Sport et Covid : quelles mesures sanitaires dans les salles de sport ?

SPORT ET CORONAVIRUS - Les salles de sport et les piscines rouvrent leurs portes le 2 juin dans les zones vertes et le 22 juin dans les zones orange. Masque, désinfection, espace délimité... Quelles sont les mesures sanitaires à respecter ? Quels sont les sports actuellement autorisés et interdits ? Comment envisager une reprise sans risque ?

Sport et Covid : quelles mesures sanitaires dans les salles de sport ?
© DR - 123RF

[Mis à jour le vendredi 5 juin à 11h55] Depuis le 11 mai, la pratique du sport dans des lieux couverts n'est autorisée que dans les zones vertes sauf pour certaines activités à caractère scolaire et périscolaire ainsi que pour les sportifs professionnels et de haut niveau. La pratique des sport collectifs ou de contacts n'est quant à elle pas autorisée jusqu'à nouvel ordre. Les sports en plein air sont autorisés partout, en tenant compte des préconisations sanitaires (règles de distanciation physique, gestes barrières, limite de rassemblement à 10 personnes). Comment reprendre une pratique physique sans risque en pleine épidémie de Covid-19 ? Quels sont les sports actuellement interdits et autorisés ? Quelles sont les mesures sanitaires à respecter dans les salles de sport ? Et dans les piscines ? Découvrez toutes les conditions de reprise selon le plan de déconfinement et les recommandations de l'Académie de Médecine et du gouvernement.

Comment reprendre le sport sans risque après le confinement ?

Recommandations pour la pratique d'une activité sportive
Recommandations pour la pratique d'une activité sportive © Ministère des Sports

Avec les 8 semaines de confinement, "on peut craindre qu'il en résulte une baisse marquée des conditions physiques individuelles et l'installation d'un état de déconditionnement, notamment chez les sujets porteurs de facteurs de risque cardio-métaboliques et les personnes âgées", regrette l'Académie dans un communiqué du 1er mai 2020. Avant d'insister sur le fait que la reprise d'une activité physique doit être très progressive, accompagnée, et respecter les mesures visant à prévenir la transmission interhumaine du virus responsable de la pandémie de Covid-19. Ses recommandations pour reprendre en douceur et sans risque :

  • Pour les personnes ayant contracté le Covid-19, ayant été placées en isolement ou ayant été en contact avec des malades confirmés : assurez-vous de l'absence de contre-indication à reprendre la pratique sportive lors d'une consultation médicale pour vérifier l'intégrité de l'appareil cardiovasculaire et de la fonction respiratoire.
  • Pour tout le monde : reprenez progressivement une activité sportive afin de limiter les risques d'accident, notamment musculaires ou articulaires, car une longue période d'inactivité est associée à une perte musculaire et à une altération de la sensibilité profonde qui majorent le risque de chute lors des déplacements rapides ou sur terrain accidenté.
  • Respectez les mesures de distanciation car l'exercice physique, en augmentant le débit ventilatoire, majore le risque de transmission par voie respiratoire.
  • Adaptez les distances de sécurité entre personnes selon l'activité sportive pratiquée (au moins 5 à 7 mètres dans le sillage d'un coureur à pied ou d'un cycliste et 1,5 mètre en latéral)
  • Le port d'un masque grand public est recommandé pendant les exercices d'intensité faible à modérée. En revanche, son port est incompatible avec les exercices intenses, mais doit être porté juste avant le début et juste après l'arrêt de la pratique.
  • Privilégiez l'utilisation de matériels personnels pour la pratique sportive, ou à défaut, de matériels communs nettoyés et désinfectés avant et après leur usage.
  • Ne pratiquez pas d'activités physiques ou sportives en cas d'apparition de fièvre ou de signes respiratoires.

Salles de sport : quelles sont les mesures sanitaires ?

