ou antigénique négatif (pour les moins de 12 ans et les plus de 12 ans vaccinés un antigénique suffit). Enfin, un autotest positif doit être confirmé dans les 24 heures par un test PCR ou antigénique mais l'enfant commence son isolement dès le résultat de l'autotest.

Que faire si le test est négatif ? 

Avant 12 ans, un enfant cas contact à l'école dont les (auto)tests sont négatifs peut retourner à l'école sans s'isoler. Même chose pour les plus de 12 ans vaccinés. Les autres (plus de 12 ans non vaccinés) doivent s'isoler d'office 7 jours et faire un test au bout de 7 jours. S'il est négatif, l'isolement est levé. 

Combien de temps doit durer l'isolement ? 

Avant 12 ans Après 12 ans et vacciné Après 12 ans et non vacciné
Pas d'isolement si les 3 autotests sont négatifs Pas d'isolement si les 3 autotests sont négatifs Isolement de 7 jours et test PCR ou antigénique à l'issue de l'isolement.

Merci à Brigitte Virey, pédiatre et présidente du syndicat national des pédiatres français.

Sources :

- Foire aux questions Covid-19 mis à jour le 02/01/2022. Ministère de l'Education nationale.

- Cas positif à la Covid-19 : le protocole adapté dans les écoles. 1er décembre 2021

- Covid-19 : Mesures pour les écoles, collèges et lycées, Education nationale, 2 septembre 2021.

- Définition de cas d'infection au SARS-CoV-2 (COVID-19) et de contact à risque Mise à jour le 30/08/2021

Vivre avec le virus