Sport et Covid : ouverture des salles, QR code, après un vaccin

Chargement de votre vidéo
"Sport et Covid : ouverture des salles, QR code, après un vaccin"

REPRISE DU SPORT - Les règles s'allègent pour la pratique sportive, depuis le 9 juin. Les conditions d'accueil et les jauges changent. Quelles nouveautés pour les sports de plein air ? A l'intérieur ? Les stades et les salles de sport ? Faut-il un pass sanitaire ? Scanner un QR code ? Calendrier de réouverture et règles pour les sports collectifs, piscines, mineurs...

[Mis à jour le mercredi 16 juin à 14h48] Ce mercredi 9 juin, les restrictions s'allègent une nouvelle fois pour le sport. L'activité physique peut donc reprendre avec des règles sanitaires précises. Ce qui change pour le sport à partir du 9 juin : 

  • Les établissements sportifs couverts (gymnases, salles de gym, piscines couvertes) peuvent accueillir les pratiquants (sauf pour des sports de contact) avec une jauge de 50 % de leur effectif et les spectateurs (65 % de l'effectif, jusqu'à 5 000 personnes assises, pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes) ;
  • Les activités sportives de plein air sont possibles dans la limite de 25 personnes, y compris pour des sports de contact ;
  • Les compétitions sportives de plein air pour les pratiquants amateurs peuvent se tenir dans la limite de 500 participants ;
  • Les établissements sportifs extérieurs (stades) peuvent accueillir tous les pratiquants (y compris pour des sports de contact) et les spectateurs (65 % de l'effectif, jusqu'à 5 000 personnes assises, pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes).

Jauge : combien de personnes pour le sport ?

S'il n'y a pas de limitation du nombre de pratiquants pour les publics prioritaires, un nombre maximal de pratiquants doit être respecté pour les publics non prioritaires selon les phases.

Sport Jauge/Nombre maximum de personnes à partir du 9 juin
Etablissement couvert (gymnase, salle de gym, piscine couverte) 50% de leur effectif (65% des spectateurs)
Etablissement extérieur (stade...) Pas de jauge pour les pratiquants, 65% pour les spectateurs
Sports de plein air 25 personnes
Compétitions de plein air (amateur) 500 participants
mesures sanitaires sport
Tableau des mesures sanitaires pour le sport © Ministère des Sports
Mesures sanitaires pour le sport © Ministère des Sports

Pass sanitaire pour le sport : obligatoire, comment ça marche ?

Le pass sanitaire n'est pas nécessaire pour faire du sport sauf pour accéder à des grands rassemblements sportifs de plus de 1 000 personnes (stades couverts ou découverts). En revanche, dès le 9 juin, à chaque passage dans une salle de sport, il faut obligatoirement flasher un QR code pour accéder à un cahier de rappel numérique, via l'application Tous Anti Covid (onglet "Signal"). Concrètement, un QR code est affiché à l'entrée des établissements qui ont opté pour ce système. La date et l'heure d'entrée du client sont alors enregistrées, ce qui permet de justifier automatiquement de sa présence pendant deux heures dans la salle. Toutes les données sont effacées au bout de 15 jours. 

  • Si une personne présente sur le même créneau dans la salle de sport est testée positive, une alerte orange sera envoyée et invitera cette personne à se faire tester et à surveiller ses symptômes
  • Si trois personnes ou plus sont présentes au même moment durant la période d'incubation, une alerte rouge sera envoyée et invitera les personnes à s'isoler et à se faire tester. 

Les établissements qui le souhaitent pourront continuer d'utiliser une version "papier" de ce cahier de rappel. 

Protocole sanitaire : quelles règles en salle et en club ?

Lors de la reprise d'activité, les organisateurs doivent respecter certaines mesures sanitaires :