Après plus de deux mois de fermeture à cause de la crise sanitaire, les salles de sport peuvent rouvrir le 2 juin dans les zones vertes (tous les départements sauf l'Île-de-France, Mayotte et Guyane) et le 22 juin dans les zones orange. Elles doivent cependant suivre un protocole sanitaire très strict :

  • Les cours sont autorisés en petits groupes (moins de 10) avec des marquages au sol et des espaces délimités avec du scotch (4m² par pratiquant)
  • Le matériel et les machines doivent être régulièrement désinfectés
  • Les clients doivent se laver les mains avec du gel hydro-alcoolique avant de pénétrer dans la salle de sport
  • Des panneaux en plexiglas doivent être installés à l'accueil
  • Les espaces communs doivent être plus fréquemment nettoyés
  • Les clients doivent maintenir une distanciation physique d'au moins un mètre entre eux
  • Les vestiaires individuels doivent être condamnés à raison d'un vestiaire sur deux
  • Le port du masque ou de visière de protection est obligatoire pour les employés et les coachs sportifs
  • Le flux des adhérents doit être limité et contrôlé par un système de réservation en ligne. 

Piscines, centres aquatiques : quelles règles d'hygiène ?

Le gouvernement a annoncé que les piscines et équipements aquatiques sont autorisés à rouvrir à partir du 2 juin dans les départements classés en zone verte et à partir du 22 juin sur l'ensemble du territoire selon l'évolution des conditions sanitaires. A noter que les virus comme le coronavirus sont fragiles et très sensibles au chlore et que l'eau chlorée est désinfectée et désinfectante et ne présente pas de risque de contamination avérée, rappelle le ministère de la Santé dans son guide "Equipements et protocole sanitaire". 

  • L'hygiène, le nettoyage et la désinfection sont effectués au quotidien, en particulier dans les vestiaires, douches, sanitaires... Une journée de fermeture, voire une demi-journée, peut être planifiée pour permettre des interventions de nettoyages et désinfections en profondeur
  • Les usagers doivent prendre une douche savonnée obligatoirement avant de pénétrer dans le bassin.
  • Les usagers doivent porter un bonnet de bain dans l'eau.
  • Les regroupements ou les discussions en bords de bassin sont soumis aux règles de distanciation sociale.
  • Dans les bassins sportifs, l'usage permanent des lignes de nages peut être proposé afin d'éviter les contacts
  • Dans les autres bassins [bassins de loisir, pataugeoires, plaine de jeux aquatiques], l'application des distances sociales est du ressort des surveillants. En cas d'impossibilité de faire appliquer ou respecter ces règles, ce bassin sera fermé.
  • Il pourra être recommandé aux usagers dans le cadre d'une pratique sportive, de laisser leurs serviettes dans leur casier
  • La fréquentation maximale instantanée ne doit pas dépasser trois personnes pour 2 m² de plan d'eau en plein air et une personne par m² de plan d'eau couvert.
  • Dans l'eau, l'intervention du sauveteur sera à privilégier pour les cas de suspicion de noyade avéré, pour les autres il sera privilégié les moyens techniques comme les perches, les bouées tubes de sauvetage ces éléments permettent de conserver une distance de plus d'un mètre avec la victime.
  • Le surveillant pourra éventuellement avoir à sa disposition, dans le poste de secours ou sur zones de surveillance un masque facial type plongée snorkeling intégral désinfecté.
  • Un maintien du taux de chlore actif de 0,8 à 1,4 mg/L sera appliqué dans les bassins à définir suivant proposition de l'ARS.
  • Pour limiter le flux d'usagers, un système de réservation en ligne ou de prévente à l'accueil des centres aquatiques d'un créneau d'1h30 pourra être mis en place. 

Sports autorisés depuis le 11 mai

Les activités individuelles autorisées pourront se faire :

  • Sans limitation de durée de pratique
  • Sans attestation
  • En limitant les rassemblements à 10 personnes maximum
  • En extérieur
  • Sans bénéficier de vestiaires pouvant être mis à disposition pour les activités de plein air.

