Hypergammaglobulinémie : définition, causes, comment la soigner ?

Chargement de votre vidéo
"Hypergammaglobulinémie : définition, causes, comment la soigner ?"

Les gammaglobulines sont des protéines qui participent à l'immunité. Lorsque leur taux augmente dans le sang, on parle d'hypergammaglobulinémie. Polyclonale, monoclonale, valeurs normales…Notre guide pour bien décrypter ses analyses avec l'aide de Gaël Saintenoy, biologiste.

Définition : qu'est-ce qu'une hypergammaglobulinémie ?

Une hypergammaglobulinémie correspond à un taux anormalement élevé de gammaglobulines dans le sang. Les gammaglobulines sont des fractions de protéines qui appartiennent à la famille des immunoglobulines. Elles jouent un rôle important dans la défense de l'organisme contre les agressions.

Hypergammaglobulinémie polyclonale

Les formes polyclonales concernent plusieurs variétés de gammaglobulines. Elles peuvent être associées à :

Hypergammaglobulinémie monoclonale

L'hypergammaglobulinémie monoclonale n'affecte qu'un type de gammaglobulines. Elle est généralement un symptôme de la maladie de Waldenström.

Valeur normale

Certains laboratoires demandent de venir faire le prélèvement à jeun. Dans la plupart des laboratoires, les résultats normaux sont compris entre 8 - 16 g /l. Quand ils augmentent ou diminuent, cela peut être le signe d'un grand nombre de maladies. "C'est surtout lorsqu'il y a un pic que l'on essaye de comprendre si c'est une hypergammaglobulinémie polyclonale ou monoclonale", souligne Gaël Saintenoy.

Causes : lupus, fibromyalgie, lymphome ?

Les causes d'une hypergammaglobulinémie monoclonale peuvent être :

  • "Une gammapathie monoclonale qui peut évoluer vers un myélome multiple (tumeur de la moelle osseuse) mais cela reste souvent asymptomatique. On la retrouve chez 10% des patients de plus de 90 ans" note le biologiste.
  • Une maladie auto-immune (polyarthrite rhumatoïde, lupus, sarcoïdose…).
  • Une hémopathie maligne comme la leucémie, le lymphome ou le myélome.

Les causes d'une hypergammaglobulinémie polyclonale sont :

  • Une maladie inflammatoire chronique
  • Une maladie hépatique
  • Une maladie auto-immune
  • Une infection virale comme le VIH, le VHC ou le CMV.

Conséquences

"La gammaglobulinémie est souvent asymptomatique et quand il y a des signes cliniques, ils sont souvent liés à la pathologie sous-jacente", explique le biologiste.

Diagnostic et bilan

Les gammaglobulines font partie des protéines dosées par électrophorèse des protéines sanguines. "Cet examen consiste à séparer les protéines circulant dans le sang grâce à un courant électrique. Lorsque l'on observe une migration moins rapide des protéines sériques que sont les gammaglobulines, on parle alors d'hypergammaglobulinémie", ajoute le spécialiste.

Traitements : comment soigner une hypergammaglobulinémie ?

"Le traitement de l'hypergammaglobulinémie repose sur celui de la pathologie sous-jacente s'il y en a une, indique Gaël Saintenoy. Par exemple, qu'il s'agisse d'une pathologie inflammatoire ou d'une maladie auto-immune, il faut traiter la cause sous-jacente. Si c'est une cause hématologique, la surveillance est de rigueur".

Merci à Gaël Saintenoy, biologiste. 

Maladies du sang