Pfizer ou Moderna : quelles différences ?

"Pfizer ou Moderna : quelles différences ?"

VACCIN COVID. Seuls les vaccins de Pfizer et Moderna peuvent être administrés en rappel contre le coronavirus (3ème dose). Quelles différences ? Lequel choisir ? Et pour une première vaccination ? Quel est le plus efficace ? Contre les variants ?

[Mise à jour le 23 décembre 2021 à 18h35] Les vaccins de Pfizer et Moderna contre le coronavirus sont les plus administrés en France. Selon les chiffres de l'ANSM, au 9 décembre 2021, sur plus de 111 millions d'injections contre le Covid réalisées, plus de 90 millions l'ont été avec le vaccin de Pfizer et 12 millions avec celui de Moderna (7.8 millions pour le vaccin d'AstraZeneca et 1 million avec le Janssen). Ces deux vaccins reposent sur le principe de l'ARN messager. Leur mode d'action pour se protéger du Covid est le même : une séquence génétique du virus (ADN ou ARNm) est injectée et entre à l'intérieur de la cellule humaine. Celle-ci va l'utiliser pour produire la protéine virale associée (Spike) qui va faire réagir le système immunitaire. Ils sont tous deux réalisés avec 2 doses en primo-vaccination puis une troisième dose en rappel. Alors quelles différences ? En terme d'effets secondaires ? D'efficacité ? On fait le point.

Quel vaccin peut être administré aux plus de 30 ans ?

Les dernières données de pharmaco-épidémiologie transmises par l'ANSM et l'Assurance maladie dans le cadre de l'étude Epi-PHARE ont confirmé le risque de survenue de très rares cas de myocardites d'évolution favorable, davantage avec le vaccin Moderna et chez des hommes de moins de 30 ans. Ainsi le vaccin Spikevax de Moderna n'est administré en France qu'aux plus de 30 ans, que ce soit en primo-vaccination ou en rappel. Le vaccin de Pfizer peut l'être dès l'âge de 5 ans (à dose réduite pour les 5-11 ans puis à dose pleine comme pour les adultes pour les 12-17 ans). 

Quelles différences dans leur composition ?

Le vaccin Comirnaty de Pfizer est moins dosé en ARN que celui de Moderna : il contient 30 microgrammes d'ARN en primo-vaccination et en rappel contre 100 microgrammes d'ARN pour le Spikevax de Moderna en primo-vaccination et 50 microgrammes en dose de rappel (demi-dose).

Vaccin Pfizer Vaccin Moderna

30 µg de vaccin à ARNm

100 µg de vaccin à ARNm

Excipients :

((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyl)bis(2-hexyldécanoate)) (ALC-0315)

2-[(polyéthylène glycol)-2000]-N,N-ditétradécylacétamide (ALC-0159)

1,2-Distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine (DSPC)

Cholestérol

Chlorure de potassium

Phosphate monopotassique

Chlorure de sodium

Phosphate disodique dihydraté

Saccharose

Eau pour préparations injectables

Excipients

Lipide SM-102

Cholestérol

1,2-distearoyl-sn-glycero-3-phosphocholine [DSPC])

1,2-Dimyristoyl-rac-glycero-3-methoxypolyethylene glycol-2000 (PEG2000 DMG)

Trométhamine

Chlorhydrate de trométhamine

Acide acétique

Acétate de sodium Saccharose

Eau pour préparations injectables

Quel est le plus efficace ?

  Vaccin de Pfizer (2 doses) Vaccin de Moderna (2 doses)
Efficacité virus originel Sars-Cov-2 95% contre les formes graves / 60% contre les contaminations* 92% contre les formes graves/ 60% contre les contaminations*****
Efficacité variant Delta 80 à 95% contre les formes graves / 40% contre les contaminations** 95% contre les formes graves/ 40% contre les contaminations*****
Efficacité variant Omicron 70% contre les formes graves / 33% contre les contaminations*** NC

*Pfizer/OMS

**Pfizer/CDC/OMS

***Etude sud-africaine Discovery

****Moderna/OMS

*****CDC/OMS

Quel vaccin en rappel ?

Conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé, le rappel vaccinal contre le Covid s'effectue avec une pleine dose pour le vaccin de Pfizer, et avec une demi-dose pour celui de Moderna. Le vaccin de Moderna ne peut être administré en rappel qu'aux personnes de plus de 30 ans en raison d'un risque de survenue de "très rares cas de myocardites" rappelle la HAS : "Dans la population de moins de 30 ans, ce risque apparaît environ 5 fois moindre pour le vaccin Comirnaty® de Pfizer comparativement au vaccin Spikevax® de Moderna (100 µg) chez les 12-29 ans, tranche d'âge pour laquelle l'excès de cas par million est le plus élevé (131,6 par million de cas pour Moderna versus 26,7 pour Pfizer). Ces cas sont survenus principalement dans les 7 jours suivant la vaccination, plus souvent après la seconde dose, et plus souvent chez des hommes de moins de 30 ans." La HAS recommande ainsi, pour la population âgée de moins de 30 ans et dès lors qu'il est disponible, le recours au vaccin Comirnaty® (Pfizer) qu'il s'agisse de primo vaccination ou du rappel. Le vaccin Spikevax® (Moderna) peut être utilisé en primovaccination (en dose complète de 100 µg) et pour l'administration d'une dose de rappel en demi-dose (50 µg) chez les sujets âgés de 30 ans et plus. "Celui-ci se révèle particulièrement intéressant pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19."

Quelles différences dans leurs effets secondaires ?

Selon le point de surveillance des effets indésirables des vaccins du Covid publié par l'ANSM début décembre 2021, le pourcentage d'effets secondaires diffèrent très légèrement entre les deux vaccins.

Au 9 décembre 2021 Nombre d'injections Cas d'effets indésirables % d'effets indésirables Dont part des cas graves
Pfizer-BioNTech 90 036 800 75 443 0,08% 26%
Moderna 12 314 500 16 833 0,14% 18%

Concernant les effets observés après la dose de rappel, l'Agence du médicament ne rapporte "aucun signal spécifique" pour les deux vaccins : "Le profil des effets indésirables rapportés est similaire à celui rapporté dans une population comparable vue en début de la campagne de vaccination."

Concernant le risque de myocardites et de péricardites : des cas de ont été signalés après la vaccination avec Comirnaty et Spikevax en Europe. Ces manifestations sont reconnues comme un effet indésirable des vaccins à ARNm par l'Agence Européenne du Médicament (EMA). Le risque est cependant "plus élevé avec le vaccin Spikevax" particulièrement chez les jeunes hommes de moins de 30 ans, après la deuxième dose. Le risque de péricardite apparait lui aussi plus marqué après le vaccin Spikevax chez les personnes de moins de 30 ans, en particulier après la deuxième dose. A ce jour, la seule hypothèse évoquée par les autorités serait la concentration plus élevée d'ARN dans Spikevax (100 microgrammes d'ARN contre 30 microgrammes dans le vaccin Pfizer). Ces nouvelles données ne remettent pas en cause à ce jour le rapport bénéfice/risque des vaccins contre la Covid-19 pour les autorités sanitaires françaises.

Vaccins contre le Covid