  • Respect du port du masque couvrant le nez, la bouche, et le menton en continu. Le masque doit être un masque grand public filtration supérieure à 90% ou chirurgical, et en parfaite intégrité
  • Respect de la distanciation physique : hormis lorsque la pratique avec contact est autorisée, respecter une distance physique de 2 mètres en milieu clos et en extérieur (hors personnes d'un même foyer) lorsque le port du masque n'est pas possible. Une distanciation physique d'au moins un mètre doit être respectée en tout lieu et en toute circonstance, hors pratique sportive. Selon les possibilités spatiales et organisationnelles, cette distance peut être augmentée.
  • La désignation d'un référent COVID en charge de la mise en œuvre des protocoles sanitaires, qui puisse être un interlocuteur privilégié en cas de contrôle ou d'investigation sanitaire par l'autorité sanitaire.
  • La sécurisation des flux et des accueils dans les établissements sportifs pour limiter au maximum le risque de propagation du virus, notamment par marquage au sol indiquant les sens de circulation et files d'attente organisées pour l'accès à l'équipement La fréquentation des espaces clos et la durée des séances d'activités physiques ou sportives seront modulées, pour respecter la densité et le flux des pratiquants.
  • La mise en place de procédure garantissant l'exclusion de tout cas contact ou personne présentant des symptômes de la Covid à partir du 9 juin et en intérieur uniquement. Les usagers sont invités à à télécharger et activer "Tous anti-Covid" avec la mise en place un QR code TAC-Signal, dans une logique de contact "warning" lorsque l'ERP rentre dans les critères définis par l'autorité sanitaire. L'absence d'utilisation de cette application peut être compensée par la mise en place d'un registre à la disposition de l'Agence Régionale de Santé ou de l'assurance maladie en cas de déclenchement d'un "contact-tracing". L'établissement doit renseigner la date et l'heure d'arrivée et de sortie du client ou de l'usager afin de pouvoir identifier ceux concernés par une enquête sanitaire et déterminer le point de départ de la conservation 8 des fiches (30 jours). Les données à collecter doivent se limiter à l'identité de la personne (nom/prénom) ainsi qu'à un seul moyen de contact (numéro de téléphone).
  • L'aération des locaux par une ventilation naturelle ou mécanique en état de marche (portes et/ou fenêtres ouvertes autant que possible, idéalement en permanence si les conditions le permettent et au minimum plusieurs minutes toutes les heures). Lorsque cela est possible, privilégier une ventilation de la pièce par deux points distincts (porte et fenêtre par exemple).
  • L'affichage à l'extérieur et à l'intérieur des locaux la jauge en vigueur et le nombre maximum de personnes autorisées à se trouver en même temps dans un lieu donné et prévoir un système de comptage permettant de s'assurer du respect de celle-ci.
  • La mise en place d'un dispositif pour éviter les points de regroupement : Recommander la prise de rendez-vous ou la réservation en ligne pour éviter les files d'attentes.
  • Le nettoyage des locaux et les surfaces avec des produits détergents-désinfectants respectant la norme virucide.
  • La déclinaison d'un plan de service de nettoyage périodique avec suivi, assurant le nettoyage désinfectant systématique de toutes les surfaces des mobiliers, matériels et ustensiles sujets aux contacts corporels et susceptibles de pouvoir être contaminés.
  • La mise en place de mesures d'hygiène : les fontaines à eau, distributeurs automatiques d'aliments et de boissons sont fermés jusqu'à nouvel ordre.
  • L'ouverture des vestiaires selon les phases : L'article 44 du décret du 29 octobre 2020 dispose que les vestiaires collectifs sont fermés (sauf dérogations). Ainsi, il pourrait être envisagé de maintenir l'ouverture des vestiaires collectifs lorsque cela est indispensable (activité professionnelle, formations, accueil extrascolaire…), sous conditions que soit mis en œuvre un protocole sanitaire stricte, compte tenu des risques de transmission associés. Les vestiaires individuels (notamment dans les piscines) doivent être ouverts pour permettre aux pratiquants de revêtir la tenue spécifique de la pratique (ex : maillot de bain).
  • L'organisation d'activités sportives adaptées, pour les publics non prioritaires, qui évitent au maximum le brassage entre individus et entre groupes notamment en phase 2 dans les ERP PA et en phase 2 et 3 en ERP X :

- composition de groupes homogènes, stabilisés pour toutes les séances ;

- présentant des effectifs adaptés à l'espace de pratique ;

- disposant, pour chaque groupe, de créneaux horaires dédiés, le cas échéant

Calendrier de reprise pour le sport

9 juin 30 juin

- Réouverture des salles de sport, élargissement aux sports de contacte en plein air et sans contact en intérieur

- Possibilité d'accueillir jusqu'à 5 000 personnes dans les lieux de culture et établissements sportifs

- Réouverture des piscines pour les adultes

Fin des limites de jauge selon la situation sanitaire locale dans les établissements recevant du public. 

Sports possibles après le 9 juin

Etablissements sportifs de plein air : les sports avec contact reprennent pour tout le monde. 

► Etablissements sportifs couverts (piscines couvertes, salles de sport, sport indoor) :  les sports sans contact sont autorisés pour les pratiquants non-prioritaires, dans le respect d'une jauge d'accueil de 50 %.

► Pratiques sportives en extérieur :  le nombre de personnes autorisées passe à 25 et les sports de contacts sont à nouveau autorisés.

