Prothèse de genou : âge, quelle rééducation ?

Les arthroplasties totales du genou sont en nette augmentation depuis une dizaine d'années. Ainsi, l'implant articulaire serait prescrit à des patients de plus en plus jeunes. Quelles sont les indications d'une prothèse de genou ? Quelle rééducation ?

Prothèse de genou : âge, quelle rééducation ?
© kuprevich-123RF

C'est quoi une prothèse de genou ? 

Une prothèse de genou est un implant articulaire interne permettant de remplacer les parties défaillantes du genou et ainsi de retrouver un meilleur appui, une meilleure flexion et d'améliorer la marche. Il existe trois grandes familles de prothèses : 
La prothèse unicompartimentale qui compense un seul compartiment du genou, généralement le compartiment interne ; 
La prothèse totale qui compense les trois compartiments du genou ; 
La prothèse de reconstruction utilisée lors d'une chirurgie reconstructrice après un cancer, un accident de la route, l'échec d'une précédente prothèse déjà posée ou une prothèse en fin de vie. "90% des prothèses posées sont des prothèses totales", précise le Dr Arnaud Clavé, chirurgien orthopédiste à la clinique Saint George de Nice. 

Photo d'une prothèse de genou
Photo d'une prothèse de genou © karegg-Adobestock

Quelles sont les indications d'une prothèse de genou ?

"Dans l'immense majorité des cas, assure le chirurgien orthopédiste, l'indication principale est l'arthrose du genou. Cette arthrose peut être primaire, c'est-à-dire qu'elle est due à la vieillesse, secondaire engendrée alors par une maladie rhumatologique, post-traumatique ou carcinologique : certains médicaments peuvent entraîner une nécrose osseuse." 

A quel âge met-on une prothèse de genou ? 

En France, selon l'article Prothèses Totale de Genou en France : une croissance portée par les Hommes entre 2009 et 2019, la tranche d'âge la plus concernée en 2019 était les 65 et 74 ans. Dix ans auparavant, il s'agissait des plus de 74 ans. "Ce rajeunissement est corrélé par deux facteurs : premièrement, les personnes ne veulent plus souffrir aussi longtemps qu'avant parce qu'elles ont une demande fonctionnelle plus importante. Deuxièmement, en dix ans, de nombreux progrès chirurgicaux et matériaux ont eu lieu entraînant ainsi de meilleurs résultats fonctionnels." 

Quand marcher après la pose d'une prothèse de genou ? 

"Dès le jour de l'opération, le patient est censé pouvoir se lever et marcher mais il existe une variabilité interpersonnelle." Le premier mois peut d'ailleurs être difficile car le patient peut avoir beaucoup d'appréhension. "Mais généralement, les patients arrivent à se projeter au bout d'un mois, progressent au bout de trois mois et sont passés à autre chose après six mois.

Quelle rééducation après une opération du genou ? 

La rééducation dure environ trois mois et consiste principalement à se lever, marcher et monter les escaliers. "Le kiné et là pour faire en sorte de récupérer un schéma de marche qui soit le plus correct possible. Cela évite que le patient ne se fasse mal au dos, ou décompense avec l'autre hanche par exemple", explique le Dr Clavé.

Quels sont les mouvements interdits avec une prothèse de genou ? 

Aucun mouvement n'est déconseillé ou interdit lorsqu'on porte une prothèse de genou. Cependant, "il ne faut pas faire d'activité qui créent de la douleur ou beaucoup d'angoisse car il y a ainsi plus de risques d'avoir un accident." La course à pied, les sports de pivo-contact comme les sports de combats, le football ou le rugby ne sont pas recommandés.

20% des patients ne sont pas pleinement satisfaits de leur prothèse

Quelle est la durée de vie d'une prothèse de genou ? 

Une prothèse de genou peut avoir une durée de vie de 15 à 20 ans. La durée de vie de la prothèse dépend de plusieurs facteurs : 
L'usure : la prothèse est composée d'une partie métallique dans le tibia et d'une partie métallique dans le fémur. Entre les deux, un couple de frottement, souvent en plastique, est installé. "Aujourd'hui le plastique s'use beaucoup moins rapidement qu'avant et sont testés pour avoir un cycle de vie d'environ 25 ans", assure le chirurgien orthopédiste.  
Le déscellement : cela peut être causé par la perte de fixation entre l'os et l'implant. 
L'infection : "Il faut savoir que les infections ont rarement lieu durant la chirurgie. Les prothèses peuvent s'infecter à distance à cause d'un abcès dentaire mal soigné par exemple : le corps sait se défendre face aux bactéries mais pas la prothèse…" 

Quels sont les inconvénients d'une prothèse de genou ?

"Environ 20% des patients ne sont pas pleinement satisfaits de leur prothèse. Pourtant, les prothèses sont de meilleure qualité qu'auparavant mais il y a davantage de patients insatisfaits. Cela s'explique par le fait que l'on ne répond pas entièrement à leurs attentes. Aujourd'hui les gens veulent retrouver le genou de leurs 20 ans. Mais les prothèses ne sont pas encore capables de reproduire la biomécanique exacte du genou." Pour cette raison, certaines personnes ont le sentiment d'avoir un genou qui n'est pas naturel. D'autres se plaignent aussi d'instabilité : "Lorsqu'on installe une prothèse, on doit sacrifier les ligaments croisés qui sont le chef d'orchestre de la mécanique du genou. La prothèse ne compense cette perte qu'en partie et de manière imparfaite." Des douleurs à la rotule et aux quadriceps peuvent alors se faire ressentir et il est possible de ne pas récupérer une mobilité complète. 

Merci au Dr Arnaud Clavé, chirurgien orthopédiste à la clinique Saint George, à Nice.  

Autour du même sujet

Rhumatologie