Lors de la présentation du plan de sortie du confinement devant l'Assemblée Nationale le 28 avril 2020, le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué les nouvelles mesures concernant la pratique d'une activité sportive : "Toutes les activités individuelles pratiquées en plein air seront autorisées à partir du 11 mai, néanmoins dans des conditions spécifiques" (maintien de la distanciation sociale, port du masque recommandé). Seront concernés :

  • La course à pied/le jogging en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d'une attestation, mais en respectant une distanciation physique de 10 mètres entre deux coureurs.
  • Le vélo/cyclisme en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d'une attestation, en respectant une distanciation physique de 10 mètres entre deux coureurs.
  • Le golf et le canoë avec des conditions de reprise.
  • Le tennis en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d'une attestation, en prévoyant un espace d'au moins 4m² pour chaque pratiquant et donc non "en double".
  • Le yoga, le fitness et le cross-fit en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d'une attestation, en prévoyant un espace d'au moins 4m² pour chaque pratiquant et en limitant les rassemblements à 10 personnes maximum.
  • L'équitation en plein air selon des conditions de reprise et le respect des gestes barrières.
  • Les sports dans des lieux couverts n'est autorisée que dans les zones vertes sauf pour certaines activités à caractère scolaire et périscolaire ainsi que pour les sportifs professionnels et de haut niveau

Sports interdits après le 11 mai

Même si les déplacements sans attestation sont à nouveau autorisés depuis le 11 mai, toutes les activités physiques ne sont pas possibles. Edouard Philippe a d'ailleurs précisé que "les grandes manifestation sportives, tous les événements qui regroupent plus de 5000 participants, ne pourront se tenir avant le mois de septembre".  Sont actuellement interdits : 

  • Les sports collectifs comme le basket-ball, le football, le handball, le volley-ball, le rugby...
  • Les sports de contact comme les arts martiaux (l'escrime, la lutte, le judo., la boxe, le karaté), la danse... 
  • Les sports à un niveau professionnel, les compétitions et les événements sportifs (comme la Ligue 1, la Ligue 2, le Top 14...) jusqu'à la fin de la saison 2019-2020.

A noter que le ministère des sports a proposé une liste exhaustive des disciplines et sports concernés par cette interdiction provisoire dans un guide pratique.

Bienfaits du sport pour la santé

L'Académie nationale de médecine tient à rappeler que la pratique régulière d'une activité physique, avec une réduction du temps passé en position assise, est bénéfique pour la santé :

  • Elle diminue le risque de maladies chroniques comme l'hypertension artérielle, l'ostéoporose, la lombalgie...
  • Elle augmente l'endurance de votre organisme et la souplesse.
  • Elle favorise le maintien d'un poids corporel et prévient le surpoids ou l'obésité, facteurs de risques cardiovasculaires.
  • Elle améliore la santé physique et mentale tout en corrigeant les effets délétères de l'isolement social.
  • Elle favorise le sommeil (sauf si sa pratique a lieu le soir) et réduit le stress grâce à la production d'hormones appelées endorphines.

Quelle quantité de sport par jour ?

Selon le ministère de la Santé, il est recommandé de pratiquer au minimum 30 minutes d'activité physique par jour pour les adultes et une heure par jour pour les enfants et les adolescents. Il est également conseillé de réaliser plusieurs fois par semaine des activités variées qui permettent de renforcer les muscles et d'améliorer la souplesse et l'équilibre. Parallèlement, il est important de limiter son temps passé en position assise ou allongée et de rompre ce temps de sédentarité toutes les deux heures avec quelques minutes de marche ou des exercices d'étirement.

Sources :

  • Communiqué de l'Académie nationale de Médecine "Covid19 et Reprise du sport de loisir en sortie de confinement", 1er mai 2020.
  • Reprise de l'activité sportive, Ministère des Sports, 30 avril 2020.
Gestion de l'épidémie