Visière de protection au coronavirus : peut-elle remplacer le masque ?

Le masque en tissu ou chirurgical est obligatoire dans les lieux publics fermés en France. Mais il tient chaud... Peut-on porter une visière à la place du masque ? Est-ce aussi efficace pour faire barrage au Covid-19 ? Ce que disent les autorités.

Visière de protection au coronavirus : peut-elle remplacer le masque ?
© 123RF- mklrnt

[Mise à jour le lundi 20 juillet 2020 à 11h25] Alors que le port du masque est obligatoire dans les lieux publics fermés, en France, à compter du 20 juillet, celle de la visière a du mal à se généraliser, même si elle tient beaucoup moins chaud. Dans les hôpitaux, les masques à visière font partie des éléments de protection à porter lors de la prise en charge des patients suspects/infectés par le COVID-19. "Utilisés principalement en réanimation, ils permettent une protection quasi-complète par leur effet anti projection au niveau des trois zones par lesquelles entre le virus : la bouche, le nez et le yeux" explique le Dr Sebastian Marciano, médecin généraliste aux Urgences médicales de Paris. Ils présentent aussi un intérêt pour les professionnels qui sont en deuxième ligne de l'épidémie comme les pompiers, les policiers ou les hôtes(ses) de caisses. Composées d'écrans transparents en plexiglas, ces visières protègent des gouttelettes et postillons potentiellement infectés. Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) en Suisse, ces visières ne seraient pas suffisantes pour protéger efficacement du coronavirus si elles sont utilisées sans masque. Lorsque la distance de 1,5 mètre ne peut pas être maintenue, le masque est nécessaire, estime l'office mercredi 15 juillet dans une communication relayée par l'agence suisse ATS.

Tuto : comment faire une visière de protection ?

Des visières de protection peuvent être disponibles sur Internet ou dans des magasins de bricolage (mais beaucoup sont fermés en période de confinement). Autre option : la fabriquer soi-même. Avec quoi ? Une feuille de PVC cristal transparente, un élastique et une agrafeuse. Le Dr Jean-Michel Wendling, médecin à l'Association de conseil en santé au travail (ACST) a délivré son tutoriel en vidéo :

Quelle efficacité par rapport aux masques respiratoires ?

"Les visières ou écrans faciaux ne sont pas des équipements de protection respiratoire mais des équipements de protection des yeux et du visage, rappelle l'Institut national de recherche et de sécurité sur son site (INRS). S'ils peuvent protéger les porteurs des grosses gouttelettes émises immédiatement après une toux par une personne à proximité et face à l'écran, ils ne permettent pas de protéger des particules restant en suspension. Ils n'ont pas l'efficacité des masques de protection respiratoire. Une position soutenue par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) en Suisse qui a estimé mercredi 15 juillet que les visières peuvent être utilisées en complément du port du masque, mais qu'elles ne peuvent pas le remplacer. Lorsque la distance de 1,5 mètre ne peut pas être maintenue, le masque est nécessaire, estiment les autorités de santé suisses. 

Comment porter une visière de protection ?

Dans les établissements de soins, les écrans faciaux sont portés en plus du masque de protection respiratoire. Ils ont l'avantage de pouvoir être retirés en minimisant le risque de toucher le visage. En dehors du milieu hospitalier, "les écrans faciaux ne peuvent être utilisés qu'en complément des mesures collectives, organisationnelles et d'hygiène" estime l'INRS. Ainsi le port de ces visières ne doit pas faire oublier qu'il faut se laver les mains plusieurs fois par jour et respecter les mesures de distanciation sociale.

Comment nettoyer sa visière ?

Il est important de "nettoyer les deux faces de la visière de protection tous les soirs avec un produit désinfectant" précise le Dr Marciano.

Où acheter une visière de protection et à quels prix ?

Des visières de protection sont disponibles sur les sites de bricolage, sur Amazon, et sur des sites de ventes de produits médicaux (Bastide...) avec des délais plus ou moins longs de réception (certains ont un mois de délais) et des prix avoisinant les 20 euros selon les modèles.

Gestion de l'épidémie