Sports possibles après le 30 juin

La pratique de toutes les activités sportives est autorisée sans restriction, avec contact en plein air et en espace clos et couvert

► Etablissements sportifs couverts (piscines couvertes, salles de sport, sport indoor) : tous les sports sont autorisés. 

► Pratiques sportives en extérieur : plus aucune limitation pour le sport en extérieur.

Réouverture des salles de sport : à quelle date ?

Les enseignes suivantes (liste non exhaustive) : KeepCool, Fitness Park, L'Orange Bleue, MagicForm, GigaFit, Neoness, Bodyhit, Basic Fit, les Cercles de la Forme, Amazonia... rouvriront le 9 juin prochain, selon le calendrier de déconfinement dévoilé par Emmanuel Macron. Ces établissements devront respecter un protocole sanitaire strict qui n'a pas encore été publié. 

Sport pour les mineurs : activités extra-scolaires, clubs...

Depuis le 3 mai, pour les scolaires et le périscolaire, la reprise des activités dans les équipements sportifs en intérieur est autorisée, y compris dans les piscines.

Salle de sport : qui est le public prioritaire ?

Tous les publics sont autorisés à pratiquer une activité physique et sportive selon les règles fixées dans ce cadre. Seuls les publics prioritaires suivants peuvent pratiquer sans restriction :

  • les sportifs professionnels et de haut niveau (sportifs inscrits dans les PPF) ;
  • les mineurs ;
  • les personnes munies d'une prescription médicale d'activité physique adaptée (APA), suivant l'article L.1172-1 du code de la santé publique, ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ;
  • les stagiaires en formation professionnelle aux métiers du sport dans le cadre de leurs modules de formation ;
  • les éducateurs sportifs pour le maintien de leurs compétences professionnelles.

Salle de sport : qui peut avoir une prescription médicale ?

Depuis début décembre 2020, les salles de sport sont autorisées à accueillir les personnes inscrites sous présentation d'une ordonnance délivrée par un médecin. Le sport est en effet indispensable pour la santé mentale et physique de certaines personnes. Une ordonnance médicale peut être exclusivement dispensée pour les affections longue durée (diabète, obésité, hypertension, problème cardiaque...)

Quels sont les sports actuellement autorisés ?

Selon le ministère des Sports, tous les sports individuels (cyclisme, footing, marche à pied, randonnée, yoga...) en extérieur sont autorisés. Il est aussi possible de pratiquer un sport individuel dans un stade ou un terrain de sport découvert, comme par exemple le tennis, l'équitation, l'athlétisme ou le golf, mais également les sports nautiques comme le surf. Le port du masque n'est pas obligatoire lorsqu'on fait du sport. Les sports pratiqués dans les clubs et les associations sont de nouveau possibles.  

Quels sont les sports actuellement interdits ?

  • Tous les sports pratiqués dans les salles de sport
  • Tous les sports de contact, de combat.

Réouverture des piscines : date, protocole, jauge ?

Les piscines couvertes sont fermées au grand public depuis septembre 2020.

A partir du 9 juin, les piscines rouvrent. 

  • Jauge : 50% de la capacité d'accueil et ne pas dépasser 1 baigneur pour 4 m² de plan d'eau (intérieur et extérieur) dans les bassins (sportifs, ludiques, pataugeoires, rivières à courant). 1 baigneur ou un couple dans les bains à remous, selon un communiqué de l'ARS Grand Est
  • Vestiaires : ouverts. 
  • L'hygiène, le nettoyage et la désinfection sont effectués au quotidien, en particulier dans les vestiaires, douches, sanitaires... Une journée de fermeture, voire une demi-journée, peut être planifiée pour permettre des interventions de nettoyages et désinfections en profondeur
  • Les usagers doivent prendre une douche savonnée obligatoirement avant de pénétrer dans le bassin.
  • Les usagers doivent porter un bonnet de bain dans l'eau.
  • Les regroupements ou les discussions en bords de bassin sont soumis aux règles de distanciation sociale.
  • Dans les bassins sportifs, l'usage permanent des lignes de nages peut être proposé afin d'éviter les contacts
  • Dans les autres bassins [bassins de loisir, pataugeoires, plaine de jeux aquatiques], l'application des distances sociales est du ressort des surveillants. En cas d'impossibilité de faire appliquer ou respecter ces règles, ce bassin sera fermé.
  • Il pourra être recommandé aux usagers dans le cadre d'une pratique sportive, de laisser leurs serviettes dans leur casier

Sources :

- Reprise du sport : tout ce qui est possible seul ou en club, Service-public.fr, 31 août 2020

- Faire du sport pendant le confinement : qu'est-ce qui est possible ?, Service public, 28 novembre 2020

Vivre avec le virus