Lordose cervicale : normale, inversée, traitements

La lordose cervicale est une courbure physiologique normale au niveau du cou. Mais parfois celle-ci prend une courbure inversée ou exagérée. Quelles conséquences sur la santé ? Quels sont les traitements ? Et les exercices à pratiquer ? Le point avec le Pr Henry Lellouche, rhumatologue.

Lordose cervicale : normale, inversée, traitements
© Andriy Popov - 123RF

Définition : qu'est ce qu'une lordose cervicale ?

Il s'agit d'une cambrure physiologique antérieure de la colonne vertébrale au niveau du cou, le sommet de la cambrure est en avant des vertèbres juste derrière la trachée. C'est une posture naturelle, comme la lordose lombaire qui est dans le même sens et la cyphose dorsale qui elle est à courbure postérieure.

Lordose cervicale normale

La lordose cervicale normale désigne la courbure physiologique antérieure du rachis cervical, la partie supérieure de la colonne vertébrale. "La lordose est dite inversée si le sommet de la courbure est à l'arrière du cou", indique le Pr Henry Lellouche, rhumatologue. 

Schéma de la lordose cervicale
Schéma de la lordose cervicale © paveu - 123RF

Lordose cervicale inversée : quels symptômes et causes ?

Une lordose cervicale inversée peut provoquer :

  • Des raideurs
  • Des torticolis avec cervicalgies et contractures musculaires au niveau du cou et des épaules 
  • Des maux de tête : migraines et céphalées
  • Des douleurs quotidiennes quotidiennes au repos et ou aux mouvements, plus ou moins aigues et invalidantes

Souvent, cette pathologie est provoquée par un choc traumatique, comme un accident de voiture ("coup du lapin") ou une chute violente.

Quel est le diagnostic d'une lordose cervicale inversée ?

"La réalisation d'une radiographie de face et surtout de profil du rachis cervical suffit à poser le diagnostic. Ces clichés permettent de prendre une série de mesure afin de confirmer le diagnostic et d'évaluer sa sévérité", explique le Pr Lellouche. Lorsque la lordose est évoluée, la cambrure anormale du rachis se remarque dès l'examen clinique.

Hyperlordose cervicale : quelles sont les conséquences ?

Quand la courbure est à sommet antérieur mais trop prononcée, on parle d'hyperlordose cervicale. Elle peut aussi provoquer des douleurs ou des maux de tête.

Quels sont les traitements ?

Pour calmer les douleurs, le médecin pourra prescrire des antalgiques et des anti-inflammatoires durant une courte période. Parce qu'il favorise le repos des muscles du cou, le port d'un collier cervical peut être recommandé en période aigüe. L'application de bouillotes chaudes est ici plus adaptée que le froid. "Enfin, des massages peuvent lever les contractures musculaires. Des séances de kinésithérapies, prescrites en parallèle, permettent d'améliorer la courbure des cervicales.  Les exercices de renforcement musculaire sont dans un premier temps réalisés sous contrôle du kinésithérapeute qui les enseigne au patient pour poursuivre une auto rééducation à domicile", explique notre expert.

Merci au Pr Henry Lellouche, rhumatologue

Rhumatologie